vendredi 23 novembre 2012

Cap au chaud

Encore un billet couture....

C'est bien connu, je déteste les vêtements mous, flous,  "destructurés" asymétriques (le comble de l'horreur pour moi); je préfère les coupes bien nettes, cintrées, qui "tombent" bien, bref je suis d'un classicisme "catastrophique" prétend ma fille....
(Chacun son goût, non?)
(non mais!)

Aussi j'ai toujours rangé la cape dans cette catégorie de "pas portable" ......
Première catégorie: le poncho, avec son impayable style baba-cool, "oué je dors dans mon manteau" ou "oué, ma couverture-sert-à-tout, un manteau dans la journée un couchage le soir"(beurk)
Deuxième style: la cape très bien coupée, avec des parementures, des double rangs de boutons, des bavolets, mais au moment de monter les manches, soit il n'y avait plus assez de tissu, soit la flemme, hop hop, on assemble tout, et deux trous pour passer  les mains, c'est plié! (rebeurk).

Je m'obstine à acheter les Hors Série Couture Japonais (chez Saxe) en me disant à chaque fois "mais qu'est ce qui m'a pris, ja-mais, je ne vais me coudre un de ces trucs!"
Le n°5 n'a pas échappé à la règle ; j'ai bien vu la cape, grimacé, hésité.. puis j'y suis revenue, j'ai détaillé, et comme il m'a semblé que le montage n'en était pas trop complexe, "pourquoi pas"?

Tissu choisi, reçu dans les meilleurs délais (coup de bol, ce marchand habite dans la région, si bien, qu'une fois la commande faite, "Chériiiiiiiiii, en sortant du travail, tu passeras prendre mon colis steuplé?" et hop, 6 euros de frais de port économisés!) et au travail!
D'abord, le report du patron est une vraie galère, c'est de loin je pense les plus compliqués; les Burda et Fait-main ont au moins l'idée d'employer 2 couleurs différentes, là, tout est noir, débrouille-toi!

Les mesures ont été bonnes pour moi; je suis partie sans faire de toile, un peu par flemme, un peu parce que je n'avais pas de tissu qui aurait pu correspondre en matière. Bah oui tant qu'à faire j'ai choisi un lainage.

J'ai tout de même et d'autorité, rallongé de 2,5 cm (1 inch en fait), je suis nettement plus grande qu'une japonaise!
Pas de vraies difficultés de montage, à part quelques détails, genre la boutonnière, faut-il la couper à part et la rajouter ou est-elle comprise dans le devant? (pour moi le dessin n'était pas clair)
Les pièces du patron sont numérotées, mais il n'est pas précisé combien de fois on doit les couper, à chacune de deviner... Je présume que pour une vraie couturière ça ne pose aucun problèmes, moi si!

Le montage de la parementure d'encolure a été compliqué: il n'est pas expliqué, débrouille-toi!
Bon, je me suis débrouillée très comme il faut, j'ai réussi un montage a-ca-dé-mi-que! (fière!)
Et là....
grand moment de solitude: il n'y a pas de doublure prévue, et arrivée à ce point, je me rends compte que sans doublure, c'est juste pas possible!
D'abord, la laine, ça gratte (bien sur!) et sans doublure, ça ne fait pas bien net....

Boooooooooon, yaka!
J'avais dans mon stock un grand coupon de polyester un peu épais, pile dans les tons, et hop, il a fini sa vie en doublure...
Sauf que, comme l'encolure était déjà montée, il a fallu que j'improvise;  pour le dos, c'était bon, pour les côtés, hum, je suis partie un peu en "free-style"....
Et je vous passe les 2 jours de réflexion nécessaires pour la pose de la fermeture: boutonnière? ou pas? mais quoi? comment?
J'avais trop peur de rater la boutonnière (une fois qu'elle est coupée, ce n'est plus rattrapable!) peur que l'arrondi ne soit pas symétrique, enfin j'hésitais....
Jusqu'au moment où j'ai trouvé la solution idéale sous forme de gros boutons-pressions, décorés avec un yo-yo fait avec une chute de doublure.
Quant à l'ourlet, qui est prévu sous forme de parementure dans le modèle, je m'en suis sorti aussi, pas très académiquement, j'en ai peur, mais correctement quand même!
Résultats en images:






















les photos ont été prises "à l'arrache" par Fiston. (mais c'est mieux que rien)
Je ne me suis pas souciée du sens des rayures -mais quelle idée d'acheter un tissu à rayures aussi!-, parce que je sentais bien, que je n'allais pas m'en sortir, et j'étais décidée à aller au bout de mon ouvrage!





les finitions intérieures (avec un ourlet complètement raté, à refaire, oui oui)
 les yoyos ;)



Pour voir
1) la vraie couleur du tissu
2) les points de piqure qui sautent....








Le seul reproche que je lui ferais, c'est qu'il manque un col.
Au final, je suis ravie de ma fabrication. Je voulais un vêtement chaud , le genre de truc facile à enfiler et enlever, c'est idéal!








2 commentaires:

  1. Vraiment bien jolie ta cape ! Elle semble bien chaude et confortable.

    RépondreSupprimer
  2. @Alphonsine: Oui chaude et confortable, et en toute modestie je suis assez contente d'avoir réussi à me coudre un vêtement portable!

    RépondreSupprimer