lundi 9 mai 2011

Je ne prête pas!

Je ne sais pas comment on se débrouille, mais Marichéri et moi n'arrivons pas à partir en vacances ensemble?
Quelque fois, à la faveur d'une "fenêtre de tir" extraordinaire, on peut s'échapper ensemble deux, voire trois jours -quelle folie!-, d'autres fois les évènements nous tombent dessus et nous bougeons dans la désorganisation et la précipitation la plus totale.
Mais le plus souvent, je pars de mon côté, puis l'homme bouge ensuite, muni de sa maman(et du petit chien, important!)

Et voilà comment les aventures arrivent! (A lui, certes, parce que moi, je me demande  si je ne ferais pas partie de celles qui traversent les ouragans sans qu'un cheveu de la mise en plis ne bouge!)

L'homme,brutalement, décide de  profiter de ses trois jours de congé et file voir fiston n°2, accompagné de Madame Mère, (et  son chien)
Fiston habite dans un quartier en pleine rénovation, dans la journée, on voit passer les mamans qui emmènent les bébés à la crèche, mais le soir....
C'est une autre partie féminine de la population qui sort.....
L'homme, qui ne le sait pas, sort le chienchien à sa mémé et se trouve accosté par une fille assez mignonne (parait-il) toute petite, en mini-mini-jupe qui lui prend le bras et lui déclare: "si tu veux, je viens promener le petit chien avec toi"
Grand bond de l'homme tout surpris,  qui se demande, et puis qui voit la fille et qui comprend...... et qui a eu le plus grand mal à s'en défaire....
(vraiment mon fils habite un curieux quartier!)
Le soir, il me raconte ça, et que voulez vous que je fasse, à part éclater de  rire?

Quinze jours plus tard, il rentre de déplacement un dimanche soir tard (une fois de plus) et de fort méchante humeur....
Et finit par me raconter ce qui l'a mis dans cet état:  une mère de joueur, qui a du le trouver fort à son goût, lui a téléphoné pour lui fixer un rendez vous après le match (bon je n'ai pas suivi tous les détails mais dans l'idée c'est : laisser tomber l'équipe pour sauter sur la femme)
Et comme elle a été moins que discrète, toute l'équipe s'est trouvée plus ou moins au courant et n'a pas arrêté de le charrier (tu m'étonnes!) tout le voyage de retour.

Eh bien que voulez vous, ça m'a fait rire aussi, plus discrètement, certes, pauvre chéri était horriblement furieux, mal à l'aise, vexé et vaguement écœuré. 
Tout en pensant en mon for intérieur qu'elle s'y était prise de façon bien maladroite, je me demande ce qu'elles lui trouvent à mon MariChéri?

Certes, quand on s'est marié, il jouait dans la catégorie "bogosse" grand et bien découplé, les épaules larges(mêlées), les pommettes saillantes (placages), tablettes de chocolat (rugby+plongée+athlétisme).
(Vous comprenez mon amour du chocolat?)
Mais maintenant, MariChéri joue dans la catégorie "bon père de famille" dont il a la stature (le mariage lui a fait profit à cet homme!) il a installé un" kit de survie en Eskimodie" sur ses tablettes de chocolat qui se sont transformées en brioche... Il a gagné des lunettes et des cheveux poivre et sel;et d'autres qualités morales et humaines, qui font qu'il est lui et c'est ainsi que je l'aime (et je ne partage pas merci)


M'enfin!!!!!





3 commentaires:

  1. Un z'homme à soit ce garde.....on sait qui l'on a....qui peut dire sur quoi nous pouvons tomber.
    Entre parenthèse il y a quand même des bobonnes gonflées.....et tu as dû faire un bon choix vu le nombre d'aventure qu'il lui arrive.
    FM

    RépondreSupprimer
  2. "un kit de survie en Eskimodie"... MDR!!!
    En tous cas tu ne sembles pas effrayée par ces aventures. Pas jalouse? Du tout du tout? Je serais inquiète je crois.

    RépondreSupprimer
  3. @Lilou: Oui comme tu dis, il y en a qui ne doutent de rien!



    @MamyS: inquiète? non pas du tout!Je n'ai pas envie de me prendre la tête; la fidélité pour lui comme pour moi est une valeur à laquelle on croit.(et qu'on applique)

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.