mardi 28 janvier 2014

Et ce soir, des pâtes!

Pour dépanner des connaissances,  nous hébergeons quelquefois leur fils pensionnaire quand il n'a pas le temps de rentrer chez lui du côté de Nice.
C'est l'occasion d'un certain choc de culture, alimentaire notamment, auquel j'ai du mal à adhérer.

Ce jeune homme de 17 ans est doté d'un solide appétit, à priori. Mais rien d'effrayant pour moi qui ai souvenir d'avoir assuré des tablées d'ado affamés par paquets de 10 et plus.
Et que mange un ado de 17ans?
De tout. Des pâtes!

Alors oui, la première fois, on a fait des pâtes. Puis la fois d'après aussi.
Mais bon ensuite, on revient au régime habituel, avec des légumes...( Moi je ne mange plus de pâtes, j'en ai fait cuire des quintaux depuis des années, pâtes au beurre, pâtes à la sauce, pâtes à l'ail....... les pâtes, j'en ai ras les couettes!)

Le jeune homme ne mange pas de légumes. Non non pas du tout. Chez lui, c'est pâtes/steak, steak/pâtes. C'est, parait-il, son père qui cuisine, et voilà toute l'étendue de son talent.
"Mais me dit-il gentiment, ya pas besoin de faire des grands plats, je mange que des trucs simples"....

Par " grands plats" il entend de la cuisine qu'il pense "compliquée", voire exotique= des légumes cuisinés, par exemple.
Et on sent bien que quoi qu'il arrive, il se tiendra à son régime habituel, pas question de faire du tourisme gustatif.
J'ai tenté une fois la ratatouille, touillée dans les pâtes, (hein c'est bon ?) eh bien il a soigneusement trié les poivrons et les aubergines; seules les courgettes, bien fondues et quasi incognito, et les tomates, ont trouvé grâce à ses yeux papilles. (et encore!)

Et au dessert? Rien.
Rien du tout. Les fruits? ah non, le soir ça l'empêche de dormir (! on croit rêver) et à midi, non merci il n'a plus faim.
Des yaourts? Non merci, pas de laitages.
Quant au fromage, il n'accepte que l'emmental sans goût ni saveur;  les camemberts, reblochons et autres roqueforts sont infréquentables = il aime pas; il n'a jamais goûté, mais il sait: il aime pas du tout.

Soit. Après tout, il n'est pas là si souvent qu'on ne puisse accepter sa façon de se nourrir.
D'autant que s'il suffit de pâtes au beurre et de pain pour le rassasier, on n'a pas grand effort à faire pour les menus!

Ceci dit, certains emballages de barres indus' trahissent sa petite réserve de friandises chocolatées et autres cochonneries dont il fait son profit le soir devant son téléphone-télé.....
Ca m'a vaguement vexée et désolée, puis réflexion faite si cela lui convient ainsi,  je laisse courir (chui pas sa mère!)

Et à Noël, alors? Foie gras, huitres? Heu non non c'est bon pour les parents ça.....Lui, il aime pas. En revanche, il y avait pour le réveillon un repas italien, avec un vrai cuisinier italien qui a cuisiné des pizzas "trop trop bonnes!!!!"

Au delà de l'anecdote,  il est l'archétype d'une génération élevée à la cantine indus, dont les parents n'ont déjà plus le réflexe (et le temps aussi faut bien dire) de "faire la cuisine" et se contentent de proposer du prêt-à-manger au goût lissé.
Une de mes belles-fille maintient -et je suis bien de son avis- qu'on ne devrait pas emmener les enfants au macdo avant 15ans, tant que leur goût n'est pas formé.
Encore faut-il être capable de proposer à manger de la vraie nourriture, et non des plats tout prêts.

Le débat est vaste, et je sais qu'il n'y a pas une seule solution idéale applicable à tous, mais tout de même je trouve navrante cette uniformisation des sensations gustatives de toute une génération de jeunes.... (et je ne parle même pas des soucis de santé qui risquent de surgir)

En attendant, le vendredi soir, c'est pâtes. Eh bien, il y en a un autre qui  est ra-vi!


Filo













12 commentaires:

  1. Pour te rassurer, le plat prefere de Fils aîné -du meme age - est les haricots verts du jardin !!
    Y a de l espoir , non ?
    Laure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais pardon, les zaricots verts du jardin, c'est autre chose que ceux du commerce! Autrement bon! Fils Aîné a bon goût, bravo!
      (suis pas sûre que notre jeune pensionnaire ait jamais mangé des zaricots verts...)

      Supprimer
  2. J'en suis encore au stade où j'aime les pâtes... les légumes aussi d'ailleurs !
    Mais il est vrai que c'est une question d'éducation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pense que c'est la clef: éducation alimentaire.
      Et toi tu n'aimes pas le chocolat d'ailleurs! ;)

      Supprimer
  3. Alphonsine l'a dit: si les enfants (les miens) ont connus la cuisine de maman avec légumes et variations diverses, ils aiment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est tout à fait vrai, et en effet chez moi c'est la même chose, et toi en plus, tu es un authentique cordon bleu héhé, qui a ses entrées chez un certain chef (excusez du peu!) ;))) Normal que tes enfants aient pris le goût de la bonne cuisine

      Supprimer
  4. Moi j' ADORE les pâtes, le riz et même les Big Mac (et pourtant j'ai découvert le Mc Do passé ma majorité) ! Mais j'aime surtout les plats que mitonne Sweety et les enfants aiment tout ou presque, surtout quand on leur fait planter des légumes qu'ils peuvent déguster ensuite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ça c'est une solution magique, encore faut-il avoir un bout de jardin pour planter.
      Tout comme toi, j'ai découvert le macdo très tard dans ma vie adulte,ben ça m'a littéralement traumatisée!

      Supprimer
  5. Je t'ai taguée, ma pauvre, avec les pâtes, ça ne fait pas bon ménage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que je suis à plaindre ;))
      Bon je vais voir ça, et m'attaquer à la réponse.

      Supprimer
  6. oh! ben il est où mon long commentaire publié hier soir??

    RépondreSupprimer
  7. Il a été mangé par blogger, faut croire!;)
    J'ai été regarder dans les spams, rien non plus.
    Zut alors!

    RépondreSupprimer