jeudi 3 octobre 2013

L'air du grand large


Ce ouicaine, si vous n'habitez pas la région toulonnaise, vous avez passé deux jours tranquilles.
En revanche, pour les locaux c'était un peu plus galère....
Il n'aura pas échappé aux habitants de la dite commune, que l'évènement majeur dont on nous rebat les oreilles, se déroulait enfin: la Tall Ship Regatta 2013....
A tout prendre, c'est un évènement plutôt sympa, mais dont l'organisation hum, n'a rien eu de la rigueur militaire....(ou germanique, aussi, remarquez)


Autrement dit, c'était la foire pour circuler! Certes, nous sommes habitués aux bouchons -sortie de l'arsenal + sortie des écoles + sens uniques-, mais là c'est monté en puissance...Plus de 2 heures pour parcourir les 200 mètres de l'avenue de la République le jeudi soir.
(et aussi Marichéri qu'avais-tu besoin de passer par là, hein?)

Du coup, nous voilà bien dissuadés d'aller voir les bateaux enfin à quai.
Déception de ne pas les apercevoir de chez  nous, certes, on voit la rade, mais pas côté port de commerce, où sont  amarrés les voiliers, zut alors!

Samedi, tout de même, il nous apris fantaisie d'y aller, en se disant que vers 18 heures, tout le monde serait à peu près rentré, et qu'il y aurait moins de foule.
AHahahaha, laissez moi rire!
A cause du feu d'artifice prévu le soir, les  accès étaient bloqués pour les voitures. Comme on dit ici: "un pastis, mais un pastis!"
Abandon, et retour dépités à la maison.
Dimanche, l'homme a ses occupations de son côté, et je me dis que je vais faire une dernière tentative, avant leur départ tout de même!

A midi, nous avons pu manger dehors. A une heure:


Gros orage, avec éclairs tonnerre et coupure de courant, le grand jeu quoi!

Et à 2 heures:
 Oui , grand soleil!
(et grand bain de foule!)

Pas de doute, ça en jette!

Toutes ces personnes attendent patiemment pour les visites des bâtiments, reculées à cause de l'orage,(le temps de nettoyer et vider les cales, on suppose!) et qui reprendront à 3 heures et demie. Dissuadant!
Il est vrai que de grandes flaques d'eau sale parsemaient les quais, compliquant encore la circulation piétonne, et mouillant les chaussures. 

 C'est sûr que ça fait très "carte postale"(hormis le câble en haut, mais je n'avais pas les bras assez grands pour prendre la photo)


Je me suis amusée à prendre toutes ces mâtures en enfilade.


Celui-ci, c'est le Bélem,  j'en suis sûre. Pour les autres hélas, difficile de savoir, je n'ai pas tout noté.

La visite en tout et pour tout m'aura pris une heure au pas de course, ce que c'est d'être seule. Pas le courage de faire la queue, pas envie de zoner dans les attractions prévues, le "village"commercial.
Il me faudra une heure supplémentaire pour retrouver Cunégonde que j'ai garée loin loin loin,  et me sortir de la circulation automobile dense  ( mais non, pas d'embouteillages le dimanche aprèm', ouf).

Deuxième chance le lundi matin: en effet, les navires repartaient, en parade, s'il vous plait, la rade-la-plus-belle-d'Europe, se prêtait magistralement aux évolutions.
Les instructions données sur le site préconisaient de se rendre sur site une demi-heure au moins avant le départ, prévu à 8 heures et demi, rien que çà!
Je pensais naïvement que le lundi matin, tout le monde serait reparti travailler, et qu'il y aurait  peu de foule sur les plages et sur les corniches . Hahahaha(bis)
Pas de quoi garer une trotinette sur les trottoirs tant il y avait de monde, auquel il ne faut pas oublier de rajouter ceux qui partent au travail et qui n'ont pas hésité à faire un détour par la route de la corniche dans l'espoir d'apercevoir ne serait-ce qu'un peu, les vieux bâtiments toutes voiles dehors...

Il faisait un temps idéal, grand soleil, petite brise agréable, et mer belle... Un temps de vacances!

Seulement, les voiliers, c'est comme les mariées, ça se fait désirer!(Peut-être qu'ils attendaient la marée, suggère mon père, hilare)
Après 9 heures, enfin voilà le premier:


 C'est le Belem, qui sera le seul à sortir du port à la voile.....
(j'ai agrandi l'image, car j'étais trop loin pour bien voir)

 Le voici dans la grande rade, cherchez bien, sur la gauche....
Je change de place,et voici la suite:


















































(les photos en contre-jour, ma passion)
















Et voilà c'est terminé! ne reste plus que la petit frégate à l'ancre, tous les vénérables machins en bois sont allés se tirer la bourre tirer des bords autour de Porquerolles, pour profiter du petit vent au faux air de mistral qui a décidé de se lever (ami du mal de mer bonjour) avant de repartir vers d'autre ports.

Cet évènement me laisse un goût mitigé; bien qu'étant très contente d'avoir pu les admirer, je regrette de n'avoir pu accéder à bord; de n'avoir pas pu "faire connaissance" avec chaque bâtiment en détail.
D'un autre côté, l'aspect "romantique" de la grande marine à voile, je l'ai adoré quand j'étais ado, mais maintenant je suis surtout consciente des conditions de vie épouvantables qui régnaient à bord de ces navires, qu'ils soient de guerre ou marchands. Heureusement, les choses ont évolué!
Mais c'était tout de même très beau de les voir évoluer , ça donnait à la rade un petit parfum historique très amusant, rendez-vous compte, Bonaparte appareillant pour l'Egypte, avec (parait-il) Joséphine agitant son mouchoir du haut de la Tour Royale, c'était tout à fait ça!

Dans 4 ans, on remet ça?

Filo



4 commentaires:

  1. Je comprends ta déception de ne n'avoir pu visiter un de ces bateaux. Nous avons visité le "Dar" navire-école de la marine polonaise. Ce navire est loué à l'école de marine marchande d'Anvers tous les ans. Les élèves de première année y font leur stage, et rentrent à Anvers, debout dans les haubans. C'est magnifique. Surtout quand on les entend appeler "Maman" mais qu'on ne sait pas à qui ils s'adressent précisément !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh sympa ça! C'est sur que vous avez dû avoir une visite privilégiée,et quelle émotion de voir les lieux d'apprentissage de son fils!

      Supprimer
  2. Je note le rendez-vous... Revoir Toulon, la rade et tout et tout, ça va pas me rajeunir! Tu prévois l'apéro?

    RépondreSupprimer