vendredi 16 décembre 2011

Laine-Mémo

Petit billet à l'usage de ma fille et de celles et ceux, qui comme elle, ignorent tout de l'art d'avoir chaud en hiver et confondent laine et acrylique.... (arggggh j'en ai encore des frissons!)

Tout d'abord, sache, ma fille que la seule fibre qui tienne vraiment chaud quand il fait froid, c'est la laine uniquement. Les polaires et autres joyeusetés technologiques ne sont que bla-blas publicitaires.

La laine, ah vaste sujet!
La laine  la plus chaude, la plus douce, et moelleuse, légère, et confortable, le rêve de laine, bref, c'est :
le cachemire...
Ca se mérite, parce que ce n'est pas donné, certes! Mais le plaisir de mettre cette laine si douce directement sur la peau, et de se sentir bien-au-chaud, ah, ça n'a pas de prix, vois-tu!

Il existe d'autres qualités de laine:
-le shetland= oui la laine qui gratte, c'est celle-ci. Mais elle tient bien chaud aussi, est moins fragile, moins coûteuse, il ne faut pas la dédaigner!
-le mérinos: c'est une laine plus "sèche", froide, qui à mon avis ne réchauffe pas ou très peu. Idéale en été, pour les soirs un peu frais.

Car oui ma fille, la laine se porte aussi en été, et sans dommage!

D'autres laines?
Oui, bien sûr!
L'angora, qui tien bien chaud, et donne un effet "mousseux" très agréable; petit inconvénient: l'angora a tendance à abandonner ses poils sur les jupes et pantalons auxquels il est associé. IL raffole de ta jupe noire, surtout s'il est blanc et n'éhsitera pas à laisser une signature bien visible!

Alpaga, vigogne et autres poils de chameau rentrent dans la catégories des laines, et sont beaucoup plus rares (et chers, décidément)

Aussi, les fabricants astucieux autant que radins, ont trouvé une soluce: ils mélangent la laine avec de l'acrylique ou du polyester.
But? Garder la chaleur et la souplesse de la laine, mais la rendre moins chère.
Et là , les ennuis commencent!
En effet, pour qu'un vêtement soit chaud (= qu'il réchauffe ET tienne chaud) il vaut mieux qu'il soit constitué d'une majorité de fibre laineuse.
Un pull composé de 80% de laine et 20% de polyester a tout bon; chaud et facile à entretenir.
A 50/50, on a encore un bon potentiel "chaleur"
Mais en dessous, il ne faut pas se leurrer: un pull à 30% de laine pour 70% de polyester, sera joli, agréable, mais ne tiendra pas chaud!
En revanche, c'est vrai, aucun souci de lessive, le pull ne rétrécira pas, ne déteindra pas.

Les conseils de lavage:
Terrain miné, attendu que je suis une vraie killeuse de pulls!
Mais la laine aime être lavée à l'eau tiède, et non dégraissée chez le teinturier; cas particulier, les tailleurs, bien sûr.
Pour laver ton pull, la délicatesse s'impose: et surtout, surtout, pas de chocs thermiques, sous peine de réussir un magnifique feutrage bien compact!
Pressage délicat pour égoutter le pull et séchage à plat. Non on ne tord pas la laine, on ne secoue pas, et on suspend encore moins sur cintre!

Comme je suppose que tu zapperas l'étape repassage, je ne t'en parles pas sauf pour te dire, que si par hasard, tu voulais t'y risquer, il faut toujours le faire avec une patte-mouille! Eh si.

Et maintenant que tu as tout compris, ma chère fille, fais moi le plaisir d'aller jeter cet abominable poncho gris qui ne ressemble à rien, et d'enfiler un joli pull seyant, qui te tiendra plus chaud!

4 commentaires:

  1. Aaaahhh! Nos filles, leurs pulls et leur entretien.... Un poème quand ce n'est pas un roman!

    RépondreSupprimer
  2. C'est chic de donner une leçon de textile à ta fille pour qu'elle soit au point le jour de son mariage... Désolée, j'ai confondu, c'est ton fils que tu maries !
    Ton billet m'a fait rire, aujourd'hui, je me suis dit qu'il faudrait que je prépare "un cahier de survie pour enfant quittant la famille pour aller étudier à l'étranger" pour mes deux aînés qui préparent leur départ pour l'année prochaine.

    RépondreSupprimer
  3. @MamyS: et encore, jene me plains pas, la mienne ne m'emprunte pas mes affaires, nous n'aovns vraiment pas le même gabarit!

    @Alphonsine: ah ça y est, tes oisillons quittent le nid? grande épreuve, pour eux comme pour toi!Le manuel de survie, en réalité tient en quelques chiffres: ceux de ton numéro de téléphone!

    RépondreSupprimer
  4. Si tout va bien, ce sera chose faite en septembre prochain. Je crois que l'épreuve sera plus grande pour eux que pour moi : je sais que ce jour doit arriver depuis qu'ils sont nés, et j'ai simplement profité de chaque moment depuis 20 ans !
    Tu m'amuses, mais tu as raison : ce sont les chiffres de mon numéro de téléphone qui les aideront à survivre...

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.