mardi 13 janvier 2015

Grain de couture Hommes Femmes


Ce livre connait un succès qui ne s’essouffle pas depuis sa sortie en janvier 2014.
Il y a un blog ouvert pour les fan "j'aime grain de couture" qui regroupe les modèles enfants et les modèles adultes.




Je l’ai pré-commandé  sans l’avoir feuilleté, bien que je sache et que je me répète que ce n’est pas une chose à faire.
J'étais plus intéressée  le chapitre « homme » car il faut bien reconnaitre que pour les messieurs,  le choix de patron est vraiment maigre (costume ou costume, ou soyons fous, la chemise !)

A la réception, je fus assez déroutée, c’est le moins que je puisse dire. En le feuilletant, j’ai vraiment fait la grimace, tant je ne voyais rien à mon goût.  Moi qui suis  trèèèès classique (voire carrément bècebège quand je m’en donne la peine) qui déteste les vêtements asymétriques et déstructurés, là j’étais servie !
 Je me suis demandé ce que j’allais pouvoir faire de cet ovni couturesque, à part le revendre dans la foulée… Je sais que je ne suis pas la seule à avoir eu cette impression, due au fait que le style de l’auteur est très particulier (raison pour laquelle d’ailleurs, je n’ai pas acquis le « grain de couture enfants »-après l’avoir longuement feuilleté, ce qui aurait dû me mettre la puce à l’oreille, mais bon )

 Déception supplémentaire,  les patrons hommes s’arrêtent au  54, et mesures prises,  c’est trop petit pour le chéri (ah zut)(mais pourquoi n’ai- je pas un chéri standard ?)

De plus,  je trouvais intéressante la démarche de l’auteur qui encourage à modifier les modèles proposés, grâce aux explications du  chapitre de fin  qui passe en revue différentes techniques depuis les plus pointues (modifier une manche,  une patte de boutonnage…) jusqu’au petit détail de fin, les p’tits nœuds-nœuds et autres étiquettes mignonnettes.


Je me suis donc lancée dans le top Diamond, que j'ai dû beaucoup modifier pour arriver à en faire quelque chose de portable, et encore, gardé pour la maison et la plage, autant dire pas une pièce maîtresse de ma garde-robe. Trop large, trop destructuré et pas très confortable, bref, bof.
 (vous constatez d'ailleurs qu'il est porté "devant derrière" suite aux conseils  d'une amie; plus confortable et seyant, mais toujours pas satisfaisant)

J'ai enchaîné sur la jupe Perle de Nacre; là aussi, beaucoup de réflexions, pas de modifications majeures, juste un allongement drastique du patron , parce que caser mon popotin arrière et mes grandes jambes sous 45 cm de tissu, c'est juste pas possible, quoi.
Verdict: portable, voire chic, mais pas vraiment convaincue.



J'ai tenté  le top Pierre de lune, très flouflou; je le voulais en débardeur, pour les chaleurs estivales ça me paraissait sympa.
Làs, une fois coupé, une vraie catastrophe, les coutures de côté étaient ouvertes jusqu'à la taille, et plus j'essayais de rattraper, et moins c'était portable.
J'ai pour le coup été assez déçue du manque d'explications pour la modification pourtant proposée sur le livre; l'auteur évoque  la nécessité de redessiner les emmanchures, mais comment et de combien, mystère. (ou alors, j'ai mal lu?)
Abandon pur et simple de la chose.

blouse Jadestone


Bon je me suis obstinée malgré tout en essayant la blouse Jadestone. Après avoir lu beaucoup d'avis et de conseils, j'ai fait une toile trèèèès modifiée (suppression des plis devant  et ajout de pinces,  plus modification de l'ampleur dos) J'ai plusieurs fois fait et défait sur cette toile jusqu'à la trouver portable, et j'ai pensé à modifier mon patron en conséquence pour le reporter sur le vrai tissu.
Et ensuite? J'ai calé.
Je me suis rendue compte que je souhaitais juste le coudre, et je ne me voyais pas trop porter de genre de vêtement, pas du tout mon style.

J'étais si peu satisfaite de ces pièces que je ne les ai même pas prises en photo (vous ne saurez donc pas de quoi j'ai l'air avec)
Conclusion, Grain de Mais, bah non ce n'est pas pour moi!
J'ai revendu mon exemplaire.


Filo






2 commentaires:

  1. finalement, il y a des jours où il est bon de ne pas savoir coudre ... parce que je suis sensible des nerfs et devoir bidouiller avec des tutos trop "imprécis" m’achèverait ...
    Tu en as du mérite je trouve, malgré tout !

    RépondreSupprimer
  2. bah ce sont les joies de l'expérimentation! Ca m'a permis au moins de m'apercevoir que je préfère coudre des patrons plutôt "valeur sûre" quitte à ce qu'ils soient moins "modeux" mais qui me conviennent

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.