mardi 19 mars 2013

Chantier couture

C'était le titre d'un billet brouillonné, mais le chantier a -heureusement!- terminé.
Hélas, 3 fois hélas, impossible d'avoir une photo de la chose; destinée à ma fille, je n'ai pas pensé à immortaliser mon œuvre avant qu'elle ne s'envole sur les épaules de sa destinataire.
Je ne perds pas espoir d'arriver à rassembler ensemble un jour  la réalisation (une jolie cape), le modèle (ma fille) et NiNi ( l'APN).


En attendant, une autre couture un peu improbable, soi-disant "facile", mais qui m'a donné tout de même du fil à retordre....


Donc patron noté "facile" du Tendance Couture n°3 (ceux qui sont décorés d'une petite fleur, vazy,strofaciiiiiiiiiiile!)
Certes, il n'est composé que de 2 ou 3 morceaux, mais les explications restent succinctes. (et pas écrites  pour des couturières non-académiques)
 Et j'ai mal démarré, dès le départ, relevant le patron sans règle, rajoutant d'office de la longueur là où il n'était pas besoin....

Mais grâce au choix du tissu, tout mou, j'ai contourné le souci de la fermeture à glissière dans le dos*, pensant pouvoir enfiler mon sac ma robe comme un ticheurt.
Seulement, à l'assemblage bâti, ça n'allait pas du tout du tout!
J'ai du modifier l'encolure, la rapprocher un peu du cou (logique?), enlever tout ce que j'avais rajouté de longueur (ah si j'avais su!), mais du coup, il m'a fallu poser un zip sur l'encolure,ce qui donne un détail sympa, mais grevait sérieusement la "facilité" de la chose!
Et faire une parmenture (parementure?) pour le col, pour donner un peu de tenue.
Là, je me suis aperçu que le tissu choisi pour la jupe...horreur, enfer, "grattait" (normal, pour de la laine!) et qu'il me fallait une doublure...

Doublure que j'ai été pêcher dans un chemisier de soie (ho!) qu'on m'a donné, et qui était d'une forme et d'un motif absolument importable avant mes 75 ans bien tassés.....

Reprendre aussi en largeur; être à l'aise, oui, mais ressembler à un sac postal, non!
Bref, plus grand chose à voir avec l'original (mais je ne suis pas la seule à qui ce genre de surprise/mésaventure/modification arrive!)



(et on admire la mise en page de blogger, qui ne me permet pas de coller mes photos, pourtant redimensionnées exprès pour, côte à côte, mais me les éparpille sur 3 étages, pfff!)


bref, robe "d'intérieur" pour vaquer à mes occupations ménagères sans avoir l'air d'une souillon, tout en étant chaudement vêtue et à l'aise.

Filo



* Suis-je la seule qui soit incapable de remonter un zip dos jusqu'en haut?

Edit rien à voir: Mauvaise manœuvre! (la cyber-quiche a encore frappé) j'ai effacé sans le vouloir toute la colonne de mes liens "à lire"; je vais la refaire, bientôt... (yaka)


5 commentaires:

  1. Jolie et confortable, et en plus il y a des poches ! Et en plus ça te change de l'hôpital !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah les poches sont indispensables! Mais elles m'ont posé problème, je les voulais plus bas (elles sont un peu trop hautes), mais alors, impossible de poser la doublure de la jupe...Ca a été cousu avant mon départ express, et je suis bien contente de la retrouver en revenant.

      Supprimer
  2. Petit truc pour remonter un zip de bas en haut sans aide:
    avant enfilage du vêtement, passer dans la tirette du zip un long ruban (ou de la ficelle). Tu remontes comme d'hab' et quand tu ne peux plus, tu te saisis du ruban, tu le passes pardessus ton épaule et... ziiiiiiiiiiip! Jusqu'en haut.
    Merci aux équipes d'ergothérapeutes de l'hôpital lyonnais où je me fis homardiser!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je connais le truc! Je l'ai découvert en voyant faire des surfeurs, dont le zip est en effet orné de ce qui ressemble à une laisse qui se serait coupée ;)

      Supprimer