jeudi 24 octobre 2013

Et Pan dans tes dents!

"Chanceuse", me laissiez vous comme commentaires, c'est vrai c'est une chance!
Seulement, l'infernal grain de sable inopportun est venu se glisser dans mes prévisions.....

Mercredi, la veille donc, me voilà frissonnante sous le soleil, car il fait encore très beau et surtout très bon ici.

 J'inaugure donc la technique de couchage dite "mille-feuille": sur le lit (c'est midi, on va se coucher maintenant non plus, hein) je m'allonge sous une couette pliée en double (j'ai froid-froid), je rajoute pardessus, une autre couette en simple, et encore pardessus, une grosse couverture de laine épaisse en double (vraiment froid-froid-froid).
Et j'attends que ça passe....
Et ça ne passera pas de sitôt, en réalité ce qui semblait s'annoncer comme une gastro s'est transformé au fil des heures en une grippe carabinée, une de celle qu'on choppe une fois tous les 15 ou 20 ans!

Avec attaque de toute la troupe de Dark Vador à grands coups de sabre laser dans mes reins et mes genoux (des courbatures ça s'appelle, qui a attribué ce modeste mot à ces douleurs si violentes franchement?),  un bataillon de chars d'assaut qui prend mon crâne pour champ d'entraînement, mais vraiment toute la tête, yeux et mâchoires y compris, bref pas la joie!
De plus vu mon état pitoyable, impossible de lire pour passer le temps, il ne faut qu'attendre en somnolant vaguement....

En pleine nuit, assoiffée et la langue comme une pantoufle, je me lève, et me propulse jusqu'à la salle de bain, à l'autre bout du couloir, et je bois de grandes gorgées d'eau fraîches...
Rhaaaa, ça va mieux....malgré mon mal de tête, les douleurs et cette sensation de malaise.....
Mais ouh la la, ça tourne ça tourne.... ça....boum .
Chute.
Je me retrouve allongée par terre sur le carrelage. Sans réaliser que j'ai perdu connaissance.
"bon ça suffit les bêtises maintenant, tu retourne te coucher et vite!" me dis-je in petto, me sentant vraiment tremblotante et fiévreuse.

Je repars, ah oh, ça tourne là quand même.... Appuies-toi contre le mur ce sera plus facile...
(en plus, nouille que je suis, je n'ai pas allumé la lumière, par habitude)
Oh la la ça va pas bien du tout du tout, mais où je suis, là? Et pourquoi ça tourne?
(le mur qui me soutient fait un angle à  cet endroit, et nous tournons de concert)
BOUUUUUM!
Je viens de m'écrouler par terre, complètement inconsciente.....

Le bruit du coup me fait reprendre conscience, mais impossible de bouger, je ne sais plus où je suis ni qu'est ce que je fais là, bref, j'en tiens une bonne couche!
Le chéri que j'appelle au secours (il serait temps!) n'a rien entendu.
IL me relève, me jette dans le lit, se rue sur le téléphone vite le samu les pompiers l'alerte rouge le plan orsec, bref il panique un peu.

Bilan:
Un coup sur le nez (tout gonflé), la lèvre supérieure éclatée (et ça saigne) et...2 dents cassées! (dents de devant, bien sûr) et une fièvre " de cheval"... ceci expliquant cela.
On a évité le médecin du samu (2 heures d'attente)  abandonné l'idée de l'hospitalisation en urgence (non faut pas exagérer non plus, hein) et l'ambulance à la maison à 4 heures du matin....

Et une semaine entière pour "récupérer" entièrement, parce que, outre la fatigue, avec la blague des dents cassées, impossible de manger correctement!
Menus: soupe, compote, yaourts. Avouez que c'est un peu limité!
ET pas question de boire trop chaud, non plus! Moi qui aime les breuvages brûlants, j'ai dû me contenter de soupes tiédasses, et de thés à peine chaud (beurkkk)

Heureusement, dès lundi, le dentiste est venu à mon secours, m'a fait une petite place entre deux rendez-vous, et m'a fabriqué un morceau de dent aussi beau que l'authentique, ouf!
Je peux enfin sortir de ma grotte et reprendre ma vie sociale...

Filo

7 commentaires:

  1. Tu fais pas les choses a moitie !!!
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non en effet! L'avantage, c'est que ça fait matière à billet de blog ;)
      Et bienvenue ici!

      Supprimer
  2. Hé bien!... J'espère que tu vas mieux maintenant et que tu apprécieras de savoir que ce petit mot "courbature" vient soit de l'expression "court battu" autrement dit, battu "à bras raccourcis", donc violemment et longtemps, soit de "courbe", la douleur forçant le corps à se tenir crispé et courbé. Dans les deux cas, c'est bien de douleurs violentes dont il est question.... T'as encore mal?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merci pour ces informations si précises! Et bravo pour ton savoir. Vraiment abraracourci(x) c'est tout à fait ça!
      Heureusement, ça va beaucoup mieux

      Supprimer
  3. En effet, ce n'est pas drôle du tout ! Tu reviens de loin. Et puis, avec tous les soucis que tu as, tu aurais pu t'éviter celui-ci ! Bon rétablissement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas très drôle (ça aurait pu être pire, heureusement, la porte de l'escalier était fermée, sinon je risquais carrément le plongeon!)
      Mais bon.
      A classer en "souvenir"!

      Supprimer
  4. Je comprends d'autant plus ton commentaire chez moi ! J'espère que ça va mieux maintenant !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.