lundi 25 août 2014

T'inquiète, on va s'arranger!

Je sors d'un mois assez marathon, ici "vacances" n'a pas rimé avec "détente", autant dire que je peine à reprendre pied et motivation pour le blog.
J'oscille entre"j'en peux plus, je vais m'arrêter" et  "allez faut s'y remettre".

J'ai passé quelques semaines cocasses à remplir alternativement  le frigo et le lave-vaisselle , à courir d'un endroit à l'autre, à anticiper, prévoir, organiser, devancer, calculer, prévisionner faire des plans, (toujours démolis ça va sans dire) pour que la famille Filo dans son entiereté ait la joie de se livrer à l'improvisation  de-dernière-minute.

(Et dire qu'on me traite de rabat-joie et de psycho-rigide!)

C'est que je me heurte à un petit problème mathématique assez sympathique: avec 5 enfants, notre maison affichait complet, 1 chambre par enfant, et pas de pièce en rab, juste un peu de place éventuellement pour un matelas de copain hébergé.

Maintenant:
5 enfants+ conjoint font 10 personnes. rajoutez-y la nouvelle génération au nombre de 6, et voilà, le temps d'éternuer,(enfin presque) on est passé d'une famille de 7 personnes à une famille de....18!
A ranger dans une maison qui n'a jamais contenu plus de 10 personnes à la fois, ça fait un peu  chocacao!

A vrai dire on n'a pas encore eu l'effectif au grand complet, N°4 n'ayant pu venir.
 Mais par un effet cascade, la venue des uns a fait rappliquer les autres, même ceux qui ont leur chez-eux à côté.
D'où le "t'inquiète on va s'arranger , reste donc dormir ici " ....

Ce qui a donné un truc genre: 3 bébés mais 2 lit parapluie seulement, 2 lits en 140 , mais 3 couples, 1 chien toufou (dans ma maison! arghhh!!) et 1 enfant allergique.....
J'ai ressorti les anciens bols à déjeuner qui prenaient une retraite silencieuse au fond du placard (mais ces mochetés, je vais-les-jeter!) pour la plus grande joie des parents retombant  en enfance brusquement.



Le 15 aout qui est traditionnellement un jour de fête de  famille a été le jour le plus épuisant pour moi, je dois dire, avec 22 personnes à manger...
Exit les petits-plats-dans-les-grands, ça a fini en buffet, asseyez-vous où vous voulez/trouvez de la place,  et c'est pas plus mal, même si les arrières grands-mères ont bougonné un peu.

Et pourtant,  trop vite,  tout a été trop vite, seulement 3 petits jours de présence pour les bayonnais.... 2 jours aussi pour la famille de n°1, descendus impromptu, quasiment sans prévenir, car décidé à la toute dernière minute (veille météo intense pour mon vigneron de fiston, c'est que c'est la dernière ligne droite avant vendanges...)

Seuls les cousins éloignés (en distance et en lignage!) sont restés et sont encore là et même s'ils ne vivent pas avec nous dans la maison, j'avoue que j'aspire à leur prochain départ.....

Le mois d'aout étant aussi un mois chargé pour la restauration, Monsieur Gendre travaille 7 jours sur 7, conséquence, Miss Bérénice vient ici 4 fois par semaine , au lieu des 2 jours initialement prévus.

Au 1er septembre tout rentrera dans l'ordre sinon dans le silence, allez plus que 7 jours à tenir!

Comme je ne montre pas de photos de famille (mes belles-filles ont formellement énoncé leur refus -bien compréhensible- de voir les minois des enfants sur facebouque et autre) il ne me reste que ce canadair passé au dessus de nos têtes; parce qu'on a aussi eu un départ de feu pas loin de chez nous.


 Filo











6 commentaires:

  1. Nous sommes toutes les mêmes : nous nous plaignons, mais nous aimons ces temps de survoltage extrême... d'autant plus que nous savons que tout a un terme et que nous allons retrouver notre calme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, et heureusement! Mais c'est tellement court que c'est un peu frustrant! (en même temps, plus long ça devient difficile d’accorder tous les caractères hum hum...)

      Supprimer
  2. J'étais dans la catégorie "accueillis",et j'imagine bien le bazar que ça peut être de donner un semblant d'organisation à tout ça. Bravo à tous les grands-parents qui savent braver ce joyeux capharnaüm avec humour pour le plus grand plaisir de leurs enfants et petits enfants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que vous en avez bien profité aussi!
      Il faut dire que si tout le monde y met du sien, c'est tout de même plus simple.
      Ca fait des souvenirs pour les petits-enfants et les grands-parents aussi

      Supprimer
  3. ce sont des moments privilégiés en effet, mais qui demandent que tout le monde y mette du sien. Nous aussi on a été hébergés, et je sais que pour mes filles, ce sont des liens qui se tissent pour toujours.

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que les liens de cousinage se forgent à ces occasions-là, et qu'il faut en profiter tant qu'on peut héberger tout le monde. Et puis, malgré tout je ne boude pas mon plaisir, hein, les p'tits bébés parqués tous dans le même panier c'est tellement drôle. (photos à ressortir dans 15 ans devant ceux qui seront alors des ado incrédules;))

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.