mercredi 22 février 2012

Rug Hooking

Et là, je vois vos sourcils se hausser d'étonnement, mais dekoikèlkoz, la Filo?

Pour vous rassurer, tout de suite, non ça ne mord pas, ça n'est pas contagieux (quoique...)  et c'est très ancien, voui voui!

Tout a commencé par une rencontre (comme toujours)
A Nantes, au salon pour l'amour du fil, le bien mal nommé tant il y eut peu de monde!

A un de ces moments de creux ,  sont venues nous dire bonjour, deux filles , qui nous faisaient de grands coucous bruyants, que je ne connaissais pas du tout;  je les supposais anglaises, vu leur habillement (ne riez pas!)

Elles n'étaient pas britonnes du tout, elles venaient d'Auvergne (comme quoi, hein ne pas se fier aux apparences!) Très chaleureuses et sympathiques, nous avons eu le temps de discuter plus longuement au cours d'un repas le soir.

Et j'ai ainsi appris qu'il s'agissait de Béatrice Meilhac, qui a recréé la technique du rug hooking en France, venue avec une amie.
Au début assez perplexe, (comme vous je n'en doute pas) j'ai visité son exposition  et j'y ai vu des choses qui m'ont bien plu, par leur côté naïf et accessible.


 (photos faites lors de son exposition l'été dernier)

 Bon, alors on essaie?















C'est un kit dessiné par Béa, pour les débutantes  et voici ma réalisation. Bon d'accord, on dirait que la poule a la crête un peu fanée, et les fleurs autours ne sont pas très rondes.
J'ai eu un souci de bleu, au lieu de mélanger les différents tons pour un effet chiné, j'ai travaillé un peu de clair, puis du foncé, et le résultat n'est pas très heureux!
Mais je me suis bien amusée, c'est quelque chose de très relaxant par son côté primitif, et rustique.

A faire en hiver plutôt qu'en été, car on travaille avec de la laine (de la vraie laine de mouton oui, oui, et qui gratte!)
J'ai bien fait rire mon professeur quand je lui ai raconté que ça n'allait pas du tout,  -j'étais en maillot de bain, moua- et que la transpiration faisait que le cercle glissait, et que la laine me grattait le ventre!



















Eh oui, l'été, il fait trop beau pour s'enfermer; alors je sors tout mon petit bazar....

(Billet qui avait plongé au fond du sac à brouillon)

Retenez bien ce mot -Rugh hoooking- (mais ne vous sentez pas obligé de le prononcer, parce qu'avec l'accent français c'est vraiment insolite  le "reuguouquinngue")

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.