vendredi 8 avril 2011

Parents toxiques

Voilà un drôle de billet pour parler d'une réalité que je ne soupçonnais même pas, ou tout au moins pas de cette ampleur.
Le rôle des parents n'est-il pas d'aimer, éduquer, faire grandir dans la sérénité et l'amour leurs enfants et faire en sorte qu'ils deviennent des personnes bien dans leur vie et leur tête, heureuses et capables de gouverner  fièrement leur propre vie?
Pourtant, c'est dans ma famille, plutôt celle de marichéri -mais qu'est ce que ça change au problème?- que j'ai croisé cette chose dramatique.
Avoir des enfants mais ne pas les aimer, être dur et rigide, exiger et mépriser, est ce de l'éducation?
Aimer ses enfants oui, mais d'une façon si  néfaste qu'elle fait autant de mal que de bien, supporter son conjoint parce que"on l'aime encore", s'enfoncer impitoyablement et irréversiblement dans ce magma de révolte et de dépréssion, ça donne quoi?
Des enfants malheureux, des adultes qui ont bien du mal à se construire, des petits-enfants qui trinquent aussi, car l'inter-générationalité  passe aussi par là....
Et l'impossibilité physique et morale de faire mieux que ce qu'on a essayé, c'est à dire pas grand chose en fait.
Jusqu'à la fin définitive.
Pas sûr pour autant que les nœuds puissent se dénouer, que les pensées vont s'apaiser et que les souffrances seront soignées.
Que de malheurs et que de douleur.....
Pensées à celle qui vient de s'éteindre, qui laisse un mari seul et tourmenté, des enfants qui ont su construire malgré tout leur vraie famille, des cousins chers à mon cœur et celui de mon mari.





Je n'en dirais pas plus, je n'ai pas envie de développer ici ce que j'ai tracé d'une façon très (trop) sommaire, car  ces chroniques familiales n'ont pas leur place sur une page publique.
Mais j'y pense souvent et je me sens triste pour eux.
Non décidément j'ai bien du mal à comprendre de tels ressorts de pensées et de conduite de vie.
Je suis trop naïve, je sais.......

2 commentaires:

  1. Ma "pôvre" si je te racontai...tu verrais que dans malheureusement toute les familles il y a au moins un cas comme celui que tu décris quand ce n'est pas pire.
    FM

    RépondreSupprimer
  2. Oui je m'en doute, et c'est bien triste....
    FM

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.