jeudi 17 mars 2011

Les bons plans économie (ou pas)

Les soucis d'argent sont ici récurrents, mais je parie que je ne suis pas la seule!
Il faut bien dire qu'élever une famille, surtout si elle est un peu conséquente (je rappelle que pour les familles nombreuses, 5 zenfants c'est petit joueur, si si!) est coûteux.

Mais ce que je trouve ahurissant, c'est que maintenant que la marmaille a déserté pour d'autres horizons plus glorieux (heu?,mais si mais si!) le compte en banque est toujours autant au bord de la catastrophe financière.

Je suis définitivement abonnée aux découverts autorisés -le banquier adôôôôre!- aux facilités de caisse et autres astuces qui permettent de dépenser l'argent qu'on n'a pas encore engrangé....

Saviez vous que je possède (tout au moins c'est ainsi que cela se passe chez mon voleur banquier, mais je suppose que c'est à peu près partout pareil) pas moins de trois niveaux de découvert autorisés, qui ne sont pas compatibles.... Ouaip!
-Tout d'abord, le découvert de compte, pompeusement nommé "facilité de caisse" dont le plafond est fixé -arbitrairement- par le banquier,mais qu'on peut augmenter sur simple demande , ce que je ne me prive pas de faire, ben tiens!

-ensuite le découvert de Carte Bleue, qui n'est pas corrélé au montant du compte , ce qui amène quelquefois à des surprises assez saumâtres,quand au moment de payer, "ça ne passe pas" alors que le compte est encore dans le vert, lui! C'est, parait-il, une sécurité contre les vols et les utilisations frauduleuses de carte bleue. Peut-être , après tout! Le système est que le montant des débits de la carte est calculé sur 30 jours glissants, et pour glisser, ça gliiiiiiiisse! Donc quel que soit le montant du solde du compte bancaire, si le plafond de la carte est atteint, rideau!

Mais il y a une astuce!
-le montant des retraits au distributeur automatique (bien dénommé DAUB) n'est pas comptabilisé avec le découvert de la carte bleue, autrement dit, même si la carte a épuisé tout son crédit disponible, vous pouvez encore sauver les meubles (ou plutôt la trôôôôp jolie paire d'escarpins en lézard du Baloutchistan dont il ne reste qu'une paire et qui est absolument nécessaire à votre survie de shoppeuse) en retirant des billets tous neufs et tout craquants au DAB, à condition (hélas!) que votre compte bancaire ne soit pas trop moribond...La aussi, tout dépend des banquiers, le mien me laisse découvrir découvrir, comptant sans doute que je suis une assez grande fille pour savoir où m'arrêter - cette blague!

Avec tout ça, vous conviendrez qu'économiser devient une vraie gageure!
Et pourtant, à deux reprises cette semaine, j'ai réussi!


La suite, demain!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.