lundi 22 juillet 2013

Couture, ce n'est plus de l'amour, mais de l'acharnement!


A vrai dire, depuis que j'ai enfin réussi à régler correctement Futura, c'est un plaisir de coudre!
Et comme -soldes oblige!- je me suis fait une ventrée de tissus au mondial machin de chez moi, il faut donc que j'utilise!
Alors en avant pour une parure de lit!
Sous prétexte que les draps plats du commerce en grande dimension sont hors de prix, j'ai acheté 4 kilomètres de toile en grande largeur.
Je m'étais pourtant bien juré de ne plus jamais recommencer pareille sottise, on n'en voit plus la fin de ces mètres et ces mètres de coton à ourler!
Et au final, pendant les soldes, on trouve des draps tous faits  à des prix raisonnables, voire intéressants.
Mais bon, la satisfaction du fait-maison, la fierté de la couturière toussa toussa.....

Donc, drap plat+ ses 3 taies d'oreiller ET son traversin, na!

(Admirez un peu, je vous prie, la tête de lit en bois sculpté, kitchissime à mon goût, mais que MariChéri adore, et qu'il a mis des années à dénicher!)
Et hop le petit détail de la dentelle fine, qui a été un peu délicate à poser, pour que ce soit bien bord à bord avec le parement en tissu rouge.
Et zou, le petit détail de la face arrière des taies d'oreillers, récupérées sur un ancien drap à jour échelle-et un ourlet (so chic) déjà fait, un!
Et vlan, le petit détail du traversin, pour montrer que j'ai utilisé tout le métrage de mes deux tissus , au point qu'il n'est pas resté suffisamment, ni du rouge décoratif, ni du gris, l'arrière du traversin est un satin de coton bleu (là aussi récupération de reste de reste....)

Validé par l'homme à qui ça plait beaucoup .
Et maintenant?
Ben, on va se coucher, pardi!

Filo








1 commentaire:

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.