mercredi 1 mai 2013

Torchon à vaisselle

Dans la catégorie "petits trucs de couture/patch d'une utilité discutable, mais qui sont amusants à faire", voici mon torchon à vaisselle.
Parce que non, je n'ai pas d'égouttoir,  je possède une machine qui fait le travail à ma place (c'est chouette, la technologie!) et  par conséquent, je suis sensée ne plus avoir besoin d'un ustensile aussi trivial qu'un égouttoir à vaisselle....Sauf que bien sûr, on a toujours des petites bricoles à laver à la main, qu'il faut bien débarasser et égoutter quelque part.

Marre du simple torchon qui recouvre le plan de travail, toujours gorgé d'eau, qui se salit, et ne protège rien. Dessous c'est un marbre, oui, un vrai.  Récup d'un vieux dessus de commode cassé.
(Vous savez, l'éternel "ne jette rien ça peut servir", celui qui me fait grincer des dents et lever les bras au ciel.  Sauf que parfois, CA sert vraiment! Quand il m'a pris la fantaisie d'avoir un marbre pour pâtisser hop ya eu qu'à demander , trop fier qu'il était l'homme, d'avoir pile le bon machin au bon moment au bon endroit) (c'est pour  excuser les milliards de trucs qui pourrissent lentement en attendant un hypothétique réemploi....)
Fin de la digression...

Alors alors, ça a donné ça:
Et en détails:



















Des  bouts de récup' (oui le sac de chutes "ça peut servir", lalalala, moi aussi j'avoue, je joue cet air-là)(mais le sac de chutes de tissu, c'est nettement moins volumineux qu'un meuble!)
Du feston machine de toutes les couleurs, avec un résultat assez inégal, car les petits détails sont assez difficiles à rendre; il faut négocier des angles aigus et des courbes pointues, les poignées de couvercles ont pris une drôle d'allure, pas conforme à leur forme de départ. Tant pis.

Les modèles sont issus de journaux de point de croix, il faut croire que les journaux de patch ne s'occupent pas de détails aussi communs que la vaisselle .
C'est surtout, hum, que les dessins étaient pile de la taille qui me convenait (et je suis tout à fait incapable de dessiner, pas faute d'avoir essayé)
Décalquage et collage de thermo-collant double face, le support idéal pour les paresseuses, et voilà le travail!
Évidemment, j'ai subi quelques pépins de parcours -le gag toujours renouvelé de la canette qui se vide discrétos pendant la couture- mais je me suis bien amusée à construire mes étagères.
Une grande serviette de bain blanche a fait les frais du dessous, 4 coutures, et hop, voilà mon torchon d'égouttage à vaisselle, de la bonne taille, et moelleux à souhait.
C'est mon marbre qui va être content de ne plus être tout mouillé!


Filo








2 commentaires:

  1. Mais comment le fais-tu sécher ?
    En tout cas, il est bien joli, bravo !

    RépondreSupprimer
  2. A vrai dire, soit il est un peu humide, et il est prié de sécher en place, soit il est trempé, et là, corde à linge direct!

    RépondreSupprimer