samedi 28 mai 2011

Couture bricoleuse

Ce que j'appelle couture, la vraie, lôtentik, c'est celle des vêtements. Deux fois par an, une fois tous les deux ans, il me prend l'envie d'avoir une jupe à mon idée,  je sors mon patron Burda  et je me lance. Avec des résultats variés, qui vont de "ça tombe bien" à "catastrophe immettable" (hélas)

Mais il me reste pour faire chauffer la machine à coudre, l'incompressible "ravaudage sur vêtement de travail" pas glamour pour deux sous, mais bien utile pour l'homme; et pour lequel j'ai acquis une certaine dextérité. Bon , c'est pas du dior non plus!
Mais quand je vois le mal que je me donne et je temps que je passe à boucher les trous, repriser les accrocs, je ne supporte pas les pantalons neuf vendus "style used, déchiré et faussement reprisé" , je suis juste furieuse!
(bon si vous veniez me voir, évitez donc le jean fake pas ravaudé, parce que je vous l'attrape et crac, je bouche, je pièce et je reprise vroum vroum, avant que vous ayiez eu le temps de dire "eh mais c'est pour de faux!")
(vous voilà prévenu! et du coup personne ne va vouloir me voir snifff)

Après ce préambule aussi long qu'inutile, voici venir la couture du jour,  celle des brodeuzélégantes,  la couture des p'tits cadeaux.

Celle-ci est bien sympa, agréable, on travaille sur de  jolis tissus, neufs, et on arrive à réaliser de jolis petits sacs, en l'espace d'une après-midi.
Voilà donc ma production, destinée à offrir à une amie chez qui je vais en visite dans quelques semaines:













3 petits sacs, qui m'ont demandé chacun quelques bonnes heures de travail et de réflexion, même en suivant le patron!


















La rose brodée sur le devant est issue du livre d'Anne VanDamme, "Dentelles et rubans" assez vieux, mais qui a été réédité; il a beaucoup de charme, les modèles sont élégants et déclinables à l'infini. La toile est un coupon de bande à broder avec un cadre au tampon, acheté sur le salon de Nantes. (je ne sais plus chez qui!)
Tissu de patch, dont je ne saurais dire l'étiquette, en revanche, la doublure est du voile de coton (siouper joli, si si!) qui m'a servi à me faire une jupe d'été, jupe parachute (parapluie?) que je porte avec délice tout l'été.
Le petit sac a été molletonné et vliesliné-double-face, ce qui n'était prévu au départ, mais lui donne une jolie tenue, même vide. Et d'un!




















Celui-ci, exactement le même modèle, est réalisé avec une vieille toile de Jouy (Boussac, pour dire!) que j'ai (trop!) vu chez mes parents pendant des siècles; au point que tout le monde faisait une overdose de toile de jouy rose!
Et pourtant, bien des années plus tard, j'ai été plus que ravie de pouvoir récupérer le dernier métrage de cette bonne vieille toile! Certes, depuis, l'effet mode est passé par là, et ce qui était vieux et ringard, est devenu follement tendance! (comme quoi, gardez gardez!)
Donc, ma tendance-toile-de-Jouy est accompagnée d'un reste de chute de tissu à torchon ancien, que j'utilise avec parcimonie. Et une petite dentelle pour faire joli, et une petite breloque pour lui dire que c'est pour elle, et deux boutons de nacre pour faire élégant, et pour finir une doublure à pois-pois, parce que les pois c'est tendance aussi, et que ça va très bien avec. Le tissu à pois est en satin polyester (ah bah non, pas en soie!) qui glisse, mais je tenais absolument à y mettre des pois, et c'est tout ce que je possédais dans mon fond!
Celui-ci n'est pas molletonné , ni vliesliné, aussi est-il toumou, c'est un peu dommage. (non je ne défais pas!)
Et de deux!
Ces deux là sont réalisés d'après un tutoriel trouvé chez Plume de Lin
















Le troisième est tiré du  livre de Dame Valiste, l'occasion était trop belle pour ne pas essayer!
Très gentiment, Béatrice envoie en même temps que le mail d'accusé de réception de la commande, un fichier PDF où sont regroupés tous les patrons; c'est très pratique!
Donc je vous présente "La Cubique" pas très grand, taillé dans des mini-chutes de restes de tissu, car oui, quand les tissus sont jolis (et chers) on ne jette pas, on garde même les petites chutes, espérant bien leur trouver une destination! Et voilà!
Extérieur en lin (les roses) et toile à matelas (la vraie bien raide) et intérieur en vichy rose (très vieux, du même carton que la toile de jouy, avec la même histoire!)
Patron simple à suivre, explications détaillées avec photos,  vous n'avez qu'à vous lancer!

J'ai bien travaillé pour ce ouicaine!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.