lundi 20 février 2012

Fromage blanc Maison

J'ai des miyons d'articles en retard et des trillions de photos encore plus en retard , organisation, quand tu nous lâches!
Alors,  dans la série "fait-maison", voici du fromage blanc.
Bon si vous régimez, passez votre chemin, parce que hum, c'est diététiquement violent-mais qu'est ce que c'est bon!
Recette tirée de ce livre(offert par mes enfants à Noël, héhé)














Il se nomme "Yaourts maison" de Valérie Drouet; la présentation en est très sympa, derrière les 6 pots se cache le livre de recettes.
(Ceci dit, seulement 6 pots ça fait mesquin, parce que, honnêtement, avec un litre de lait+yaourt+ crème fraiche+confiture, on arrive largement à 10 pots!)
Oui j'ai bien dit diététiquement incorrect; mais on n'est pas obligé d'engloutir 3 pots à la suite, aussi!

Pour en revenir au fromage blanc, dont la recette se cache aussi dans le livre, avec celle du mascarpone, de la faisselle, de la ricotta et d'autres tout aussi appétissantes, j'ai voulu tester.....

Ingrédients: du lait -entier-, 2 petits suisses, et de la présure...qu'on peut remplacer par du citron. Alors aubaine, parce que le citron, ce n'est pas ce qui manque ici!

C'est parti!
D'abord faire chauffer le lait, à 40° s'il vous plait... En l’absence de thermomètre précis, c'est mon petit doigt qui fait l'affaire; bah oui, j'ai toujours fait dans l'à-peu-près!















Chauffe Marcel!
 Et voilà pourquoi j'adore cuisiner sur cette vieille machine: les casseroles et les cocottes-minutes voisinent à l'aise, et la puissance de feu est modulée suivant la place: au milieu c'est "à fond" et sur les bords, c'est de moins en moins chaud ; je peux faire tiédir mon lait sans risquer le débordement.....

les ingrédients suivants:

















Deux p'tiSuiss et un citron -très précisément 5cl, ce qui représente le jus d'un citron.

Quand le lait a atteint la bonne température (petit doigt? Kestandi? C'est chaud?) on le mélange avec les pti suisss














(ça va vous suivez? ou je recommence? parce qu'après ça se complique!)
Ensuite, on rajoute.....













le jus de citron; dans la recette, il est bien précisé de "remuer  peu et délicatement".
Techniquement, c'est là que ça devient "magique", car le citron a la propriété de faire cailler le lait.
















Voilà l'évolution de la mixture, durant les 24 heures suivantes. A noter qu'il convient de laisser les choses s'arranger à température ambiante, et pas au frigo qui ralentit  le processus.
Autrement dit, on fait "exprès" de faire tourner le lait. Tout le contraire de ce qu'on nous serine à longueur de temps!

C'est après que c'est devenu épineux pour moi: il fallait "égoutter dans une mousseline"....
Le problème, c'est de trouver  la passoire qui va bien, et la mousseline......
Voyons voyons, quel genre de tissu fin -en coton- pourrais-je employer?
J'ai quand réfléchi intensément (rigolez rigolez, et essayez) ; je soupçonnais les torchons de cuisine d'être trop épais, je n'avais pas de gaze (et il en aurait fallu au moins double épaisseur, je ne me voyais pas acheter un gros paquet de compresses stériles...)du tissu? de la toile à broder?
Jusqu’au moment où j'ai remis la main sur la toile idéale: la doublure d'une robe de ma fille, en voile de coton blanc. La voilà ma mousseline! (ouf)

La passoire-qui-va-bien, c'est mon investissement estival -à 1,99 euros, je ne me suis pas ruinée- qui me sert à la fois de corbeille à fruits, mais aussi de cloche à fromage et maintenant, donc, d'égouttoir à fromage:














On égoutte:
















Et on met tout ça au frigo pendant quelques heures (6, dit le livre); et comme c'est ma première fois, je ne peux m'empêcher d'aller jeter un coup d’œil très régulièrement pour voir ce qui se passe.... Il faut croire que l'égouttage du fromage est une opération pas-si-on-nan-te! Pisque j'voul 'dis!














Au bout de quelques heures, voilà à quoi ressemble ma mixture égouttée:














Au goût, c'est celui du fromage frais, avec une texture un peu plus compacte, plutôt onctueuse; un léger parfum citronné, à peine, mais délicieux!
Etape finale, pour peaufiner mon fromage blanc:
Un demi-pot de crème fraiche plus tard, tadammmmm!














Voilà une belle jatte de fromage blanc, et si vous l'assaisonnez avec quelques cuillers de confiture maison (au hasard, la confiture de melon, très douce, qui se marie parfaitement avec cette petite pointe d'acidité) c'est absolument une tuerie!
Pour les calories aussi remarquez, je pense qu'on peut compter 3000 calorie LA bouchée.....
Et au goût, rien à voir avec le fromage blanc du commerce, fut-il de marque.
D'ailleurs, on a tellement apprécié que j'en suis déjà à ma troisième tournée.

3 commentaires:

  1. Et la recette de mascarpone, tu nous la donnerais aussi, dis?.... S'il te plaît?

    RépondreSupprimer
  2. Je suis comme toi, j'aime cuisiner sur la cuisinière bois-charbon. Les plats sont tellement meilleurs !
    As-tu déjà essayé la confiture de lait en prenant du lait de ferme, en ajoutant le sucre et en le laissant épaissir sur la cuisinière ?
    Tes fromages blancs sont magnifiques, on en mangerait. Quant aux calories, que sont-elles face aux bonnes choses ???

    RépondreSupprimer
  3. @MamyS: oui oui , la voilà (billet qui suit)

    @Alphonsine: Ah enfin quelqu'un qui me comprend! Chaque fois que je parle de cuisine au bois, on me regarde avec des yeux-zeffarés, comme si je débarquais de deux siècles en arrière!
    Pas de lait de ferme ici,la région est plutôt axée maraîchage et horticole et... marine ;)

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.