jeudi 27 novembre 2014

A distance, le banquier!

Où, pour une fois on ne va pas parler de mes démêlés avec le banquier, mais de  la localisation d'icelui.

Au cours d'une conversation récente , j'ai eu la surprise d'entendre que les gens étaient plutôt réticents à utiliser une banque à distance.

Pour notre part, et pour  le compte courant joint, c'est depuis 20 ans -en 1994, fichtre déjà!- que nous avons sauté le pas.
A l'époque, on ne parlait pas encore d'internet, il s'agissait en priorité de consultations via le téléphone et d'ouverture des comptes. Pour tout ce qui ne pouvait se traiter par téléphone, on en restait au bon vieux courrier postal....
C'est à Banque Directe que nous avions souscrit, et vous pouvez toujours la rechercher, elle n'existe plus, avalée par un gros banquier  "bancassureur" ,  Axa.

L'intérêt premier pour moi, était de pouvoir consulter ses comptes tous les jours,  et d'arriver à contrôler un peu mieux mes dépenses.
En effet, jusqu'alors, j'étais tributaire du relevé de compte mensuel, qui arrivait au moins 10 jours après le mois, donc largement trop tard pour se rendre compte qu'on avait dépassé le plafond.
Ma tenue des comptes était approximative (et elle l'est restée longtemps après!)

Actuellement, internet le banquier et moi, c'est une affaire qui roule.
J'ai pu ouvrir un compte sans m'embêter à envoyer trente douze mille justificatifs, tous les papiers nécessaires sont scannés et mailés, hop hop.
Je fais ma petite cuisine budgétaire toute seule comme une grande.

Les communications avec la banque se font prioritairement par mail; le banquier a hélas versé dans le travers propre aux administrations et aux très grandes sociétés, de vous balader au téléphone d'un poste à l'autre et de vous mettre en attente musicale pendant des heures.
Mais par mail, il est performant, m'envoie un accusé de réception de mon courrier, me répond dans les 24 heures en général, et fait même un suivi satisfaction. Moi ça me convient tout à fait.


Récemment, j’ai pu admirer son efficacité: victime d'un tentative de phishing, je lui ai écrit "au secours"! (texto en tête de mail,  même pas honte)
Après un mail type reçu dans les 24 heures, il m'a téléphoné pour me dire qu'il mettait ma carte en opposition,  avec mon accord.
Et qu'il lançait la demande pour un renouvellement . Avec un nouveau code secret.
Et tout ça.... gratuitement!
(après je suis tombée dans la parano: et si le banquier était un faux qui m'avait téléphoné, hein? Après tout,  je n'ai eu aucune preuve que ce soit bien lui, peut-être c'est un prolongement de l'arnaque, réflexion faite,  je leur ai donné mon numéro de carte c'est aussi lisible qu'un extrait de naissance!)
(heureusement, ce n'était pas le cas, la preuve, 3 minutes plus tard, ma carte bleue était bloquée, comme nous étions convenus, et  3 jours plus tard j'ai eu ma nouvelle carte bleue. Ouf!)


L'autre intérêt d'une banque à distance, c'est que cela coûte moins cher. Puisque le banquier fait l'économie d'agences à louer et d'agents à rémunérer, il est censé abaisser le prix des prestations.
Chez mon banquier, la carte bleue est remboursée dès lors que le montant annuel des achats en CB dépasse un certain montant (6000 euros je crois). Je ne crois pas avoir payé une seule année ma carte bleue, hum hum. (en même temps 6000 euros par an, ça va vite!)
 J'apprécie aussi grandement d'être passée au relevé électronique,  quoique je ne le scrute plus comme avant ayant accès quotidien à mon compte.

Certes, nous n'avons pas de crédit en cours,nous n'utilisons la banque que pour les opérations courantes. Si nous devions négocier l'achat d'une maison ou autre grosse opération financière, nous devrions peut-être passer par une agence (mais même pas sûr).

Néanmoins, mon banquier n'est pas philanthrope,  (ça se saurait! ) ah oui il m'a toujours ouvert ses caisses quand j'étais en difficulté- sans faire de difficultés (haha)- , mais il me l'a fait payer, et chèrement.
Il ne pratique plus le jeu de "dates des valeurs" (il n'y a guère que l'écureuil qui y joue encore il me semble), mais il a inventé cet autre petit jeu très compliqué à la pompe à essence, que je vous ai expliqué il y a quelques temps (impossible de retrouver dans quel billet). Et ça continue à m'énerver, grâââve!

Il s'obstine à me prélever des frais de tenue de compte; alors que c'est moi qui fait tout le boulot!
Il joue sur les dates, comme ça l'arrange : si j'ai plusieurs débits qui arrivent alors que le compte n'est plus assez approvisionné,  et que je me dépêche de renflouer, je peux quand même me retrouver à découvert: il compte d'abord tous les débits de la journée, carte bleue prélèvements, etc, et les additionne, et ensuite seulement, fait apparaître le versement créditeur.  Avouez que c'est parfaitement de mauvaise foi!
Oui je vous entends d'ici "c'est-le-jeu-ma-pauv'Lucette". Eh bien jouez avec Lucette si ça vous chante mais moi je ne joue pas!

Pourtant, je ne retournerais dans une agence bancaire locale pour rien au monde!
J'apprécie énormément le confort et la facilité d'accès de la banque à distance. Elle reste largement moins chère, et tout-à-fait suffisante pour mes exigences.
Le banquier idéal, je ne sais pas si ça existe, mais en tout cas, la banque à distance pour moi, c'est ce qui s'en rapproche le plus!

Désolée de la fausse manœuvre, signature typique de la cyberquiche qui ne sait pas ce qu'elle a encore fabriqué!







5 commentaires:

  1. A distance le lecteur... on manque de nourriture...

    RépondreSupprimer
  2. Bien vu Alphonsine ! Le banquier est à sec !

    RépondreSupprimer
  3. Le banquier à sec? mouhahahha ;)
    Je suis vraiment désolée de la fausse manœuvre, et encore j'ai cru avoir perdu mon brouillon; bref, comme d'habitude "je ne sais pas ce que j'ai fabriqué"!
    Mais voilà c'est réparé!

    RépondreSupprimer
  4. Ravie de ton banquier ? Tu es bien la première !
    Je n'ai jamais osé me lancer dans ces banques à distance. J'aurais dû...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie du banquier, heu n'exagérons pas tout de même, il reste un banquier (autant dire un requin). Mais à service égal, c'est celui qui me fiche le plus la paix, voilà!

      Supprimer