dimanche 1 novembre 2009

Cannibale Story créé le 2009-11-24 08

ou comment s'empêcher de dormir la  nuit..............

Dans la série "mes aventures ordinaires, qui vont rire et qui me font trembler", voici le livre que j'ai lu il y a fort longtemps et qui parlait d'un fait divers assez épouvantable....
 Il s'agit d'un accident d'avion qui eut lieu au début des années 70.  L'avion s'était écrasé au beau milieu de la Cordillère des Andes et personne ne l'avait retrouvé. Les recherches avaient fini par être abandonnées sur la conclusion qu'il ne devait plus rester de survivants.............
Jusqu'à ce que, deux mois plus tard, les habitants d'un village d'altitude voient débarquer chez eux un type maigre comme un coucou, un peu tremblant sur ses jambes, bref pas en super forme, qui se trouvait être un des derniers rescapés de ce drame.
Ensuite, ils ont raconté  comment ils avaient survécu, en se résolvant à manger de la chair humaine (rien qu'à l'écrire,brrrrr!)
Et un livre a été écrit de cette odyssée terrible. Moi , je m'en souviens très très bien, car je l'ai lu et je ne devais pas être très grande.
Je me souviens  comment ils racontaient ce qu'ils avaient lutté, comment ils voyaient les avions de reconnaissance qui passaient sans les voir (c'est terrible) comment ils avaient eu si froid, comment ils comptaient les derniers carrés de chocolat pour les partager le + équitablement possible, ,comment ils avaient dû enterrer ceux qui n'avaient pas survécu et comment ils avait du se résoudre à l'horrible évidence.
Ce qui nous avait frappé, mon père et moi (car oui  nous partageons nos lecture, habitude prise dès que j'ai su lire, au grand désarroi de ma mère qui refusait qu'on me laisse lire des livres d'adultes!) ce qui nous avait frappé, donc, c'était le fait que , au fil du récit, l'obligation s'imposait de façon presque naturelle, et que, l'instinct de survie étant le plus fort, et dans ces conditions extrêmes, la chose s'était faite ..........
Et quand plusieurs chapitres plus loin, on avait le regard extérieur des secouristes arrivés ensuite sur les lieux, on mesurait d'un coup ce que ça pouvait avoir de choquant et d'épouvantable....
C'est d'ailleurs de ce livre là, que j'ai gardé l'habitude de dire, en parlant d'un aliment que je ne risque pas de manger  (les trucs bizarres genre l'œil du mouton) (voui beurkbeurk)  "oh ça non vraiment ça ne me tente pas du tout; maintenant si je n'avais rien mangé de 15 jours peut-être que je ferais moins ma difficile!"
Le livre s'appelait "les survivants" me semble-t'il, (et non "cannibale story"  surnom donné par ma cousine et moi )J'avoue que je n'ai pas eu le courage d'aller chercher des détails plus précis sur Internet.....:(((
Bref, cette histoire est ressortie des profondeurs de ma mémoire il y a peu de jours, parce que sur un coup de tête, j'ai décidé d'aller voir n°4 à Saint Nazaire.
Ville située  peu près à l'autre bout de la France, en diagonale, genre 12 heures de trajet en voiture, 8 heures en train, mais ......1heure et demie en avion.....
Ho hop, clik clik, pour 35 euros,  voilà un billet réservé, Internet c'est chouette!
MAIS QU'EST CE QUI M'A PRIS??????????
 Maintenant je trouille  , c'est malin! Et on a beau me dire que "t'inquiète paupiette,  ça craint rien tu risques rien"  (et c'est vrai que n°4 prend l'avion chaque fois qu'il vient nous voir )ça ne suffit pas  me rassurer!
D'accord on ne passera pas sur la Cordillère des Andes, mais enfin le Massif Central fait un honorable écueil pour avion, non?   Et si panne, pas besoin de montagne  pour avoir un bel accident!
Non pour l'amour du ciel, ne me parlez PAS de toutes les (nombreuses) catastrophes aériennes qui ont eu lieu depuis.
Non mais qu'est ce qui m'a pris??????????


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.