vendredi 11 janvier 2013

Un budget pour quoi faire?

En cette période de l'année , entre rétrospective des mois écoulés, et bonne résolution de début d'année, il est d'usage de se lancer dans ce genre de questionnement.
Utile? Inutile?
Franchement, je n'en sais rien....

Très souvent on pense "budget" quand on veut se lancer dans l'achat immobilier, le banquier, lui, ne fonctionnant qu'aux chiffres (beurk)

IL parait que 5% à peine des ménages établissent un budget pour leur vie quotidienne.
C'est grave, docteur?

Personnellement je ne m'en soucie pas plus que ça; je me contente de me connecter tous les jours sur le site de ma banque et de vérifier mon relevé de comptes.
L'arrivée d'Internet a été pour ce cas-là une vraie bénédiction, et un soulagement réel.
Rappelez vous le relevé de compte mensuel qui arrivait après la bagarre, et qui ne correspondait jamais à ce qu'on croyait....
Maintenant c'est tout de même plus simple.
Mais ça ne fait pas revenir les sous plus vite pour autant, hélas! (ça se saurait!)

Sachant que MariChéri et moi ne sommes pas follement dépensiers,(soyons honnêtes: sans être une dépensière maladive, j'ai bien du mal à résister aux sirènes du shopping....)  que malgré nos attentions et économies (pas de resto, pas de ciné, pas de sorties, pas de gros départs en vacances, juste 2 ou 3 jours par ci par là et jamais en période scolaire), nous n'avons jamais de sous à la fin du mois, je me suis dit qu'il y avait surement moyen de faire quelque chose sans tomber dans la parano radine....

D'où l'idée d'établir un budget, ou plutôt un tableau des dépenses, pour voir où se cachent les voies d'eau d'argent, et ce qu'il y a lieu de faire pour y remédier....
J'ai déjà une vague idée des responsables (le téléphone!)( l'essence!)(les impôts!)(les assurances!), mais je voudrais bien chiffrer l'étendue des dégâts....

Il faut bien dire aussi, et je suis sûre que vous vous en êtes rendu compte, que le remplissage du chariot des courses alimentaires coûte de plus en plus cher sans qu'on en mette plus....
Alors bien sûr, les politiques et les financiers viennent faire des discours ronflants et nous persuader que non, on a rien compris "la crise est derrière nous" (mouahhah, je rigole), force est de constater qu'à remplissage égal de produits du quotidien, on paye entre 25 et 30% plus cher; c'est énorme!

Laissons de côté les théoriciens et leurs études ronflantes, et leurs réajustements "des variables des données"  (bien sur que le prix des télé a baissé considérablement: vous achetez une télé par mois, vous? ) constatons simplement qu'il faut se nourrir, quel que soit le prix de la plaquette de beurre!

Bon, concrètement, ça donne quoi?

Une effarante avalanche de logiciels gratuits ou pas, pour la gestion du budget; des conseils tout azimut prodigués par tout un tas d'associations, gourous, et autres conseilleurs en "développement personnel" plus ou moins charlatans; même les services du gouvernement s'y mettent......
Je cite aussi pour mémoire le kakébo de Dominique Loreau, sorte d'agenda/livre de comptes, assez austère, calqué sur les façons de faire des japonaises.
De quoi se décourager avant de commencer....

Il y a également un facteur que PERSONNE ne semble prendre en compte, dans l'établissement du budget, c'est le sentiment d'impuissance mêlé de culpabilité qui saisit quand on se décide à chiffrer et compter les dépenses, et qu'on s'aperçoit que "ça ne rentre pas" ....
Je sais j'ai déjà donné: une fois additionnées toutes les sorties obligatoires, eau, électricité,gaz, assurances, etc etc... il ne reste que les yeux pour pleurer. Dans ces conditions, à quoi bon s'ennuyer à établir un quelconque tableau? Tout devra être prélevé, de gré ou de force...

Vous sortez votre mouchoir, vous aussi?

Mais entre le "à quoi bon?" et le "ça peut plus durer!", j'ai fini par trouver une lueur d'espoir et de rationalisation des dépenses....

La suite au prochain chapitre...

Filo





















9 commentaires:

  1. Ôtes moi un doute......pour diminuer la dépense en eau et en gaz vous n'avez pas arrêté de vous laver..?
    FM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais qu'est-ce que tu m'as fais rire!Non rassure-toi, je suis tout à fait présentable, je me lave tous les jours et je sens bon, na! FM

      Supprimer
    2. me voila rassurée ...ouf
      fm à madame qui sent bon

      Supprimer
  2. Si ça doit aider à faire revenir dans le vert (pour sortir enfin du rouge) je suis preneuse! Vite! la suite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouhlala, pression! Je n'ai pas dit que j'avais trouvé un "truc" miracle!Si c'était le cas, je l'aurais partagé de bon coeur!

      Supprimer
  3. J'attends avec impatience la lueur d'espoir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca va venir, d'ailleurs RdT en dessous a dit à peu près tout ce qu'il fallait, comme quoi, il n'y a pas 36 solutions vraiment efficaces!

      Supprimer
  4. Chère Filo,
    dans des temps anciens, où mes fins de mois étaient très nettement plus serrées qu'elles ne le sont actuellement (oui, même si je ne roule pas sur l'or, ma vie matérielle est belle et je mets des sous de côté tous les mois, sans trop me priver, et je suis consciente de ma chance), je m'étais construit un budget, un vrai, et avec une feuille de papier et un crayon de bois, et dès qu'une dépense était faite, je l'inscrivais au stylo, et défalquais cette dépense du montant du budget pour me donner le reste à dépenser...
    Et ben ça a marché, et c'est ce que j'apprends à faire à mon ado, actuellement, avant qu'il ne quitte la maison dans quelques années.
    ALors c'est pas fun, c'est clair, mais c'est très très formateur...
    Bon courage !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de partager ton expérience! OUi comme tu dis ce n'est pas "fun",mais on est bien obligé d'en passer par là!

      Supprimer