mercredi 22 mai 2013

Courant d'air

Elle est passée par ici, elle repassera par là, et hop elle est déjà repartie!

Mon cher papa m'ayant fait le coup du "ben puisque te voilà, j'ai décidé de sortir du centre de rééduc', où je m'embêtes, je veux rentrer chez moi, tu resteras bien quelques jours avec moi" je suis restée coincée chez lui pendant une semaine (au grand dam de mon mari, qui a lui aussi apprécié très moyennement)

Je ne vais pas vous raconter par le détails tous les allers-retours de ces mois d’avril et mai, ce serait fastidieux, mais ça nous complique sérieusement la vie.

M'enfin j'en ai quand même profité pour mitrailler son jardin, et je vous en fais profiter, c'était sous le soleil; en espérant que ça va le faire revenir!

D'abord, y aller: (3 heures de routes qui tournent qui tournent)
pont de Soleil
















Le Verdon de printemps qui s'étale dans toute la largeur de son lit, et même plus, les bois font trempette; cet été ce sera un joli coin de pique-nique très fréquenté, et la rivière aura reculé presque de moitié, et repris sa jolie couleur bleue (ouf)





L' âne du voisin est enfin dehors, il vient vite voir si on a une friandise pour lui, dès qu'on descend de voiture. Gourmand, va!


Enfin le jardin....:

Vous souvenez-vous de ça?
J'en parlais ici, prétendant que c'était une pivoine....
Alors?
Heu des tulipes?

Ah  mais regardez mieux:


















Les tulipes sont venues éclore dans la pivoine
Ces tulipes sont dotées d'un caractère peu ordinaire, au lieu de végéter bien sagement dans un endroit qui ne leur convient pas, elles se déplacent toutes seules, et vont pousser dans les carrés de terre qui leur plaisent.
Mais à côté, ce sont bien des pivoines, en bouton, et coup de chance, elles ont éclos la semaine suivante, sous le soleil:

Deux heures environ séparent chaque photo.





Il se trouve que c'est la première fois que j'assiste à la floraison des pivoines; d'habitude je ne suis jamais là à cette époque de l'année. Alors je profite de ce joli spectacle!

Et puis aussi:


 Le pommier du voisin.....

Et pour finir, une vue de la chapelle, dont j'avais parlé ici, et qui faisait tant "tas de ruine désolées ou pittoresques" c'est selon . Sous la verdure, regardez comme l'effet en est différend!


Sur ces photos ensoleillées, je repars (demain ou après demain) , je suis désolée, car je n'ai ensuite pas la possibilité matérielle de répondre aux commentaires....

4 commentaires:

  1. Ma pauvre, tu n'en finis pas... Et avec tout ça, ton mari veut en plus déménager ? J'espère qu'il n'y songe plus !
    Les photos sont ravissantes, et les pivoines tellement éphémères que tu as eu de la chance d'être au bon endroit au bon moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, il y a surement plus à plaindre que moi! (mais bon il est vrai que parfois, ça nous pèse!)
      Quant à l'histoire de déménager, c'est toujours d'actualité.... (au moins j'aurais matière à bloguer!)
      Ces pivoines sont une espèce montagnarde assez rare, parait-il, et c'est chouette de les avoir vues fleuries!

      Supprimer
  2. Merci Filo pour tes belles photos, ça nous réchauffe le coeur après les seaux d'eau qu'on vient de se prendre ! Et les pivoines, hummm, j'adore ça, elles sont superbes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je compatis, comme tout le monde, j'essaie avec mes petits moyens de faire revenir soleil et chaleur , mais c'est pas gagné, hein!
      Chez moi, pas de pivoines, trop chaud, terre trop calcaire, et chez le fleuriste, elles sont carrément inabordables! Alors, ce fut un vrai ravissement de pouvoir en profiter en vrai!

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.