mercredi 30 janvier 2013

Comment parler au banquier...

Tout un programme!

Non je ne vous ferai pas une leçon en dix points et vingt-quatre chapitres sur l'art et la manière de discuter argent avec ce grigou  avare, mais fortuné, qui a la haute main sur mon compte en banque et mes sous. Qu'il ne me laisse dépenser qu'à la hauteur de son (bon) vouloir....

Tout le monde a toujours de quoi raconter sur son banquier, et je ne crois pas avoir jamais croisé quelqu'un qui puisse dire "non pas de soucis avec ma banque"....
(Il n'y a qu'à lire les aventures d'Alphonsine, qui a eu des démêlés fâcheux juste pour un minuscule virement,je compatis!)

Nous sommes clients d'une banque à distance, depuis les débuts de celle-ci, du temps où Internet n'existait pas , c'est-à-dire il y a 20 ans à peu près (non ça ne remonte pas jusqu'aux dinosaures, mais ho!)
J'ai abandonné depuis longtemps l'idée de téléphoner au banquier, trop compliqué, trop long; pas de doute, il a pris l'habitude des Administrations Françaises, et me balade d'un bureau à l'autre pendant des heures au son de "ah-mais-ce-n'est-pas-le-bon-service, je-vous-tranfère-à-machin-ne-quittez-pas"
Alors je lui envoie des mails.
Bien obligé de me répondre (ça fait partie de la charte je ne sais quoi)
Ensuite il me renvoie un mail pour me demander si sa réponse me convenait
Je suis bonne pomme, je réponds, et quelquefois je suis positive dans mes appréciations.

La plupart du temps nos relations se limitent à la plus stricte neutralité, il engrange mes sous sous forme de relevé de banque, et je les dépense sous la forme qui me convient sans qu'il n'ait rien à dire, me semble-t'il.

Erreur, bien entendu! Le banquier sait tout, miracle de l'électronique et de la carte bleue, (question traçabilité, elle se pose un peu là!) et il s'amuse à me jouer des niches, genre une fois que je suis partie loin des bases arrières, crac, il décide que j'ai assez dépensé et "carte refusée"!!
Argggh!

Ou comment se retrouver en pleine campagne dignoise, un dimanche après-midi pluvieux et glacial, face à une pompe à essence automatique qui clame "paiement refusé" alors que le compte en banque est fraîchement approvisionné....
Grand moment de solitude....et de pigne surtout!

Et moment de jubilation intense le lundi matin, quand je lui envoie ce petit mail :
"Fort surprise hier, d'avoir vu mes paiements par carte refusés aussi bien à la pompe à essence automatique qu'aux péages de retour, et étant bien sûre de n'avoir pas fait de "folles dépenses" ces derniers jours, qui auraient mis à mal le plafond de ma carte,-qui est toujours je l'espère, de 1500 euros par 30 jours glissants-, je viens vous demander des éclaircissements sur ce souci.
Et,s'il vous plait, pas de langue de bois, ni de réponses toutes faites juste copiées-collées, mais une explication claire et précise.
je vous remercie d'avance
Cordialement
"

(nonmais!)

Et grand moment de rigolade, tout de même, à la lecture de la réponse le soir même:
"Nous faisons suite à votre demande de précision concernant votre carte bancaire XXXX.

A ce jour vous bénéficiez d'un plafond de paiement sur 30 jours de 1530 euros , et actuellement votre encours de carte étant de 1527 euros.

A chaque paiement en stations essences automatiques , votre encours de carte  utilise 130 euros par transaction.
Nous vous augmentons vos capacités de paiements d'un montant de 2290 euros  sur 30 jours glissants .

Effectifs sous 48h ouvrée
." (fôte d'ortograf comprise)


Ya pas à dire, je sais causer à mon banquier!
(n'empêche que  l'encours automatique de 130 euros, c'est une belle arnaque -et je reste polie!-)

Filo



2 commentaires:

  1. Attends, je ne comprends pas: quand tu passe à la pompe automatique, tu es automatiquement débitée de 130 euros même si ton réservoir demande moins??????????????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, c'est plus vicieux que ça: quand tu passes à la pompe, n'as-tu pas remarqué que l'automate te dit " autorisation pour 130 euros" (ou une phrase du même tonneau)
      Ca veut dire que le niveau du découvert autorisé sur la carte monte de 130 euros, quelque soit le montant qui sera débité à la pompe; que tu fasse le plein ou que tu mettes 10 euros, pareil!
      Ton compte sera débité du montant réel (encore heureux!) mais le plafond de la carte sera reculé de 130 euros. Évidemment, si ton plafond de carte est déjà bien entamé -mais ça, on ne le sait jamais-, genre 1450 euros, tu penses avoir de quoi remplir ton réservoir, ben non, 1450 +130=1580 paf, ça bloque!
      Faut vraiment avoir l'esprit d'un banquier pour inventer des trucs pareils!!!!

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.