jeudi 17 mai 2012

Je n'aurais jamais dû!

Je n'aurais jamais dû, c'est sûr......
-traîner ma souris sur les blogs de couture qui encensent les patrons japonais (JCA par exemple)
-ni non plus me laisser tenter par ce numéro de "la couture c'est facile" tout frais sorti en kiosque....

-ni m'amuser à en relever un patron pendant toute une soirée, le temps de démêler où se cachent mystérieusement les lignes de coupe, imbriquées les unes dans les autres....
-ni lire des conseils bloggesques qui assurent que les japonais taillent petit et me sentir obligée de faire "une toile"

-ni m'obstiner, la toile faite, à vouloir apporter des modifications au patron initial sans vérifier d'abord....
-ni prendre ce joli tissu beige à fleurs (qui traînait depuis trop longtemps dans mes stocks de tissus) sans le mesurer au préalable, et vérifier que j'aurais assez de matière pour couper....

-ni inventer de faire des modif, si je ne sais PAS faire!
-ni me sentir déçue à l'essayage du résultat -pourtant cousu avec amour et application!-



















 Je demande l'indulgence pour mes clichés: il n'est pas si facile de se prendre en photo soi-même, en ayant l'air le plus "naturel" possible, et sans faire de contre-jours, et en gardant fidèlement les couleurs d'origine. Seul la dernière photo rend compte du vrai ton du tissu.

Alors débrief:  le premier essai (la toile), me fut bien utile, finalement pour comprendre le système de montage, et vérifier comment faire les fronces. Eh oui,  je bute sur des détails simples!
J'ai manqué de tissu, oh pas beaucoup!, pour faire un empiècement dos; il s'est transformé en parementure. En revanche, n'ayant jamais fait, et n'ayant pas d'explications, je me suis bien trompée dans le montage. (Le découd-vite est l'ami de la couturière!) et j'ai refait, correctement. Ah mais! (fière;))
La blouse, une fois lavée, tombe mieux (ahem)....mais reste quand même très flllllloue....
 et franchement, ce grand courant d'air dans le dos, brrrrrrr!
En revanche, pas de souci pour mettre dessous un tiche, et même un pull... quand je vous dis que c'est GRAND!

Le plus incroyable, dans cette galère, c'est que je sais bien que le  "flou et destructuré"  n'est pas mon style, moi qui ne porte que des choses cintrées et bien nettes; et pourtant, ça m'a énormément plu de coudre ce patron japonais, et j'ai très envie de recommencer. Alors, comment comprendre cette contradiction?


Filo

2 commentaires:

  1. Elle est vraiment très jolie, cette réalisation. Bravo !
    Je trouve également que les vêtements sont plus jolis une fois lavés. D'ailleurs, il vaut mieux laver les tissus avant de les couper. C'est casse-pied, mais évite des désagréments !

    RépondreSupprimer
  2. @Alphonsine:Merci! En effet c'est quelque chose que j'ai appris il y a peu,laver les tissus avant de les tailler... D'ailleurs je m'en vais de ce pas, trier mes panier à tissu et laver tout ce qui n'a pas encore connu les joies du trempouillage aquatique, allez hop hop hop!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.