mardi 27 mars 2012

Le tablier, el retour.....

Du temps de nos mères, et grands-mères et aïeules,d 'ailleurs, le tablier avait ses lettres de noblesse, et faisait aussi bien partie du costume quotidien que des vêtements de fête .....
Par un glissement aussi discret qu'avéré, il s'est transformé en "blouse " pour les écoliers de ma génération, qui furent je le crois, les derniers à  porter cet accessoire; nous avions d'ailleurs pour l'esquiver toutes les ruses possibles, depuis "ah j'ai oublié-une heure de colle-, à mamaman l'a pas lavééééééééééé -une heure de colle aussi, en passant par le très pratique ah elle s'est déchirée"....(souvenirs souvenirs)

Ce qui fait bien  hurler de rire la jeune génération qui n'imagine même pas qu'on puisse avoir eu l'obligation de porter un tel ustensile par dessus ses (coûteuses et modeuses) fringues.....

Seuls La Redoutable et les Trois Helvétiques, ont continué à glisser dans leur catalogue les tabliers au style fleuri des années 70.

Maintenant, le-tablier-de-mémé c'est terminé, et il ne reste plus sur les pages des catalogues, que les tabliers-de-cuisine, tous taillés sur le même modèle, appelez-moi uniforme.....

Et c'est là que la mode , tel Zorro sur son cheval blanc, rapplique au grand galop!
Car, c'est sûr, le tablier revient gravalamode!
Mais attention, pas n'importe lequel!

Le tablier kitschissime des années 50 fait par soi même, parfaitement!
Étant donné que la mode est un éternel recommencement, -même dans les tabliers-, revoilà les tabliers chics des années 50! Oui oui, avec patron, siouplé,  on est loin du basique tablier de cuisine taillé d'une seule pièce!

J'ai déniché pour vous le site canadien
 Tipnut

avec LA page des tabliers:
http://tipnut.com/56-free-apron-patterns-you-can-make/

Franchement, c'est très amusant à regarder; de là à exécuter......
















Ben si, je l'ai fait!
D'une part, je trouvais que c'était un exercice amusant  (d'ailleurs je suis sûre qu'Alphonsine aura remarqué mon très approximatif  montage de ceinture...), et puis je finis par leur trouver un certain charme à ces tabliers d'un autre âge....
C'est le petit ruché -kitchou- qui m'a donné la finition "années 50"
Le bouton, c'est pour accrocher le torchon, ça c'est mon détail pratique à moi!
Comme le site est rédigé en anglais, au final, ma couture ne ressemble plus du tout au modèle de départ, là:
http://tipnut.com/heart-interest-apron/

Maintenant que je suis parée, je suis sûre que mon ménage va se faire tout seul dans la joie et la bonne humeur........(ahha)

Filo

5 commentaires:

  1. Croquignolet! C'est le mot qui s'est imposé à mon esprit. Quant à moi, les tabliers je les fais d'une pièce, très grands, très enveloppants parce que, tu l'auras remarqué, le truc qui tache saute toujours là où tu n'es pas protégée!

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment joli ton tablier. Et bravo pour l'idée du bouton à torchons. Je coince le mien dans la ceinture.
    Mais très peu, trop peu pour moi, il me faut le modèle bavette, qui monte haut et le bas enveloppant qui protège bien.
    Ton tablier, c'est un tablier pour faire les poussières, pas pour cuisiner ni pour passer la serpillière !!!

    RépondreSupprimer
  3. @MamyS: ah mais oui, je n'ai jamais dit que c'était le tablier de cuisine! Quant à celui-là, certes il le faut très grand avec une bavette bien large!

    @Alphonsine: oui c'est juste un tablier décoratif, pas vraiment pour cuisiner; mais justement, j'avais envie d'autre chose que de l'incontournable grand-de-cuisine!

    RépondreSupprimer
  4. Un truc pour affoler ton homme quoi! ;)

    RépondreSupprimer
  5. @MamyS: Voilà-voilà, c'est tout à fait ça!;)

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.