mardi 11 décembre 2012

Ca déchire!

Un petit billet pas du tout dans l'air du temps, pas du tout mode et blogueuzinfluente,  plutôt à ranger au chapitre "Les Misérables" et autres "fais-moi pas pleurer Cosette"....

A la base un jardinier muni d'un pantalon -neuf-.
Puis un accroc (à ce qu'il parait, c'est en accrochant la tronco à la chaine de sureté fixée juste sous la ceinture du futal)
Bon.
Et  "attends, donne moi ça à réparer avant que le trou s'agrandisse"
-Meuh non t'inquiète!!!!!!!!!

Et ça n'a pas loupé, le lendemain, le petit accroc s'est transformé en pantalon loqueteux déchiré du haut en bas....(il parait...IL Parait!) que c'est l'apprenti qui s'est "amusé"....
Allo maman tu peux faire kekchoz?

Oui maman peut, maman essaie, maman rafistole, s'énerve, recommence et finit pas vaincre! (non mais)















A n'en pas douter, pas exactement fait dans les règles de l'art....
Mais la couture (ou la reprise) sur jambe de pantalon, ne laisse qu'un espace de 3 ou 4 cm2 pour le tissu et le pied de biche et le fil et les épingles....le bras libre ne change rien à l'affaire!
Pour corser la chose, ce pantalon est à "coutures tournantes" , et pour tourner, ça tourne! J'ai bien fait, défait refait, redéfait, avant d'arriver à ravoir les coutures bord à bord au bon endroit....(Sérieusement, celui qui a inventé les coutures tournantes aurait pu s'abstenir!)





L'envers n'est guère plus brillant, j'ai carrément posé un biais , le but étant de solidifier tout l'ensemble, et de n'avoir rien-qui-dépasse,  car les vêtements de jardinier sont soumis à de sacrées contraintes!

Mission réussie, le pantalon, avec son patron dedans, est reparti au travail dès le lundi matin!

Certes, ça n'est pas de la couture passionnante, ni de la création, mais je le  note pour m'en souvenir, et savoir comment je m'y suis prise (y aura-t'il une prochaine fois?) .
Cette couture, pour peu glorieuse qu'elle soit, apporte aussi sa gratification, en ce sens que j'ai réussi (oui!) à faire bien (enfin le mieux possible!) quelque chose qui n'est pas spécialement plaisant.
Bah oui, le raccommodage, c'est tout de même moins glamour que le patron Slava!



Filo


Edit Rienàvouar: Bibiche, j'ai trouvé pourquoi tes commentaires ne s’affichaient pas: ils étaient tombés dans la boitàspam, les pôvres d'eux!J'ai été les repêcher ouf!


6 commentaires:

  1. ça me rappelle que j'en ai tout un tas des comme ça dont des pauvres poupées quasi amputées d'une jambe car le tissu s'est déchiré...Elles jouent à quoi avec ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ça mystère! Peut-être qu'elles jouent à Indiana Jones?

      Supprimer
  2. Moi si je savais faire cela, je m'estimerais vraiment heureuse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, pas très compliqué, en réalité, mais pas du tout passionnant!

      Supprimer
  3. Eh bien, si le raccommodage est gratifiant, je suis largement gratifiée ! Et comme disait la grand-mère de mon mari "il vaut mieux un mauvais raccommodage qu'un beau trou !"

    RépondreSupprimer