mardi 22 novembre 2011

LE mariage

Pour tout dire, je n'avais pas prévu d'en parler avant. Dans ma grande ignorance, je pensais que puisque je ne me chargeais de rien, je n'aurais pas de soucis à me faire, autre que celui, d'accord immense, de mon déguisement ma toilette de belle-maman.

C'est raté!
"Ouvrez le ban!"
Les faire-parts.....
Longue négociation:
Dans mon souvenir, les faire-parts étaient rédigés sur papier blanc voire crème, à bord dentelés, en deux feuillets avec toute la déclinaison familiale, Famille Tartempion sur le premier , et de Famille Machin sur l'autre feuillet.
Tout le monde y était cité, l'arrière grand mère, les pépés et leurs Croix de Guerre, les parents avec tous les enfants.
Pompeux Suranné, peut-être, mais au moins, on savait où on allait,  et on n'omettait personne!

Sasféplu!
Ah- j'en apprends tous les jours!!!
 De quoi me plaindrais-je, chez nos zamis zollandais, il parait que les faire parts se rédigent au nom des deux fiancés, basta; on ne mentionne ni la famille, ni même les parents. Pas très sympa.
Mes deux tourtereaux, qui veulent quelque chose de "pas conventionnel" ont rédigé leur annonce....
Hem, comment vous dire, les enfants, que votre texte fait très "notice nécrologique"?

Accorder leurs goûts et les susceptibilités familiales, sans les agacer, ni vexer la vieille tante Hortense (en l'espèce, BelleMère de moi, très impliquée!),  que voilà une manœuvre délicate!
Et ce n'est que le début des réjouissances!...

Le texte étant enfin décrété arrêté, il ,nous faut passer à un autre exercice rigolo:
La Liste......
Bah, oui, QUI en sera, et qui n'en sera pas?

Là encore, je déplore (à part moi) les inventions non conventionnelles qui nous compliquent la tâche:
autrefois, on "faisait part" du mariage de Mademoiselle Chose et Monsieur Machin
"qui aura lieu à l'église Saint Glinglin le samedi 31 juillet à 17 heures".
Cette formulation permettait de (pardonnez moi) ratisser large, et on n'hésitait pas à adresser ce genre de papier à quasiment tout son entourage, même lointain.
Techniquement, il n'y avait pas d'invitation formelle, et rien n'empêchait qu'on vînt saluer et féliciter les jeunes mariés à la sortie de la messe sans autre forme de procès.
Et si on était peu concerné, on se dispensait, MAIS on savait que Machin avait marié son fils.

Pas d'église pour nos futurs, qui se contentent de la cérémonie civile avec Monsieur le Maire et son écharpe tricolore en bandoulière.
Et pour que ce soit plus compliqué, la (petite) salle de la (petite) mairie ne pourra contenir que 20 personnes, Allez, 30 en serrant bien. (il fera froid, ça tombera bien)

Forcément, vin d'honneur obligatoire, pour tous ceux qui ne pourront pas se caser!
Et comme souvent, le vin d'honneur devient ce que Nicole de Buron nomme avec beaucoup d'humour "la Grande Lessive"
-famille, amis, mais aussi
-le maire et un ou deux adjoints
-les fournisseurs
-la traductrice (qui vient espéciallement d'HongKong, la porte à côté quoi!!!)
- les connaissances professionnelles (et ça en fait du monde!)


Là, le "petite mariage sans prétention et non conventionnel" en prend un coup dans le mou!
Parce qu'on chiffre déjà à 200 personnes minima....

A moi donc de fournir la liste familiale "de notre côté"; exercice périlleux s'il en est; il ya ceux qu'on invite et qui viennent bien entendu, ceux qui ne viennent pas et tout compte fait si, ceux qu'on ne compte pas inviter et qui s'invitent quand même, ceux qu'on est obligé d'inviter, même si on a pas trop envie , en espérant qu'ils ne viendront pas, ceux qu'on avait oublié et qu'il faut ab-so-lu-ment, tu m'entends, prévenir......

Si j'ai une vision assez claire de toute ma parentèle et de celle de l'homme c'est que de nombreuses années de pratique m'ont permis de me forger une vision généalogique assez précise.
mais il n'en va pas forcément de même pour la jeune génération, je le constate au vu des mails effarés, de Fiston 1er, à base de "Kissé celle-là?"

