vendredi 11 mai 2012

Sarn


De Mary Webb










C'est un vieux livre trouvé tout-à-fait par hasard. Le modèle que j'ai est plus vieux, la couverture en est abimée, vraiment, il ne payait pas de mine,quand je l'ai embarqué!
Eh bien, j'ai adoré, j'ai raffolé de cette écriture fluide et poétique, de ces descriptions de la campagne anglaise que ce soit sous le soleil ou dans les frimas; ça m'a rappelé un peu "Puck lutin des collines"
L'histoire est celle d'une modeste famille de fermier qui vivent près d'un étang, Sarn,  pendant les guerres napoléoniennes.
La narratrice est affligée d'un bec de lièvre, mais, du moins au début ne souffre pas trop de cette déformation. C'est plus tard au fur et à mesure que le récit se déroule qu'elle en viendra à comprendre qu'on lui prête des dons de sorcellerie....
Son frère aîné qui est l'autre personnage principal du livre, devient à la mort du père le chef de famille et il s'avère devenir un homme dur au mal et à la peine , tendu de toutes ses forces vers un seul but, gagner suffisamment d'argent pour acheter la maison du châtelain, et faire soigner sa sœur, et l'emmener, vêtue de beaux habits, au bal de la chasse. L'amour ne vient qu'après dans ses plans et il refuse de le laisser prendre le dessus, en épousant tout de suite la jolie Jancis dont il est pourtant bien amoureux.
C'est toute cette vie paysanne et rude qui se déroule sous nos yeux, vie rurale et cependant pleine de charme, car la narratrice ressent profondément l'amour de la nature, et de l'étang  auprès duquel elle habite, même si elle travaille dur comme un homme pour semer le blé.
On sent que l'auteur a aimé comme son personnage ce coin de campagne, a écrit avec son ressenti profond.
La fin est assez dure, même si "ça finit bien" pour la narratrice....
Peut-être que certains personnages auraient gagné à être un peu plus fouillés, pour donner plus de puissance à ce roman.
Mais tel qu'il est, je l'ai trouvé très plaisant à lire, j'ai apprécié ces descriptions de la campagne restituées minutieusement et si vivantes, et le style châtié  de l'auteur (peut-être que la traduction y est pour quelque chose?)
A garder dans ma bibli!

Filo

1 commentaire:

  1. Je l'ai acheté sur amazon, 19 centimes le livre et 2,99 euros les frais de port...
    J'ai fait un écart sur mes principes : ne plus acheter de livre proposé sur la blogosphère.
    MAIS : comme c'est toi qui le propose, j'ai eu confiance. Comme de plus, ce n'est pas un livre dont on parle avec passion partout, c'est un critère de qualité.
    Et j'ai bien fait. Je l'ai dévoré en deux jours. Si le style laisse un peu à désirer (certainement dû à la traduction), l'histoire est extrêmement bien montée, le rythme paisible qui correspond à celui de la campagne. J'ai beaucoup aimé.
    Merci pour ce partage !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.