lundi 19 novembre 2012

Humpfff ça sent la poussière ici!

(le ménage et moi.... vous avez saisi l'idée, en gros)

Je m'étais fendue d'un grand billet bien larmoyant -chui malheu-heu-reuse-euuuh!- et puis j'ai tout viré hop, chui pas si malheureuse que ça, quand même!!!!!

Il est vrai -pour faire court- que les blessés du mois de septembre, avec complications paperassières du mois d'octobre, nous ont bien pourri la vie, on peut le dire!
Les choses finissant toujours par évoluer, ça se tasse un peu au niveau des ennuis, même s'il ne faut pas lâcher le morceau, il y a encore des "casus belli" qui traînent dans les chemises à élastique, ouh la la....

Puis, (gros?) passage à vide, avec interrogations existentielles, qui suis-je ou vais-je dans quel état j'erre, à quoi sert donc de bloguer,  quand le cerveau se met en mode "mouline mouline" on bat la campagne!

En attendant que ça passe, j'ai cousu, jardiné (j'ai fait planter des tulipes à mon jardinier de fiston, je ne me charge que de l'arrosage!)

Et surtout, je m'attaque à un chantier aussi gigantesque qu'épineux: vider l'inutile, déblayer l'encombrant qui n' plus lieu d'être, rationaliser les rangements....(j'ai toujours dit que j'aurais dû épouser un marin, avec un déménagement tous les 2 ans, le patrimoine familial n'a pas le temps de grossir!)
Ce qui est assez effarant, c'est de se rendre compte que tout ce qui est "souvenir" acquiert le rang de "relique" dès que la chose en question n'a plus aucune utilité, sauf celle de remémorer des souvenirs (glorieux, bien entendu) à son propriétaire.....
C'est mignon quand il s'agit d'un ticheurt "année de la finale Benjamin 1999" (ça ne nous rajeunit pas!), mais augmenté des maillots/chaussettes/protections/convocations/ plus souvenirs et classeurs scolaires multipliés par le nombre d'enfants, ça commence à faire très très volumineux....
Attendu que les enfants en question ont presque tous pris leur envol, (et ne s'encombrent pas, eux, avec ce lest), nous voilà déclarés officiellement gardiens de patrimoine... pas question de jeter quoi que ce soit...
Doigté et négociations à l'ordre du jour pour arriver à délester les armoires!

Bref, le train-train du quotidien, rien que de très ordinaire......


3 commentaires:

  1. Samedi, j'ai rencontré mon ancienne voisine de Strasbourg. 89 ans. Elle m'explique qu'elle a donné une poupée à la fille de l'électricien qui accompagnait son papa et qui ne voulait pas lâcher la poupée en partant. Elle le raconte à sa fille qui lui dit "Comment tu lui as donné la poupée noire ? Mais comment as-tu pu, c'était la mienne". Réponse : je suis chez moi, si tu voulais garder ta poupée, il fallait l'emporter chez toi !

    Contente de te re-lire !

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que déménager tous les 3 ans limite le patrimoine. Pour nous, tu y ajoutes les deux divorces (le mien et le sien) et ça donne............. Du vide! Beaucoup de vide!

    RépondreSupprimer
  3. @Alphonsine: et toc!;) mais ça ne fonctionne pas avec les vieux ticheurts (hélas hélas!)

    @MamyS: ah oui, mais là tu pars dans les cas extrêmes, et tristes en plus.

    RépondreSupprimer