mercredi 10 octobre 2012

Comment attraper des cheveux blancs...

en deux temps deux mouvements?
Bah facile!

-Décider de faire ses comptes, vider son sac à main et s'apercevoir que la carte bleue est portée manquante....
Oui c'est bel et bien l'Homme qui l'a prise, mais comme il est parti très tôt, il n'a pas voulu me déranger (!), s'est servi, et a -surtout!- rangé bien soigneusement le porte-monnaie dans le sac, au même endroit...
(la blague aurait été encore plus piquante si, ne m'apercevant de rien du tout, je m'étais lancée dans une folle journée de shopping: au moment de payer, surpriiiiiiiiiiise!)

-Laisser la voiture au parking payant (mais couvert, un jour de grosse pluie et de rendez-vous important) et ne plus la retrouver au retour....
Non non, elle n'a pas bougé, c'est juste que je me suis trompée de sous-sol (par pitié, dites moi que je ne suis pas la seule à qui ça arrive!)

-Recevoir son avis d'imposition majoré de 100% (oui oui) demander des explications aux impôts (que celui qui lit clairement et comprend tout son avis vienne me donner des cours!) et apprendre qu'on a (gagné?) une résidence secondaire à Saint Nazaire!

(D'ailleurs je sens que l'avis de cette année va encore être source d'inénarrables surprises....)

-Attendre un coup de téléphone important et s'apercevoir que le téléphone (fixe) a disparu.. IL est pourtant ROUGE, histoire de le repérer facilement en cas de recherche,  faut-il encore que le dernier qui s'en est servi, pense à le laisser à la maison et ne pas l'emporter au travail.....

Ce sont les derniers avatars qui me viennent à l'esprit là maintenant; mais je suis sûre que chez vous, il y en a autant!

Filo




3 commentaires:

  1. Chez nous, c'est plutôt le porte-monnaie. Un jour j'ai vidé le contenu pour compter jusqu'aux centimes. J'ai expliqué que mon mari avait pris le contenu, que sur le fond ça n'avait pas d'importance, mais que s'il me l'avait signalé, je n'aurais pas été stupide au moment de payer. Et bien, certainement pour éviter une scène de ménage, le vendeur m'a fait une remise substantielle, et m'a même demandé de remballer les centimes, et interdit de revenir payer la différence !

    RépondreSupprimer
  2. Oh le coup du parking! Je ne savais pas qu'il fallait se fier à la couleur du plafond (Lille). Pour la carte nous en avons une chacun, mais parfois, comme Alphonsine, plus de monnaie au moment de payer le pain. Heureusement que je connais bien la boulangère. Mais je n'aime pas cette situation!

    RépondreSupprimer
  3. @Alphonsine: en fait, on se sent stupide, surtout la première fois (après on est blasé!), mais le commerçant, je ne pense pas que ça le gêne, du moment qu'on a de quoi payer! Le coup de racler le fond du porte monnaie pour extraire jusqu'aux boutons de culotte, j'ai donné aussi; et c'est vrai aussi, qu'il est arrivé qu'on me fasse grâce des derniers 2 centimes....

    @MamyS: ah, je me sens moins seule! Parce qu'on a beau se méfier, faire attention, il revient toujours un moment où , plus pressée, plus distraite, on ne regarde pas où l'on gare la voiture, et pouf, disparu le carrosse!!!

    RépondreSupprimer