jeudi 12 mai 2011

Mes essais de patch

Pardon,  d'appliqué!
C'est qu'à force de fréquenter les patcheuses, j'ai eu envie moi aussi de faire autre chose que du rapiéçage sur jean usétroué.

C'est la créatrice de l'Atelier des Cœurs qui m'a donné l'impulsion nécessaire. Avec elle, foin des études complexes et des règles rigides (et mathématiques au secours, je meurs!), grâce à l'appoint de la machine à coudre et de thermo-collant double-face, youplà, le tour est joué et l'application... appliquée!

La deuxième partie a été de convaincre Futura que "si, tu peux le faire, tu vas y arriver aussi!" pour qu'elle s'estime assez habile à broder un point de feston régulier et suffisamment petit pour être élégant.
(oserais-je avouer que je n'avais même pas pensé que je pouvais modifier la longueur et la largeur du point de feston? Et qu'au lieu de ce gros pâté en forme de peigne à démêler, elle était parfaitement capable de me sortir ce petit point régulier, franchement il suffisait de réfléchir!)


La troisième action a été de dénicher le joli modèle qui me donnerait envie de me lancer;  non seulement je l'ai trouvé, mais il est gratuit et publié une fois par mois, le tempo parfait pour avancer  sans se lasser, ni se laisser  déborder.
C'est ici


 Ayant d'autre part une petite collection de tissu patch, augmentée de récupération de tissus maison (ah la jouissance de déchirer ces immondes  chemises à carreaux, ces  robes de petites filles aux imprimés aussi improbables que surprenants!) j'ai démarré mon premier patch...(fière fière!)

résultat heu? en apprentissage, c'est sûr!
Mon tout premier carré est .............à refaire!













Oh, à première vue, tout va bien Madame la Marquise.....
Sauf que, accolé au carré suivant voilà ce que ça donne:














Certes, sérieux décalage!
J'ai donc appris (malgré moi!) qu'il vaut mieux "gabariser" ses coupes de tissus, sinon c'est trop peu précis et ça ne tombe pas juste!
J'ai également compris que les mesures sont comptées "couture comprise", il aurait suffi que je me fasse une traduction un peu plus précise  pour le comprendre!
J'ai découvert les joies des mesures anglaises en pieds, et déclinaisons à l'infini, assaisonnées de tout plein de fractions, où est l'aspirine,  vite!



Et donc, démonstration:



















Fin de carrière pour mes pulls feutrés rétrécis et lavés à grands bouillon, qui font des citrouilles très convenables!

 

Très vexée, je suis, car j'avais bien écrit ce billet à l'avance, mais j'ai oublié de le programmer.....


2 commentaires:

  1. Ça donne envie! Joli comme tout... ici je ne peux pas coudre (ou seulement à la main...) alors je peins... Et je lis... Et je lis les jolis blogs comme le tien!

    RépondreSupprimer
  2. @MamyS: ah zut, pas drôle d'être limitée! Mais j'espère au moins que tu te remets de toutes tes émotions!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.