lundi 1 octobre 2012

D'un vendredi à l'autre

Le vendredi de l'accident:
-Allo ma fille, je viens de tomber je crois bien que je me suis cassé la jambe, j'appelle les pompiers...
Le vendredi suivant:
-Allo ma fille, bon alors ça en est OU, ces papiers, quand est-ce que je pars en rééducation? J'en ai assez , je m'emmerdennuie, ici , il n'y a plus de soins à me faire, faut que je bouge!


Mon cher papa! Pour le moral, c'est bon, il est au taquet. Pour les soucis, tels que guérison de la cicatrice, impossibilité pour le moment de marcher, ce sont pour lui des détails tout à fait secondaires!
En fait, c'est qu'il n'a plus rien à lire et il trouve cette chambre d'hôpital bien morose...
Les deux ou trois mois prévus de rééducation le font râler , figurez vous qu'il avait des balades prévues en montagne pour cet automne, et que, forcément, quand il sera "libéré" ce sera trop tard....
Heureusement, le mois dernier, un nouveau projet a vu le jour, pour le moment c'est encore de la parlotte, mais ça va l'occuper, il s'agirait d'installer un nouveau téléscope plus grand à l'observatoire du Chiran... 

Bref, me voilà redescendue de la montagne, pour aller affronter la deuxième malade avec qui la chanson est vraiment différente:
-non non je n'ai plus mal, mais...
-non non je n'ai plus de fièvre, mais...
Pas question de rentrer à la maison tout de suite, non non, elle ne peut plus!
La solution qui lui est proposée, l'entrée en maison de repos, lui convient tout à fait.

Et vous savez quoi? Me revoilà encore, autant pour  l'un que pour l'autre....
Dans la Paperasse jusqu'au cou!


Filo





5 commentaires:

  1. Et oui ! quand on a à peine fini avec les enfants ce sont les parents qui redeviennent enfants...
    Et nous alors ? qui pense à nous ? sachons donc profiter des petits bonheurs de chaque jour..
    Courage !

    RépondreSupprimer
  2. Zut, encore des papiers. Tu n'en sortiras donc jamais. Bon courage !

    RépondreSupprimer
  3. Courage! Un jour ce sera toi qui sera vieille! ;)

    RépondreSupprimer
  4. @Mamina:Eh oui,(zutalors )mais il faut dire qu'on vit dans un pays Paperassier au dernier degré, c'est encore ce qui est le plus pénible, je pense.
    Et bienvenue ici!
    @Alphonsine: on dirait! Et pourtant ça commençait à s'arranger côté fiston, c'était trop beau, faut croire!;)
    @MamyS: Bah merci c'est vrai quoi

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.