lundi 26 septembre 2011

petite promenade dominicale

Saluez je vous prie, mon exploit, car j'ai réussi à extraire l'homme de son grabat télévisé -j'adore positivement cette coupe du monde de rugby à l'autre bout du monde, elle se cale idéalement dans les emplois du temps, puisque les matchs sont retransmis le matin tôt-

Nous voilà donc partis "au bord de l'eau",  finalement c'est ce qui nous plait le plus.
Nous avons échoué dans un endroit qui a été surement très joli et agréable et sympathique, il y a longtemps.....
Mais maintenant, c'est autre chose!
A vous de voir.....

Petite photo de l'endroit:

 (l'île du Gaou au fond)
 la tourterelle qui prend la pose....
 et puis des rochers comme découpés à la scie....














Après avoir dépassé un parc, bien peuplé, nous nous sommes glissés dans un petit chemin qui débouche là:










(en face
c'est Bandol, comme on le voit rarement...)







(pas très engageant, n'est-ce pas?)












En effet, il s'agit des travaux de réaménagement, agrandissement et réhabilitation de  la station d'épuration de la ville.... (odeur comprise)

Mais si on suit le chemin, on arrive tout au bout du bout de la pointe, et là se situe un fort, qui de loin, ressemble beaucoup à celui du Cap Nègre que nous avions visité il y a quelques temps.
Oui, eh bien de près c'est hum.....
dans son jus!














Le terrain est toujours militaire, semble-t'il, même si le grillage a été cisaillé et aplati à plusieurs endroits, ce qui permet aux promeneurs de passer....

  un puits?
 la vue toujours.......(le soleil avait décidé d'arrêter de bouder)
 vu de devant:
il devait avoir fière allure, autrefois!
un escalier perdu dans la broussaille (il a son pendant juste en face)


















essai de photo en gros plan du lichen; on dirait des choux!
 escalier qui descend jusqu'à la plage et permet de voir les murs de fortification appuyés ....dans le vide!



Robinson sur son "île"
 beaucoup de patience pour arriver à photographier la bête fort timide, qui rentrait dans sa coquille à chaque bruit de l'APN!











Vue par la "fenêtre".... (bonjour les courants d'air!)
 tiens une blonde!
 De l'autre côté:
Ces ruines  m'évoquent toujours ce livre-là














Et pour terminer, LA photo du-navire-qui-passe-dans-le-soleil-couchant..........
(sauf que le soleil était loin d'être couchant, mais bon, on n'allait pas attendre encore deux plombes!)

4 commentaires:

  1. Tu n'as vraiment pas de chance! Vivre si près d'un endroit pareil, quel déveine (dit la jalouse!)! :)

    RépondreSupprimer
  2. si tu savais tout le bon temps que j'ai passé là du temps d'il y a longtemps.
    C'était notre lieu de rdv avec copains, guitare et feu de bois top top top.
    FM

    RépondreSupprimer
  3. QuelLE déveine (corrige la prof toujours jalouse!)

    RépondreSupprimer
  4. @MamyS: oui vraiment pas de chance ;))))
    Ceci dit, en été c'est tout-à-fait bondé, jusque sur chaque caillou, et que ce soit tout-à-côté d'une station d'épuration n'y change rien!

    @Lilou: je m'en doute, que ça devait être le rêve; rien de plus agréable que le feu de camp sur la plage...et nos jeunes années.. Ah souvenirs!

    @Mamys: Ne sois pas jalouse, viens faire un tour chez nous!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.