jeudi 11 décembre 2014

Ma jupe de mémé midi-maxi-mode


Je porte beaucoup de jupes, été comme hiver.
Eh bien, figurez-vous que la jupe en hiver ne fait pas ou peu partie du vestiaire des modeuses, qu'on se le dise. Pantalon ou robe (ou autre fringue à l'allure non-identifiée) mais jupe, non, sauf celles des tailleurs pour les banquières.Ou les mini-minis pour les collégiennes.
Et moi,  je déteste les jupes courtes , quoiqu'en dise ma copine Sabine "mais si ça allonge la jambe", et les magazines de mode qui parlent  de longueur qui " tasse la silhouette". Ah.

Pour en trouver une, c'est une longue quête (j'ai des idées précises, aussi, ça complique les choses)
 Et si je mets enfin  la main sur une pièce qui me va, c'est le prix qui me refroidit.....

A ce moment-là je suis tombée sur cet article là (oui je lis des blogs de mode, ben quoi? )qui m'a confortée dans mon envie de me tailler une graaaaande jupe d'hiver. (par contre la jupe midi+ plissée, là on oublie. tout de suite.)
J'ai donc pêché le patron n°24 du magazine Tendances Couture n°3.
oui celle d'en bas, style ouesterne

 En effet elle n'est pas très affriolante.
Mais moi, j'y ai vu la jupe facile à porter, plutôt sport et passe-partout.

La partie "relevage et décalquage du patron" a été une belle galère, car les tracés rouges sont assez peu visibles et se mélangent allègrement (partir sur un pan de jupe et se retrouver à tracer une manche?)
 J'ai corsé la difficulté en ajoutant des poches, italiennes, pas les simples poches dans la couture, et décidé de poser le zip, non sur le côté comme prévu, mais dans le dos.(un truc fou-fou, non?)
Le montage de la jupe ne m'a pas posé problème,  sauf peut-être comprendre le pli creux, mais bon 2 heures de réflexions et de manipulations en sont venus à bout (non mais)
 Le zip n'est pas invisible, je n’ai pas encore tenté , mais je dois avouer qu'un simple zip apparent mais bien monté suffit à mon bonheur (bâtissage bâtissage, c'est le secret du zip bien posé!)

Le premier essai sur  moi a confirmé ce que j'avais perçu au départ: 80 cm de longueur pour une jupe c'est .... long, très long!
Trop long? en fait non.  On évite la redoutable  longueur "mi-mollet-jupe-de-mémé".

Et voilà ce que ça donne terminé, ourlet fait, fils rentrés et dernier repassage de finition.

C'est curieux? En tout cas moi, j'adore! J'y suis super à l'aise (heureusement!) elle me plait et elle me va!
Le petit détail auquel je n'avais pas pensé, c'est qu'en achetant du velours milleraies bleu marine,  j'abandonne le côté sport pour tomber dans la case "habillée".
Petit détail n°2 tout aussi embêtant, c'est que la jupe midi, elle ne supporte pas les pulls standard, voire longs comme tous ceux que je possède. 
Si si, croyez-moi, j'ai tenté, le pull rose longueur au ras des fesses, (66 cm précisément) c'est rédhibitoire!
Celui que je porte sur la photo mériterait bien un billet à lui tout seul, c'est aussi un "fait maison", et c'est le seul  qui pouvait faire à peu près l'affaire.
Notez, il est fort joli, rayures bleu grisé et lurex argenté, mais il n'est pas très chaud (d'où mon air crispé, parce que "Sakaïïï! Vite 2 ou 3 photos et on rentre!)




Voilà comment je me retrouve avec une jupe midi-maxi-mais-mode.
Et vous savez quoi? Je m'en referais bien encore une autre!


Filo





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.