Force m'est de gribouiller en vitesse un arbre généalogique....
.................................................................................................
Vous avez déjà essayé, de faire ça "en vitesse"?  Et que ce soit clairement compréhensible pour quelqu'un qui ne connait pas? Ben c'est rockenroll !

Une fois que la liste est établie, ne pas oublier d'aller à la pêche aux adresse postales....Car si on se maille beaucoup, il faut tout de même se résoudre à en passer par cette vieille institution plus-que-centenaire pour adresser ces courriers -quasi-officiels- tout de même!

C'est pas fini!
Tout est rédigé, tamponné, la poste a fait son office correctement (ouf) et les faire-parts arrivent à la boite aux lettres................
Et là....
Drame!
(au choix ou tout à la fois)
-les faire part sont décorés en noir (on dirait un avis de décès remarque aigrement Belle mère Première)
-Qu'est ce que c'est que cette fantaisie de mettre ton nom de jeune fille, c'est pas ma famille, remarque furieux l'homme (merci mon chéri ça me fait plaisir tu n'as pas idée!)
-et pourquoi les invitations pour le soir sont aussi ridicules? (devinez? toujours BM!) c'est  une idée amusante, pourtant, en forme de billet de concert!
-et pourquoi MOI j'ai pas eu MON faire-part (Fils 3ème, susceptible en diable)(qui arrivera par le courrier suivant rassurez vous!)(le courrier, pas le fils!)
-Et vous avez pensé à l'oncle Anatole? (BM qui décide que c'est le moment où jamais de se mêler de tout)

Pour les faire-part, Fermez le Ban, même plus je ne veux en entendre parler!
Belle-Mère, quel métier!

Prochain Chapitre: LA Robe de la Mariée......

8 commentaires:

  1. Mais que fais la poste ....j'ai pas reçu la mienne...bon courage.....
    FM

    RépondreSupprimer
  2. Oulala, ça ne donne pas envie de marier ses enfants tout ça ! Bon courage, et merci pour cette littérature amusante. J'attends avec impatience le chapitre deuxième !

    RépondreSupprimer
  3. @Lilou: Ah si seulement!Ca aurait été avec un immense plaisir! mais bon ce n'est pas moi qui invite, je suis juste en charge de la liste familiale! FM

    @Alphonsine: Eh oui,mais en fait -parait-il- plus ils sont nombreux et plus on est rodée! Alors pour toi, quand tu arriveras au dernier ça va être du ga-teau!!!
    La suite arrive....

    RépondreSupprimer
  4. On ne serait pas de la même famille par hasard?.... Non, je déc...e! Ben dis donc ça a l'air d'être du sport!!! Bon courage!

    RépondreSupprimer
  5. Finalement, nos parents auraient dû nous remercier de ne nous marier qu'à deux... Point de tralala... sourire.
    Bon courage, pour les nombreuses autres épreuves qui vont se profiler (comment ça, je suis rabat joie ?).
    Mais finalement, remercie bien sincèrement tes enfants de notre part car cela nous donne l'occasion d'avoir des billets délicieux...
    La suite, la suite !!!

    RépondreSupprimer
  6. @ RdT: certes se marier à minima diminue d'autant les soucis, mais le mariage c'est aussi l'occasion de faire des rassemblement de famille. Sinon c'est aux enterrements qu'on se retrouve...
    De toute façon, de quelque façon qu'on s'y prenne, un mariage est toujours l'occasion de jaser, qu'on y participe ou pas, qu'on fasse ça en grand ou en petit, qu'on soit princesse ou bergère, et même qu'on se marie ou pas!:))

    RépondreSupprimer
  7. Je suis bien d'accord ; si tu savais comme on a jasé sur notre dos, puisqu'on ne se mariait qu'à quatre...
    Aujourd'hui, je regrette un peu alors j'envisage une mega super fête l'an prochain, pour fêter mon tout nouveau diplôme, et réunir tout le monde.
    Je commentais aussi un peu en rigolant... sourire

    RépondreSupprimer
  8. @RdT: Bravo pour ton diplôme! C'est une bonne nouvelle, ça, et tu as raison c'est une excellente raison pour faire une belle fête!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.