lundi 29 avril 2013

Courtepointe

Mon tout premier patchwork, en vrai, est enfin fini-terminé-piqué-cousu-biaisé-repassé et photographié!
OUFFFF!
Je l'ai commencé en janvier(? février?) 2011, je l'avais trouvé sur le site de Bunny Hill Design, et à l'époque, il était donné gratuitement, un bloc par mois.
Attaqué dans l'enthousiasme, c'est rigolo le découpage des petits bouts de tissu pour dessiner des motifs,  je me suis essoufflée. J'avais même envisagé d'arrêter complètement, mais au regard de la pile de blocs déjà exécutée, je me suis obstinée, oh avec lenteur!
Photo prise le 24 avril 2013, il m'aura fallu 2 ans presque et demi pour en venir à bout!




Le modèle de départ est celui-ci:


On peut jouer au jeu des différences, ça c'est sûr!

Je regrette un peu d'avoir calé à la dernière partie d'appliqués, les oiseaux du pourtour; je voulais absolument terminer le montage, et ensuite, je les ai un peu oubliés;  je n'ai pas du tout suivi les instructions d'assemblage, qui étaient claires dans ma tête, de plus  il fallait aussi que je m'adapte à mes mesures qui ont varié par rapport à l'original (la précision n'est pas ma copine, une fois pour toutes!)

Ce qui me fait plaisir, en revanche, c'est qu'il plait à tout le monde, même à l'Homme!(Ce qui implique que
1) il le remarque
2) il pense à le dire!
3) comme quoi, quand il veut, il peut!)(nonmais!)

Maintenant?
Eh bien, maintenant que j'ai investi dans du matériel -la règle de 60 cm de long -c'est long!- la grrrrrance planche de découpe, le terrifiant cercle à quilter ( rien d'autre, pas de colle machin, de stylo truc d'épingles spéciales) et dans les magazines sympas qui donnent envie, il me reste une chose à faire:
En commencer un autre!

Filo





4 commentaires:

  1. Bravo! Le temps n'est rien quand il s'agit de bien faire! J'avoue n'avoir pas le courage de me lancer dans un travail qui, pourtant, m'attire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Il semble pourtant que les américaines, pour qui c'est culturel comme activité, en fabriquent énormément et à toute vitesse....Pas de maison qui n'ait ses patchs exposés au murs ou en couvre-lit.

      Supprimer
  2. Magnifique, je n'ai ni la patience ni la précision : ça m'énerve très vite et je bâcle... du coup le résultat n'est pas terrible et ne fait que me convaincre de laisser ce travail à d'autres plus compétentes... toi par exemple !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;) Hum, la précision, n'est pas mon point préféré non plus. Ceci dit, la couture de confection que tu maîtrises mieux que moi, nécessite aussi de la précision, même plus!
      L'essentiel, étant comme toujours, de se faire plaisir avec un résultat sympa.

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.