jeudi 27 octobre 2011

Binvoilà

L'homme est un PapaPoule, qui n'oublie ja-mais d'appeler ses enfants  toutes les fins de semaines.
Si d'aventure ils ne répondent pas tout-de-suite-sur-le-champ, c'est 6, 7, 8 messages qu'il leur laisse sans désarmer; s'ils sont munis d'une copine, t'en fais pas qu'il a déjà le numéro enregistré et qu'il se dépêche de sonner, ou de laisser 6,7, 8 messages....sur le portable de Petite Basque, ou de Petite Flamande.
(D'ailleurs si l'une des deux répond régulièrement, l'autre se comporte envers son téléphone avec une indifférence redoutable, qui me rappelle beaucoup la mienne.)

Forcément, quand les enfants se rendent compte que le portable est bord de l'étouffement par message paternel, ils rappellent. Bien entendu, entre temps, l'homme a posé son téléphone loin de lui, et c'est le répondeur qui est chargé de prendre les commissions....

Ce petit jeu peut durer pendant plusieurs heures, voire deux jours, avant qu'on arrive à faire correspondre de vive voix  Fiston et Paternel.....

L'homme qui passe assez rapidement de l'étonnement à l'inquiétude, puis à l'agacement inquiet, ne manque pas de me tenir informée de tous les détails :-j'ai appelé n°4, 3 fois ce matin, mais il ne répond pas!-bah; il est occupé, il te rappellera! -tu crois?

Inquiet, vous dis-je, comme s'il craignait dieusaitquoi.....

Enfin, le dimanche soir, drinnng, connexion réussie entre Fiston et Papa.....(ouf)
ET ça dure, et ça dure......
Lorsque, enfin il raccroche, je voudrais bien profiter des nouvelles fraîches:
-Alors? Tout va bien???? (d'un air fortement interrogatif, et encourageant, vas-y racoooooooooooonte!)
-............Binvoilà


Dans l'esprit de l'homme, ces deux mots suffisent à tout résumer.
Et si j'insiste, il réfléchit, et ajoute
-Binvoilà, quoi!

2 commentaires:

  1. J'appelle aussi mes trois oiseaux chaque fin de semaine. Les filles répondent presque toujours tout de suite ou rappellent quelques heures plus tard. Fils, lui, attend que sa messagerie soit prête à dégu...ler pour rappeler.
    En revanche le Héros se fait tenir la jambe pendant des heures par sa maman et résume toute la conversation par un "comme d'hab'" bien peu explicite!

    RépondreSupprimer
  2. @MamyS: ah les joies des communications parents/enfants! ;))
    J'adore le "comme d'hab"! Ca te suffit, non?

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.