vendredi 27 mai 2011

Je n'ai jamais été une fanatique du ménage; bon , je n'aime guère vivre dans la crasse, aussi m’exécuté-je  sans (trop) faire d'histoires.
Oui, mais on ne m'avait pas prévenu que cela pouvait être dangereux!
Ah mais si mais si!

Nettoyage de printemps pour la bassine qui nous sert de piscine en été et de réservoir en hiver; inutile de dire que  l'eau qui y est stockée, est d'une couleur assez spéciale,(engrais incorporé?) et qu'une faune aquatique variée y trouve ses aises...
petit aparté:
un jour de grand ennui, la fille et fiston n°3 ont imaginé d'aller chercher des poissons rouges dans la cuve, et de les transvaser dans la dite piscine; les bestioles étaient fort ravies de ce traitement, puisqu'elles ont prospéré; mais le plus comique a été de voir l'air ahuri de  l'homme quand il s'en est aperçu! "Comment, mais comment ont ils fait pour arriver là? Ça ne saute pas, un poisson rouge!"

A moi donc, avant l'été,( et après avoir demandé qu'on renvoie les poissons dans leur bassin d'origine!), d'aller nettoyer le bassin....
C'est que, hum, il reste toujours 3/4 cm d'eau pourrie dans un coin au fond, avec feuilles mortes, et détritus de jardin divers (d'hiver?) qui sont tombés là dedans, qui ne sèchent pas et dégagent quand on les soulève une odeur à faire fuir!
Donc, armée de mon courage d'une main, et de mon seau de l'autre, je me jette à l'eau  descend dans le bassin et me trouve nez à nez avec


















Oui, arhhhgh, beurk et tout ce que vous voulez, mais la pauvre bestiole ne pouvait pas ressortir!
Surement à la recherche d'un endroit pour y pondre ses œufs, elle avait visé le tas de feuilles mortes en décomposition...
Mais pour la faire sortir de là, grand branle-bas de combat!
Je ne soupçonnais pas que c’était capable d'ouvrir une si grande gueule, en soufflant (comme un cobra au moins!) et avec un air si agressif!
je n'en menais pas large,elle non plus sans doute!
C'est finalement le balai de cantonnier, manié avec plus de vigueur que d'adresse, qui m'a sorti d'affaire; elle s'y est accrochée, et hop expédiée dans le jardin, où elle est allée cuver sa rage et trouver un autre endroit pour faire son nid.
Ah mais!

(il faut absolument que je change de bannière et de fond, ce rose commence à m’écœurer!)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.