jeudi 16 janvier 2014

Retour à Giens

Si vous vous souvenez bien, j'avais laissé mon père avec sa jambe cassée... ici

Qui a été emmené par les pompiers (maintenant c'est bon ils connaissent le chemin) à l'hôpital de Digne...
Où la décision a été prise de le ré-opérer -4ème fois!-
(le moyen de faire autrement?)

Malgré notre désaccord unanime, pas question de l'opérer ailleurs que là où il a échu, à Digne.
Même ma sœur, avec sa détermination d'enfer et ses questions embarrassantes, n'aura pas gain de cause.
La seule différence c'est qu'elle est sur place et qu'elle pourra enfin voir le chirurgien discuter avec lui et lui poser toutes ces questions qui la tarabustent (et qui ne me viennent jamais à l'esprit)
Elle réussira même à avoir au téléphone le chirurgien de Sabran, qui a opéré papa en septembre, pour lui demander pourquoi? ça n'a pas fonctionné, pourquoi? il n'a pas fait l'opération qui était prévue initialement (remplacement total de prothèse) , chirurgien poussé dans ses retranchements qui ne pourra que bredouiller et louvoyer (oh comme il a dû se sentir mal à l'aise!!)
Finalement le 3 janvier, papa a été opéré, -tout s'est très  bien passé, le chirurgien était content de lui blablabla- mais papa a été bien secoué.
En définitive, la prothèse a (enfin?) été changée, pour une plus longue avec une tige qui va presque jusqu'au genou. Du coup, plus de plaque, de vis, et de bouts de fils de fer. Et encore une greffe osseuse, pour faire tenir tout ça...
Et 3 transfusions ensuite...

Le plus incroyable de tout ça? papa n'a  jamais perdu le moral!

Et enfin après 10 jours de récupération à l'hôpital, on nous l'a "réexpédié" à  Sabran en rééducation, ouf!

C'est aujourd'hui qu'il est arrivé en ambulance, et que j'ai accouru.
et l'ai trouvé changé, amaigri , pâle, mais souriant.

Et c'est reparti pour 3 mois de va-et-vient, mais je suis bien contente de l'avoir ici près de moi et de ne pas devoir m'appuyer 300 kilomètres pour le visiter!

Oserais-je l'avouer? Même si je rouspète un peu, je prends beaucoup de plaisir à aller à Giens, je ne me lasse pas de ces paysages, surtout en hiver quand c'est moins fréquenté

Et ce soir, conjonction de : Nini l'APN sous la main et clair de lune au crépuscule:



(pas pu faire mieux, cette photo est prise à un croisement très passant, et je me suis pressée de prendre la photo avant que la file de voitures derrière moi ne se mette à m'injurier)

Filo


5 commentaires:

  1. Et bien, ton père est incroyable !
    Bon rétablissement, définitif cette fois !

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Merci du fond du coeur à toutes les deux!
      Je lui transmets les messages.

      Supprimer
  3. Ton père a un moral d'acier, je n'en reviens pas !

    RépondreSupprimer
  4. En effet! je pense que c'est vraiment son état d'esprit; mais c'est une leçon pour nous, en tout cas!

    RépondreSupprimer