lundi 25 novembre 2013

Régime: arrêtez de nous prendre pour des dindes!

Voilà un moment que je rumine ce billet.

Nous supportons, nous les femmes,  une pression sociale insidieuse et terriblement culpabilisante, mais totalement schizophrène, au sujet de notre apparence "idéale".
Comme si nous étions toutes taillées dans le même gabarit idéal, auquel il faudrait non seulement se référer, mais se conformer , littéralement se couler dans un corset moule....

J'ai pour ma part reçu sur ma boite mail un nombre conséquent de pub qui me proposent des recettes amaigrissantes mirobolantes....A les lire, j'aurais pu perdre -facilement et sans aucun effort- pas moins de .....226 kilos!  oui oui, en additionnant les "perdez vite 5 kilos avant les fêtes" "jusqu'à 16 kilos perdus sans effort et sans sensation de faim!",  " exceptionnellement, une offre, perdez gratuitement jusqu'à 10 kilos" etc etc....cela fait un compte de 226 kilos. Ca laisse rêveur hein!
Si je les écoute tous, fondue, desséchée, disparue, évaporée,  la Filo!
Et encore je ne comptabilise pas toute la presse écrite, puisque c'est véritablement le fond de commerce de tous les magazines féminins. Vous savez bien : "perdez 3 kilos avant les fêtes!- le régime chou, le régime amaigrissant d'après les fêtes!" etc etc....
Ouais bon, il se trouve que je suis bien trop paresseuse et gourmande pour m'attaquer à quelque régime que ce soit, et j'ai encore moins d'argent à gaspiller pour y croire.

Ce qui me désespère c'est de voir des copines de mon âge s'imposer des régimes sévères, sous prétexte que retrouver leur poids de jeunesse (pudiquement déguisé en "poids de forme")  leur apportera à coup sûr, l'amour et une vie heureuse......

Je comprends bien que derrière ces efforts se cachent aussi des galères de vie, des divorces douloureux, des passés pas toujours rigolos. Bon.  Je compatis et je comprends, mais penser que l'aspect physique aidera à remédier à tous les problèmes, hum hum, là je doute  un peu.

 Quand j'étais jeune, quand j'avais 15 ans justement, la taille mannequin idéale était 38. On voulait toutes se caser dans un 38. (déjà à cette époque, j'avais beau acheter des jeans serrés, rentrer le ventre à en perdre la respiration, m'allonger sur le lit pour fermer le bouton du pantalon, rien à faire,  40 c'est pas 38!)(Je suis sûre que je n'étais pas la seule!)
Vous voulez rire?
Ma grand-mère, ma chère grand-mère, respectable et aimable vieille dame, me racontait amusée comment, dans sa jeunesse (les années 20) elle achetait des chaussures en 37 (petit pied,  joli pied) alors que sa pointure était 39, qu'elle en souffrait atrocement, mais plutôt souffrir que d'arborer des grands pieds!

La taille mannequin maintenant, c'est 36.... Au fur et à mesure que les générations grandissent et s'étoffent, les modèles rapetissent, s'aplatissent. Comment voulez vous avoir à la fois un gabarit d'oiseau mouche ET une poitrine avantageuse, et une taille fine et  des fesses bien galbées?
Possible? Tout à fait, sur photoshop, mais pas dans la vie réelle!

Comprenons nous bien: il y a des filles à petit gabarit qui font naturellement un 36. Mais pas tout le monde!
(pour rappel, Marylin Monroe taillait un 42, elle)
Alors nous imposer une taille idéale non. N'oublions pas qu'à gabarit identique, on peut être charpentée différemment, avec à la clef un poids différent .

Marre de nous imposer des tailles d'aludes sous prétexte que.. que quoi au fait?
Marre de devoir parcourir tous les magasins sans jamais rien trouver.

Moi qui ne suis pourtant ni difficile dans mon goût, ni compliquée à habiller avec ma taille standard, il m'est devenu impossible de m'acheter un pantalon "slim"; ai-je gonflé des mollets? ai-je brutalement enflé des jambons? Pas du tout, ce sont les pantalons qui ont -dramatiquement!- rétréci.

(Et je n'ouvre pas le chapitre de la confection, ne nous écartons pas du sujet)

Bref, messieurs les fabricants, si vous voulez revoir mes sous dans vos boutiques, tachez donc d'avoir des vêtements portables et non des trucs élégants sur porte-manteau mais  immettables !
Parce que non et non, JAMAIS je ne me lancerai dans un régime rien que pour avoir la satisfaction de me glisser dans un vêtement de confection, non mais!


Filo, ni grosse ni maigre






3 commentaires:

  1. Ahlala les régimes.... J'ai lutté toute ma vie parce que je suis une gourmande à géométrie variable. Un rien me fait grossir. J'ai fini par apprendre à accepter mes rondeurs que mon mari adorent (lui!).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "une gourmande à géométrie variable" ;))
      Je compatis!

      Supprimer
  2. oui le regard des autres nous rajoute souvent une pression dont on se passerait bien ! Après ma troisième grossesse (bébé a 1 mois) j'ai du pain sur la planche et encore ai-je plutôt bien géré ma prise de poids PENDANT la grossesse. Mais bon sang j'aime aussi bien manger et ne pas me sentir coupable à chaque bouchée !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.