lundi 1 décembre 2014

Top départ!

Amis du stress et de l'inquiétude, bonjour!

Depuis ce matin, ça y est je vois fleurir sur les blogs ce fameux "top départ" du compte à rebours d'avant Noël.

Un excellent moyen de se mettre la pression et de se sentir fautif ou débordé avant même d'avoir commencé.....
Comment, vous n'avez pas encore acheté vos cadeaux de Noël avant le grand rush?
Comment,  vous n'avez pas encore préparé vos décorations  prêtes à accrocher à votre sapin, comment çà,  votre sapin n'est pas encore acheté?

Et le calendrier de l'avent vous y avez pensé? Parce que c'est maintenant que ça commence!

Catastrophe: chez moi il n'y a pas de calendrier de l'avent....
Il n'y en a jamais eu, je n'ai pas connu ça enfant, et forcément, je n'avais pas cette tradition à répercuter chez mes enfants.
Rien d'extraordinaire à ça, et -apparemment- mes enfants l'ont bien vécu.....

J'aurais pu bêtement suivre la mode et la publicité, et acheter un de ces épouvantables gadgets aux couleurs criardes, remplis de cochonneries à manger chaque jour.
Si j'y ai vaguement pensé une fois ou deux dans mon for intérieur, j'ai abandonné aussitôt l'idée; mon for intérieur et moi-même avons pensé tout de suite aux bagarres (1 calendrier pour 5? mauvais plan!) et au gaspillage (5 calendriers? et on les mets où ces horreurs? et on en fait quoi ensuite?), décidément non.
J'essayais déjà à l'époque de tenter de réduire le gaspillage et la consommation effrénée de la période de Noël.
Pour moi, le calendrier de l'avent était une coutume issue de la région alsacienne,  qui correspond au temps religieux de l'avent, rien de publicitaire là dedans, et c'est très bien.

Eh bien, voyez-vous j'ai tout faux!
je viens d'apprendre par ma fille, que je n'étais rien moins qu'une mère sévère, tortionnaire  et anti-Noël (rien que ça!) parce que mes enfants n'ont pas eu de calendrier de l'avent.
"mais c'est Horriiiiiiiiiiiiiiiiiible!"
(les copines de la fille ne font pas dans la demi-mesure)
"Mais TOUT le monde DOIT avoir un calendrier de l'avent".... dixit toujours les copines, d'un air effaré et compatissant.
Ca fait beaucoup rire ma fille qui assume très bien sa vie sans calendrier de l'avent.
(ouf)
Ca n'a pas l'air d'avoir traumatisé les garçons d'ailleurs; (rapide tour des popotes au téléphone, et toi le calendrier de l'avent, ça t'a manqué? le quoi? heu non, pourquoi?)

Donc  Noël continuera à se préparer sans calendrier de l'avent! (et on assume)

Filo



7 commentaires:

  1. Je suis alsacienne, et j'assume les calendriers de l'avent : c'est incontournable !
    Par contre, la crèche dès le premier dimanche de l'avent jusqu'au 2 février, j'en suis incapable : je n'ai jamais connu étant enfant... et donc, je peux copier ton texte en remplaçant calendrier de l'avent par la crèche installée pour 2 mois ! (chez nous, c'est du 24 décembre au 6 janvier).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça me ravit de savoir que chez toi au moins ça correspond à une réelle tradition et pas une offensive commerciale.
      La crèche jusqu'au 2 février, hum ça ne fait pas (plus) trop je pense. Mais au moins jusqu'aux Rois.

      Supprimer
  2. je suis alsacienne aussi, et je n'ai d'une part jamais eu de calendrier de l'avent enfant, et d'autre part pas lancé cette tradition avec mes enfants. Si, j'avoue, je l'ai eu fait quand elles avaient 4 ans pour la notion du temps, mais ce furent de jolis calendriers à fenêtres, avec des images et rien à manger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui l'idée de base c'est bien ça: mesurer le temps, et je crois avoir lu que c'est une tradition relativement récente.
      Mais les chocolats, et les "petites surprises" pfouu!

      Supprimer
  3. Pas de calendrier de l'Avent dans mon enfance, mais depuis que j'ai mes petits lapins, je m'y suis mise et j'adore ça parce que cela me permet de combler quelques lacunes... Mes parents nous ont permis, voire "imposé" le baptême, le cathé, les communions et même d'être enfants de chœurs. Malgré cette "imprégnation" je n'ai pas de culture suffisante en lien avec ma foi. Du coup, je me serre de tout "prétexte" pour raconter tout cela à mes enfants, en me servant par exemple de choses simples : j'explique la vie de Jésus grâce à notre calendrier, je dis qui est l'ange Gabriel, qui sont les rois Mages etc ... et j'adore ça !

    Et entre parenthèses : je très heureuse de te lire à nouveau !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum il y aurait beaucoup à dire sur les traditions et leur relation à la foi et à la religion...
      Mais c'est un support bien utile, et je comprends tout à fait qu'ayant des enfants, tu ais eu envie de faire passer facilement des choses complexes.
      J'avoue que je n'ai pas osé me lancer à fabriquer nos propres traditions et je le regrette un peu.

      Supprimer
  4. Quoi? Mais Filo tu n'es pas prête pour Noyel?? Tu n'as pas encore fait ton sapin?? Et tu n'as pas de calendrier de l'Avent? - excellente excuse pour s'enfiler un chocolat par jour, soit dit en passant ;-) - Est-ce que tu ne serais pas en train de nous chanter "chacun féféfé ce qui lui plépléplé" ? A bas la pression des beaux blougs parfaits toujours dans le timing! Vive la politique du je fais qu'est-ce que je veux! Youpiiii!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.