vendredi 20 septembre 2013

Retour de salon

Morose... comme le temps.
Non je n'ai pas ramené de photos mirifiques, non je n'ai pas de billet dithyrambique sur l'éclat de ce salon, pour plusieurs raisons:
d'abord, il a plu, il a plu, il a plu, il a plu, rédhibitoire pour une sudiste;
ensuite, étant chez les exposants,  je n'ai pas eu de temps pour visiter les expos, qui sont tout de même ce qui fait tout l'intérêt de cette manifestation. Donc pas de photos (bouhhh)
et enfin, l'activité sur ce salon a été morose, voir inexistante....pas forcément moins de monde (encore que j'en doute) mais bien peu de sous à dépenser, et par conséquent, peu d'arrêts aux stands...et pour les vendeurs, beaucoup d'énergie consommée pour convaincre, expliquer, montrer, persuader avec peu de résultats...

Bref, même si je savais bien que je serais limitée dans mes possibilités de visites d'exposition, je reviens assez frustrée (mais c'est le jeu, comme on dit!) et le temps humide et frais n'a rien fait pour arranger mon humeur, là c'est dit!

Scoop: l'Alsace, c'est loin de chez moi, mais vraiment loin! 9 heures de route, près de 1000 kilomètres avalées dans une journée, on fait mieux en fait de réjouissances...(un scoop vous disais-je!!)
Autant dire que le soir j'étais si fâtiguée que j'ai plongé sous la couette à 20 h30.

C'est que dès le lendemain, il a fallu repartir en voiture(Simone) avec MariChéri, car Fils Aîné avait besoin d'un coup de main technique; et hop encore 400 kilomètres à avaler dans la journée....

Le roulage, j'en ai ras-les-couettes pour un moment!

Ceci dit, on a vu la Princesse qui galope maintenant de toute la vitesse de ses petites jambes de 17 mois, qui s'exprime très bien en français  ET en flamand:  "miam miam, maman!" à la vue du poulet qu'on enfourne. Dans cette famille, il y a des priorités qu'on apprend dès la naissance et qu'on se transmet de génération en génération!
Admirez son tabouret de digne fille de vigneron:

Oui, un carton de vin (plein bien entendu!)

Ca me fait beaucoup rire, mais tout le monde a l'air de trouver ça normal, alors bon......

Filo










4 commentaires:

  1. Tu vois, j'aurais pu venir te voir, et ta journée se serait éclairée... Dommage !
    Et ton père, comment va-t-il ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai, et j'avoue que j'y ai pensé, mais te sachant en plein déménagement et réaménagement, et n'étant pas sûre de pouvoir me libérer un moment de mon côté, j'ai préféré ne rien dire. Ce sera peut-être pour une autre fois! ;)
      Mon père va très bien, je te remercie de ta sollicitude; opération prévue la semaine prochaine...

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui très "choupinette" et très sage, et qui voue une adoration sans limites à son pôpa (ça promet!)

      Supprimer