jeudi 10 mai 2012

Défilé de mode à la Villa Noailles

Un jour ordinaire où j'étais en train de remplir mon devoir de mère de famille-comprendre: je poussais mollement mon chariot dans le supermarché local-, ma fille m'appelle au téléphone
-Allo Mamounette, kestufé samedi soir?
-Heu (fouillage frénétique dans mon agenda mental; mais depuis le 31 décembre, rien n'est venu troubler la blancheur des pages!) rieeeeeeen?
-Alors je t'invite! à un défilé de mode à la villa Noailles!
-Ouiiiiiiiiii,Merci Chic Chic Chic!

La Villa Noailles, que j'ai connue en quasi-ruines, est devenue le fer de lance de la jeune création artistique contemporaine...
Évidemment mes souvenirs n'ont guère de point commun avec cet évènement national, que dis-je, international, sauf peut-être le lieu, qui n' a pas changé, et que je trouve empreint d'un charme suranné qui fait un peu écho à ce que  j'ai connu chez mes grands-parents, toutes proportions gardées (et ça tient aussi bien à l'atmosphère qu'à des détails comme les peintures, mes souvenirs personnels de petite fille... c'est très subjectif!)

Or donc le festival blablabla  est exporté pour cette manifestation, dans les Salins, qui comme le nom l'indique, est l'ancienne manufacture saunière de la région. Le site comprend aussi et surtout les marais salants, (que j'ai connus en fonction, avec le gros tas de sel), et qui est maintenant à l'abandon réserve naturelle ornithologique.

Non les demoiselles ne défilent pas en talon de 25 cm  sur les bords des marais, mais dans l'ancienne fabrique, grande bâtisse sommaire, un toit quatre murs et deux portes.

L'organisation, est parfaitement rodée, parking gratuit excentré, mais navettes gratuites pour vous amener à pied d’œuvre, service de sécurité, et petites demoiselles qui distribuent un ruban parfumé à"  l'eau de Chloé" et boissons bizarres (eau de coco truc muche)

J'ai adoré l'atmosphère, le défilé, j'ai tout regardé avec de grands yeux, j'ai bien fait rire : "est ce que j'ai le droit de faire des photos?" (bah oui je commence à avoir le réflexe conditionné!)
Hélas, trois fois hélas on ne s'improvise pas photographe de mode d'un claquement de doigts, de plus,  l'APN avait décidé que c'était la fin des piles (et non je n'en avais pas de rechange, bien entendu!)

Nous avons vu des choses:
-très jolies
-très moches
-....conceptuelles....
-curieuses
-déjantées mais ravissantes
-ridicules....

D'ailleurs, au bout d'un moment, je suis partie d'un fou-rire inextinguible, bientôt partagé par  ma voisine de droite,  car les garçons  qui défilaient avaient l'air  de papillotes géantes....
Je pense que les créateurs qui sont dans leur délire créatif, et toute la population qui gravite autour, regarde tout cela d'un œil surement technique et aiguisé, mais ils ont tellement le nez dans le guidon (ou une conception de  la vie tout autre) qu'ils ne se rendent pas compte du décalage avec la vie  et le vêtement quotidien, je pense.

J'ai aimé regarder un défilé -hé, mais c'était ma première fois!- mais j'ai trouvé franchement dommage que les mannequins défilent avec cet air de -passez-moi l'expression- "faire la gueule".... Et si les demoiselles marchaient très très droites, voire penchées en arrière, les garçons en revanche se tenaient voûtés, le dos rond et les épaules basses.
J'avais envie de leur crier comme à mes enfants, petits:
-Tiens toi droit! (ah je n'ai rien dit, je sais me tenir!)
Certaines des filles étaient vraiment maigrelettes, toutes en os,  sans "formes", des vraies planches à pain.
Forcément, elles flottent, elles se glissent dans les vêtements sans les remplir, elles s'effacent derrière la coupe savant ou le drapé compliqué...mais là on tombe dans l'artistique et plus dans la vêture....

Et maintenant, les photos!
Je n'en mets que quelques unes, et j'ai créé un album dans la colonne de gauche,(pas réussi, encore un mystère à résoudre pour la cyberquiche!),  histoire de ne pas surcharger les pages du blog. Et puis tout le monde n'aime pas forcément des délires des défilés!





3 commentaires:

  1. Tu as bien de la chance, j'aurais aimé t'accompagner !

    RépondreSupprimer
  2. Filo modeuse! T'en as de la chance!

    RépondreSupprimer
  3. @Alphonsine et MamyS: oui c'est vrai! Mais franchement j'ai apprécié! Et puis merci à ma fille dont le copain connait un copain qui... sans quoi, rien du tout!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.