lundi 7 juin 2010

Le prieuré de Salogon

Finalement, les choses se sont avérées plus compliquées que prévues, nous n'avons pu nous  rendre à l'ouverture de l'exposition.
En revanche, nous avons eu le temps de visiter le prieuré de Salagon, voisin, et ce fut une visite fort agréable, et amusante.

Les bâtiments restaurés, datent du premier siècle, à peu près; comme souvent,il y eu des constructions, puis des démolitions ou des modifications, ou des reconstructions, ce qui fait le bonheur des archéologues, qui font-des-trous-partout, du terrassement avec pelle et balayette, et qui vous racontent un roman à chaque pierre déterrée.

Nous avions même pris l'audio guide qui  finalement  n'a pas servi, on s'est juste laisser porter par nos pas, et c'etait bien plus rigolo!




















Chance, il faisait un magnifique soleil, -un vrai temps estival- et chance supplémentaire, les troupes touristiques qui migrent avec le soleil n'étaient pas encore arrivées; pour fond sonore nous n'avions qu'une ou deux classes de maternelles, ivres de grand air et d'herbe verte.

Les jardins,qui entourent le prieuré car c'est surtout ça qui est intéressant, sont divisés en petits carrés avec des attributions bien définies:
jardin médiéval, jardin des plantes d'Afrique, d'Amérique Nord/Sud/centre,du Japon de Chine, plus un dont je n'ai pas retenu le nom (zut!) et même une petite serre avec vente de quelques végétaux.
Nous avons commencé par le jardin médiéval, le premier en entrant, qui reste mon préféré, tout arrangé, arrosé, très plaisant






















De petits carrés bien délimités par des bordures, des végétaux plantés par famille, -les teintures, les céréales, les légumes, les médicinales, le tout soigneusement étiqueté, bien sur.
Et partout, des rosiers anciens, au nom délicieusement surrané, Rose de Damas, et à l'odeur merveilleuse...
On ne s'est pas privée de se pencher et de respirer,  se saouler!!!!

2 commentaires:

  1. Je rêve de faire un jardin médiéval, je crains de ne jamais concrétiser!

    RépondreSupprimer
  2. Ah Mab, le truc, c'est qu'il faut se lancer (yaka, bien sur!)
    En tout cas, celui-ci était ravissant....

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.