samedi 24 mars 2012

Des conséquences du gel...

Le froid s'en va -bon débarras-, et le printemps s'annonce tranquillement; c'est le moment de faire un tour au jardin, pour "les travaux de printemps".

Et de constater que les citronniers n'ont pas aimé, mais alors, pas du tout, l'épisode glacial de février!

































Depuis que j'ai pris les photos, leur état s'est encore aggravé, toutes les feuilles ont complètement desséché, et tous les citrons sont tombés, complètement pourris.

















Et prendre des citrons pourris sur la tête, ça surprend, ça fait mal, aïïeuuuuuh, et "paye ton odeur de pourri!"
 Il m'a fallu me résoudre à  jeter trois pleins sacs de citrons à des degrés divers de pourrissement (ami du glamour bonjour).
Au final, les arbres ne semblent pas (trop) touchés pour le moment, certains ont été plus protégés que d'autres, il faut maintenant tailler et retaper ce qui peut l'être (yapluka, quoi),

Le grand coup de froid ne frappe qu'environ une fois toutes les 25/30 ans; la dernière fois , en 1984/85 , il n’y avait que deux citronniers plantés, qui ont gelé entièrement, et qu'il a fallu couper au pied; mais qui sont repartis de plus belle ensuite, sauf que , bizarrerie, les épines ont réapparu... et les épines de citronnier, c'est quelque chose d'assez rébarbatif, très piquant très long, très désagréable!

Ça surprend toujours quand je parle des épines de citronnier, mais si si, je vous assure il y en a!

Filo

5 commentaires:

  1. Je savais pas que y'avais des épines aux citronniers. Je pense que si y'en avait pas avant l'arbre quand il a repoussé il les a ait revenir comme mécanisme de défense après le traumatisme du froid. Enfin bref.
    C'est dommage de devoir jeté des fruits pourris...

    RépondreSupprimer
  2. Quelle chance d'avoir des citronniers! J'en rêve mais ma région ne leur est pas favorable!

    RépondreSupprimer
  3. le mien aussi n'a pas aimé du tout et reste pas vraiment non plus.
    fm

    RépondreSupprimer
  4. Ce qui est bien sur ton blog, c'est qu'on apprend sans cesse de nouvelles choses. Continue à nous instruire !
    Le citronnier de mon mari se porte bien, les fruits jaunissent. Mais il était à l'abri du gel durant l'hiver... sous nos latitudes, on ne se risque pas à les planter en pleine terre !
    J'espère que tes arbres se remettront de cet épisode douloureux.

    RépondreSupprimer
  5. @Morgane: Bienvenue ici!
    En fait les citronniers "sauvages" sont pourvus d'épines; en les greffant et les améliorant, on fait disparaître ce dispositif; mais il suffit de faire pousser un citronnier à parti d'un pépin, ou de faire repartir un citronnier gelé à partir du tronc, pour constater que les épines, toc toc, ressortent aussitôt!

    @MamyS:Ah oui, l'agrume est un frileux; mais tu n'a qu'à faire comme Louis 14: une orangerie, c'est du dernier chic! ;)

    @Lilou: Aïe dommage, peut-être repartira-t'il du pied?

    @Alphonsine: J'ai encore une expérience en cours, pour toi;)
    Bichonne bien votre citronnier, c'est toujours agréable de voir pousser les citrons; et l'odeur des citronniers en fleurs, ahhhhh quel délice!
    Pour nos arbres on est encore à mesure les dégâts;l'un est vraiment endommagé, peut-être "sauvable", reste qu'à s'y mettre,et curieusement personne ne déborde d'envie?

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.