mardi 27 août 2013

Expérience de maman

Depuis que ma fille "attend un heureux évènement" (cette périphrase me fait toujours rigoler, allez savoir pourquoi),elle ne cesse de me questionner, de s'inquiéter, et de comparer avec les copines, jamais avares de conseils désintéressés. (ben tiens)
Le "allomaman" fonctionne à plein régime, mais le meilleur, c'est encore quand on se voit , pas si souvent, hélas.

Le (grand) suspense du moment est de connaître le sexe de Futur.
Figurez vous que ce farceur tient à son intimité et ne se laisse pas admirer en tenue d'Adam (ou d'Eve), pendant les échographies.
Hésitation du médecin, qui demande aux parents "et vous, qu'est ce que vous voyez là?"
(C'est un drôle de pistolet suilà, on dirait. Très sympa et compétent au demeurant, mais fantaisiste, plus pressé de taper la discute avec le futur papa que de déployer ses conseils à la future. Bon-je-ne-m'en-mêlerais-pas)

Alors maman est appelée en référence....
Et là, autre tranche de rires:
-Oh, moi tu sais, des échographies, je crois bien que j'ai dû en passer 3 en tout et pour tout, et encore c'est sur insistance du médecin...
-Han, spapossible?????
-Tu sais, "à l'époque", on disait encore "échotomographie", et c'était réservé aux grossesses à problèmes....
Yeux ahuris de la fille qui se rend compte que sa mère date de l'époque dinosorienne au moins.
(demi-vérité: ce fut vrai en 1980, date de mes débuts de future maman, mais ensuite, l'emploi de la machine s'est largement répandu, ouf, vous pouvez souffler)
-Mais tu sais, à la vérité, je m'en moquais complètement, je n'envisageais  même pas qu'il pouvait exister des problèmes... (avec le recul je me dis que j'étais complètement inconsciente et pas du tout informée. Mieux? moins bien? )
-M'enfin, mais tu ne voulais pas savoir???
-Heu.....non.Moi, tu sais, pourvu qu'il naisse en bonne santé et sans problèmes, j'ai tout pris avec un égal bonheur.
Perplexe, ma minette.....
Et moi je me gondole, et pour en rajouter une couche: bah tu sais, vous n'avez qu'une chance sur deux de vous tromper!
C'est qu'elle voudrait bien une fille, (qui s’appellerait Bérénice, mais chut, hein je n'ai rien dit), son chéri serait partant pour un p'tit gars (qui se nommerait pour le coup Gaspard, et comme le nom de famille est très provençal, ça fera très couleur locale!)(mais chut promis?)
Et de questions en questions, elle découvre effarée que sa mère n'a jamais acheté-ni même ouvert- un livre de puériculture, n'a jamais eu que 3 visites prénatales (c'était le tarif)
Qu'elle n'a jamais eu de conseils autres que celui du pédiatre -mais c'était un de l'ancienne école, qui me disait: "chère madame, il faut que je vous apprenne votre métier de maman; vous avez tout à fait le droit de dormir, et bébé doit se passer de maman la nuit." Il était charmant cet homme-là, et vraiment expérimenté.

Autre grand sujet d'amusement: l'équipement de puériculture...
-la table à langer? pas eu
-le lit de bébé à barreaux coulissants...non plus
ni la super douillette, ni les gigoteuses tralala, ni les séries de biberons, ni le tire-lait (ouais, même ça j'ai fait sans, mais encore une fois, personne ne s'est donné la peine de m'en parler), ni le babiphone, ni le trotteur, ni ni ... la liste est longue!

Appréciation de ma fille quand elle discute avec les copine:
-Ma mère, elle est "roots"!!!
Elles sont partagées entre l'effarement et la rigolade, ça leur semble impossible d'élever un bébé sans tout cet attirail...
Je reprends:
-Et pourtant, vous avez survécu, et plutôt bien il me semble!
-ah tu as raison, comme toujours mamounette....

CQFD

Filo




4 commentaires:

  1. J'aurais aimé pouvoir vivre des grossesses moins médicalisées. Tu as eu bien de la chance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet avec le recul je pense que j'ai eu de la chance, pourtant à l'époque ça paraissait normal...
      Je reste un peu dubitative face à l'invasion médicale des suivis de grossesse, certes, il est important de prévenir les gros problèmes, mais de là à transformer les futures mamans en malades pendant 9 mois, il ya de la marge, il me semble

      Supprimer
  2. Alors là quand je vois le nombre d'accessoires que certains ou plutôt certaines achètent... et rachètent pour la naissance suivante, ça me laisse parfois perplexe... Il faut voir que quand t'y connais rien et que tu te penches sur le sujet, tu trouves des magazines qui te listent des indispensables dont tu te demandes par la suite ce que tu aurais bien pu en faire.
    Ceci dit le tire-lait ça m'a bien rendu service à moi !
    A chaque fois qu'une copine m'a annoncé sa premiere grossesse je lui ai donné un conseil et un seul : arrête d'écouter tout le monde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, j'ai découvert les "listes de naissance" avec admiration.Je m'y suis payé quelques tranches de rire, heureusement que je ne me sentais pas concernée!Mais c'est tout de même affolant, cette débauche de pousse-à-la-consommation, pas vraiment utiles....

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.