mercredi 5 juin 2013

A l'eau le projet....

J'ai vaguement évoqué ici une idée -lumineuse, ça va sans dire!- du Chéri, qui consistait à aller acheter ailleurs, oh pas bien loin, hein! mais en mieux.

Son idée, de farfelue au départ, qu'elle (me )semblait, a pris du corps et de la réalité.....

Il faut dire que tout de même, le chéri a un avis sentimental sur la question, étant donné qu'il a passé pas mal de temps avec le propriétaire de l'époque, à aménager, faire les finitions de constructions  et boire quelques ouiskis, sur la fameuse terrasse-face-à-la-mer.
Il connait des détails, (d'où vient telle grille posée devant telle fenêtre, comment est installé telle et telle chose), bref, il est presque comme chez lui là-haut, aussi l'idée d'acheter le faisait bondir de joie.

Il s'agit d'une grande propriété, de 2 hectares environ, avec 2 maisons : une petite bastide ancienne (1824, une jeunesse!) et une maison neuve.
Et un puits artésien (dans ce pays de sécheresse, le puits est une valeur fondamentale)
L'actuelle propriétaire, la fille( son père étant décédé depuis quelques années) se décide à vendre.


Après moult réflexions, calculs savants et encore plus de rendez-vous banquiers, avocats, notaires etc... notre plan de financement tient la route (je vous passe les détails techniques fastidieux)

Et là, tout de même j'ai demandé à visiter la maison.... parce que je n'étais jamais montée là-haut, parce que, j'ai beau faire immensément confiance au chéri,  je souhaitais tout de même voir où j'allais mettre les pieds....et les descriptions dithyrambiques que j'en recevais ne me convainquaient pas plus que ça.
Je n'ai aucune imagination!

Moui moui moui...

En effet, quelle déception!
C'est bien simple, il n'y a qu'une chose vraiment sympa, c'est la terrasse avec-vue-sur-mer.
Le reste est inhabitable pas du tout à mon goût.
Grande maison, oui, à 3 étages, oui.
Mais le rez-de chaussée est un studio (l'homme prévoyait d'y loger sa mère, on l'aurait eu juste sous nos pieds, merveilleux, non?)
avec un garage -carrelé, s'il vous plait-, et une chaufferie, plus encore une batterie de placards, mais rien n'est chauffé....
L'étage est composé d'une grande salle à manger salon cuisine couloir entrée terasse-avec-vue-sur-mer, plus un simili couloir avec à main gauche la salle de bain, et à main droite 2 chambres. Et c'est tout.
ON ouvre la porte qui donne sur le couloir, et on monte à l'étage qui se compose de 2 pièces combles aménageables, mais non aménagés.
Sans fenêtres (alors que la façade donne sur la mer)
Sans chauffage, sans salle de bain, sans électricité,  bref tout est à faire.

D'autres détails abracadabrants? La fenêtre de la cuisine est ... blindée, oui madame.
A mon air ahuri, la propriétaire a expliqué que c'était afin de n'avoir pas le souci de devoir fermer les volets chaque fois qu'on s'absente, même pour 10 minutes.(bon bon bon, chacun ses soucis, hein)
Et d'ailleurs, ça vaut mieux, parce que sinon, avec le courant d'air, ça claque (et je note moi: courant d'air donc) En revanche il y a une fenêtre 1 mètre plus loin sur le mur de la salle à manger salon terrasse-avec-vue-sur-mer. (Donc le courant d'air s'arrête à la cuisine si je comprend bien?)

La porte d'entrée... ah la PORTE D'ENTREE.....
C'est une pièce absolument magnifique, sculptée, mais immense. Vraiment immense.
C'était la porte d'entrée d'un hôtel particulier du côté d'Aix, parait-il. Le bâtiment a brûlé, mais la porte a été récupérée.
Seulement voilà, une si grande porte qui ouvre sur un salon salle à manger etc.... de dimensions plus modestes, ça donne un effet tout à fait ridicule, et encore plus embêtant, ça mange toute la lumière; on a l'impression que les volets n'ont pas encore été ouverts, mais non c'est cette grande masse sombre qui donne cet aspect.
Bien entendu, pas question de virer un pareil monument. Si on achète, on aura la porte avec.ah.

Le jardin n'est pas aménagé du tout, si on excepte une gloriette, avec une statue en fonte à l'intérieur, décidément, on ne s'épargne rien en matière de kitsch!

Et malgré tous ces désagréments, le Chéri avait réussi à me persuader d'accepter. (ma bonté me perdra!)
Seulement, lui ai-je fait remarquer il va falloir tout de même prévoir un certain volumes de travaux, parce que là, techniquement, je quitte une maison aménagée à ma main et mon confort, pour me retrouver dans un endroit pas pratique pour moi: pas de cellier, pas de buanderie, pire, pas suffisamment de chambres pour recevoir nos enfants, ça fait beaucoup d'inconvénients!
(je ne vous fais pas la liste complète de tout ce que j'ai relevé, mais en gros, on aurait aussi vite fait de tout effacer et de recommencer!)

Finalement, nous avons abandonné le projet, car le bien n'était pas au prix du marché. La vue-sur-mer ne fait pas tout, et rentrent aussi en ligne de compte des "manques" tels que la piscine (bah oui, pour nous peu importe, mais un bien de ce standing sans piscine, c'est une moins value importante....) la fosse septique à refaire (même endroit, même punition, la saga avec l'ANC, c'est là).
Dommage pour la vue-sur-mer! Mais un réel soulagement pour moi.



















6 commentaires:

  1. Mais au moins ton mari est allé au bout de son projet, il ne peut te reprocher le refus catégorique !
    Je me réjouis avec toi, je n'aurais pas supporté la porte monumentale et le volet de coffre-fort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est amusant que tu parles de coffre-fort, parce qu'en plus, il y a avait aussi un vrai coffre-fort dans le garage, un truc digne d'Al Capone!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui, heureusement! Tout de même c'était un chouette projet, et surtout c'était bien d'avoir un nouveau projet!

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.