lundi 17 mai 2010

Compliment pour une petite flamande

Je ne vous parlerais pas de ce samedi calamiteux, ou j'ai assisté au spectacle pitoyable de plusieurs personnes soigneusement imbibées
je ne vous parlerais pas de cette jeune fille, tellement ivre qu'elle a manqué rouler dans les escaliers, ni ce méprisable individu, qui non content de prendre à partie le Granchef,  s'est de plus  ivrogné d'une façon plus que copieuse, mais qui a trouvé élégant (?) de vomir dans la cuisine de son hôtesse....
Et dire que c'est "ça" qui encadre des jeunes..............

Je préfère vous parler de ce dimanche, démarré sous les auspices de l'improvisation......
Nous étions "de communion" et c'est un plaisir familial que nous ne voulions pas bouder, car nous aimons nos cousins.
Certes, mais que faire des pensionnaires, celui qui a passé les 4 jours chez nous, et celui qui débarque du train  midi?
Je me voyais déjà " de garde", mais un de nos voisins a accepté au pied levé de nous nourrir nos pensionnaires; le temps de refiler à sa femme un paquet de steak hachés et de pâtes, et hop nous partons!

Arrivés presque à l'heure à l'église, nous apprenons avec surprise que Fils aîné et sa petite flamande, accompagnés de fils n°3, sont ....bloqués à l'entrée de Marseille...pour cause de sport; je vous laisse deviner quoi!

Il leur faudra plus d'une heure et demie pour se sortir de ces embouteillages dantesques marseillais dans un état de fulmination que l'on imagine; (depuis que Fils aîné a quitté la maison, il a perdu l'habitude d'être en retard!)
Finalement, ils arriveront enfin au restaurant, peu de temps après nous.
Et c'est là qu'ils nous ont raconté leur samedi calamiteux (ah tiens, vous aussi?)

Il était prévu qu'ils assistent  un concert à Lyon le samedi soir, et c'est moi qui ai pris leurs billets, j'ai trouvé amusante la correspondance entre le nom de la salle -Le Transbordeur- et celui du groupe -Transatlantique-!
 Fils n°3, muni des billets devait monter en train jusque chez son frère (qui habite à côté d'Orange) et partir ensemble ensuite au concert; invités aussi à la communion, ils seraient descendus en voiture, et nous aurions récupéré n°3. Ca, c'est sur le papier.
N°3 s'est mis en retard, il a dû travailler le vendredi. Puis il a dû passer à la maison se changer.
Son père le met en garde, les pneus de sa voiture sont trop lisses, impossible de rouler avec.
-qu'à cela ne tienne, je pars en moto

Samedi après midi, à mi-chemin, paf, la chaîne de sa moto casse. Heureusement, pas de chute, juste la panne mécanique bête et méchante.
Appel  Fils aîné, j'ai cru comprendre qu'il y avait eu échange un peu vif de part et d'autre....n°3 furieux d'être en panne, n°1 furieux du temps perdu...Et de plus, c'est n°3 qui possède les billets pour le concert!
Bref, chacun coupe son téléphone (ah c'est malin); N°3 essaie de dépanner tout seul, de trouver les pièces, impossible, un samedi.
Finalement c'est Petite Flamande qui sauve la situation, en expédiant Fils ainé avec  une remorque pour récupérer frangin et moto, en remarquant que s'ils s'étaient entendus tout de suite, on aurait eu le temps d'aller sauver n°3 et de partir." Et puis, tu te rends compte Cherrri, (oui la petite flamande roule les rrr quand elle est émue, ou en colère)il aurait pu se blesser, avoir un accident! "
Maintenant, il est trop tard pour le concert........
Petite Flamande fait tout son possible pour détendre l'atmosphère, et s'occupe de faire un bon dîner, histoire de passer une soirée sympa quand même.
Je crois bien que sans elle, les deux zozos seraient restés fâchés plus longtemps.....Mais Petite Flamande, avec sa bonne humeur, sa gaieté, son astuce, aura eu raison de leur colère (des fois les garçons c'est bête, hein!)

Je l'adore, ma Petite Flamande!

Article programmé, qui n'a jamais réussi à être publié automatiquement, pas encore maîtrisé tout ça!

2 commentaires:

  1. Oh que oui!!!!Je viens de me rendre compte que cela fait 7 ans qu'on la connait...Que le temps est passé vite!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.