jeudi 26 août 2010

La petite robe de l'été

Une des meilleures choses de l'été, c'est qu'on est vite habillée, nul besoin de superposer des couches, comme un oignon qui attend l'hiver............
Et au premier rang, voici LA robe d'été, celle que j'adore, qui me va bien, vite enfilée, chic mais simple, qui s'entretient sans chichis,bref, celle que j'ai toujours sur le dos.
Au départ, c'était une robe achetée, en lin beige foncé, très légère. Que j'ai mise et remise et lavée et relavée, et qui à force, a commencé à lâcher; d'abord les bretelles, qui ont cédé, que j'ai remontées une fois, deux fois, jusqu'à  finir avec des anneaux de chaine de lavabo comme attache..... (on ne rigole pas, je vous prie, c'était la contribution du  Granchef à une urgence!) Ensuite le tissu s'est usé, distendu, jusqu'au jour où....gros trou, irréparable!
Plutôt que de l'abandonner dans le tiroir à chiffons, je l'ai toute décousue (découpée serait plus exact, tant elle était usée!) et j'ai relevé le patron.
Et taillé une autre dans une jolie pièce de tissu en coton à fleurs (ahem, tissu de drap de lit, à la base!)

Là j'ai appris beaucoup de choses: vérifier la symétrie des pinces par exemple.... la symétrie du patron dans son ensemble.... la longueur de la pièce; bref, des petits détails qui paraissent évidents, mais qui ne le sont pas du tout quand on a jamais fait ça!
Heureusement, j'avais pensé à relever le patron sur du papier avant, plutôt que de couper en collant la vielle robe sur le tissu neuf -j'aurais fait des catastrophes!-

J'ai même pensé à récupérer le zip qui est reparti pour un tour sur la nouvelle robe; j'ai également fait moi-même les deux kilomètres mètres de biais nécessaires aux fameuses bretelles et au décolleté devant et dos.
Résultat:

J'avoue que je suis assez contente de moi. Elle est un peu plus ajustée que l'ancienne, mais comme elle est taillée dans le biais -encore une nouveauté pour moi- elle reste très souple et agréable à porter. Bon j'ai quand même réussi une bêtise: de quel côté la fermeture?
a gauche naturellement. Oui, mais à gauche sur l'envers, devient......à droite sur l'endroit, évidemment!
Et pour faire comme les pros: tissu Mondial tissus (mais pas de cette année) et patron....la redoute!;))

Comme vous constatez,  je poste un peu  plus fréquemment; les choses s'arrangent doucement doucement pour BM et pour nous aussi par contre-coup.
Nous allons même peut-être finalement partir faire cette fameuse croisière....
Mais j'ai encore bien du retard dans les lectures et surtout dans les commentaires, patience patience!

4 commentaires:

  1. Très réussie la petite robe indispensable et bravo pour le biais!

    RépondreSupprimer
  2. Ouah, trop forte, la couseuse !!!
    bleuchoc

    RépondreSupprimer
  3. @Mab: Merci! le biais c'est surtout fastidieux faire, mais le résultat en vaut la peine!

    @Nath: Merci, mais ce n'est qu'un patron très simple, devant/dos. Et le résultat est bien agréable à enfiler!

    RépondreSupprimer
  4. ... Ou l'art de faire durer un vêtement qu'on aime de trop en le renouvelant ! Original les anneaux de chaine de lavabo ! Ça c'est du système D !

    J'aurai bien envie de faire pareil pour une ou deux robes moi aussi, mais manque de temps, de courage, et déjà trop de couture en retard.

    Sur une petite robe d'été qui craint plus rien tellement elle est vieille, j'ai réussi à mettre une fermeture éclair sur le coté, ça me permet de la mettre encore. Faudrait que je m'attaque aux bords qui s'effilochent en essayant de faire une bordure avec des perles. P'être dans 10 ans...

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.