mercredi 20 novembre 2013

Petites coutures créativo-utiles

Ou comment joindre le plaisir de coudre au plaisir de faire plaisir:
Grâce à Mamys, qui avait craqué pour la petite trousse, me voilà lancée dans la série limitée .
Pas moins de 3 nouveautés, à produire.....

Quelle pression,  pour être à la hauteur des attentes!
(Oui je m'effraie de peu.)
Et pourtant, j'avais "carte blanche" donc pas de considérations bizarres en prendre en compte (violette à pois jaunes, et à fleurs rouges, nan mais en fait,  je préfère les pois bleus), pas de style imposé.

C'est l'occasion de plonger dans ma pile de bô coupons de patch, achetés sur un coup de coeur, et pas encore étrennés. C'est aussi un moment de réflexions intenses, car je ne pratique guère les associations de tissus.
Je suis assez basique comme fille en fait: j'ai toujours du mal à  marier deux ou trois tissus différents dans un même ouvrage; par exemple, j'avais 4 coupons à dominante noire, ils vont bien tous ensemble, mais comment les employer dans un seul ouvrage? Côté pile et côté face, et ensuite?

Bref, après de longues cogitations, et un grand déploiement de matière première sur ma table (un grand bazar quoi!), j'ai réussi à sélectionner de quoi faire 3 trousses différentes.


Voilà le résultat:


La première, noire et blanche, parce que je sais que Mamys a une fille musicienne. J'y ai cousu une Tour Eiffel brodée (en un fil sur un fil, les puristes apprécieront) et posé un petit galon rouge pour le "peps". (galon en viscose, quelle galère ce truc!)
L'autre côté est un autre tissu noir et blanc avec une pointe de rouge; le matelassage est blanc pour le côté noir, et noir pour le côté blanc. Là aussi, je me suis bôcoup appliquée, j'ai bien tracé les traits parallèles etc... mais les piqures sont mieux réalisées d'un côté que de l'autre, pourquoi, mystère!


 La doublure est un tissu synthétique, mais à pois argentés, il n'y avait que ce motif-là et de cette couleur-là qui pouvait convenir!

La deuxième est beaucoup plus Rômantique... c'est ce tissu à roses roses et tasse à thé anglaise qui donne cette impression. Obligée de mettre de la dentelle, pour sûr!
Mais que d'un côté pour ne pas tomber dans le frou-frou en folie, non plus!
 Le matelassage est fait avec un point décoratif en forme de guirlande de feuilles, tout à fait dans le thème. (Encore des méditations profondes avant de trouver le bon style, pas trop simple, ni trop chargé, qui soit joli à l'oeil et efficace comme maintien!)
 Bien entendu la doublure est un tissu à petits pois et roses (ça se voit tant que ça que j'aime les roses?)



La dernière est la plus aboutie en matière d'association de tissus; beaucoup d'élucubrations avant de trouver la bonne formule de matelassage, puisque j'ai innové avec un semblant de passepoil, et qu'il n'était pas question de piquer toute la pièce de haut en bas.

C'est très fleuri, certes!
C'est souvent que j'ai du mal à visualiser comment employer ces coupons que j'achète car ils me plaisent tels quels.
M'enfin, avec un petit morceau de 40X50 cm de palmettes indiennes, fut-il magnifique,  on ne va pas bien loin!
Forcément, la doublure sera à pois blancs sur fond mauve rosé, très classique.



Et voilà!
J'espère que cela plaira aux destinataires (et surtout que la poste ne va pas se louper dans l'envoi!!)

Filo


4 commentaires:

  1. Elle serait bien ingrate de ne pas apprécier. C'est magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnifiques, n'exagérons pas tout de même! Bon j'avoue, je me suis bien amusée à les faire, et mine de rien, ce genre de projet relativement rapide est très satisfaisant. Ca donne envie de recommencer!

      Supprimer
  2. MA-GNI-FI-QUES! Et quel travail! J'avais hâte, après ton mail, de les voir arriver, maintenant j'impatiente à fond (non c'est pas français!). J'ai bien fait de te laisser carte blanche!
    Promis-juré, je fais un billet dès leur arrivée ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon alors nous attendons (patiemment?)

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.