mercredi 25 février 2015

Le cas de l'homme à la maison

Je ne parle pas ici de l'homme célibataire, plus ou moins divorcé, bien installé dans sa vie, et qui a réglé une fois pour toute le problème de l'intendance en employant une femme de ménage, et en mangeant au resto.
Ni du jeune étudiant qui découvre les joies de la vie ordinaire, (non on ne fait pas cuire un oeuf au micro-onde, ça explose!) et qui regarde avec stupeur et tremblements son jean en attendant qu'il aille s'auto-laver/sécher/ranger, ça marche pas didon!

Mais bien de l'homme père de famille, plus ou moins rodé à la vie de famille, celui qui ne refuse pas de passer un coup d'aspirouche de temps en temps, faire cuire des pâtes, et étendre une lessive (pas tout en même temps, n'exagérons pas non plus)

Qui se retrouve livré à lui-même pendant 10 jours, genre marichéri.
Jusqu'à maintenant, j'avais un joker: ma belle-mère, qui se sentait en charge de son fils et lui préparait à manger tous les jours dès que je partais.
Concours de circonstances, elle a été opérée de l'épaule juste au moment où je partais à Paris, Marichéri est donc tout seul, et maitre des opérations......

L'homme en cuisine :
Déteste cordialement manger seul. C'est l'occasion d'inviter au débotté un copain ou l'autre, pour manger "sur le pouce". Les réserves de saucisson/pâté/cornichons sont pliées en trois jours. Les réserves de fromage aussi. Par contre la salade, elle,  va moisir de sa belle mort au fond du bac à légumes, bah oui.

La vaisselle: est un poste qui m'interroge toujours, même au bout de  30 ans  de vie commune.
L'homme n'a découvert l'utilité du lave-vaisselle, et son emplacement(!) que longtemps après tout le monde.
Alors, magie, magie, tout, absolument tout ce qui était vaisselle sale a fait un tour au lave-vaisselle, même les cocottes en fonte! (arrrgh mes précieuses cocottes!)
Puis retour au naturel: la vaisselle, ça se fait dehors, au bassin! (et à l'eau froide, faut-il préciser).
L'option : "ranger la vaisselle" n'existe pas: inutile, puisqu'on va s'en resservir! (en effet en effet, chéri)


L'homme et la lessive:
Sujet  de perplexité récurrente pour l'homme, qui n'a jamais approché la bête qu'aux moments -critiques- des pannes.
Se contente généralement de l'ignorer, en cas de besoin, préfère aller acheter des slips neufs.
C'est qu'il en garde quelques souvenirs cuisants, du temps où jeune papa plein d'enthousiasme, il versait allègrement dans le tambour le contenu du panier à linge sale et lançait un programme à 60° ......

L'homme et le ménage.
Ne sait toujours pas où se trouve le balai, mais a tout de même SON aspirateur attitré, qu'il utilise de temps en temps. (oui,  ici on fait aspirateur séparé!)
"Comme on fait son lit on se couche"suffit à décrire l'état des lieux pendant 10 jours.
Vous pensiez que j'allais retrouver un champ de bataille à mon retour?
Pas du tout!
Pour m'accueillir dignement, il a tout aéré, boulégué  le lit de fond en comble. Bon il ne s'est pas vraiment soucié du sens des draps (la largeur en longueur, ce qui fait que le retour de lit est sur le côté,  mais on s'en fiche)


Et le petit mot de la fin du mari, tout content de me retrouver:
"Ça va, c'est pas trop le bazar dans la maison?" (je fonds!)

Ah qu'il est bon de rentrer chez soi!

Filo



3 commentaires:

  1. Ah ah ah !!! Merci pour ton article qui me fait commencer la journée avec le sourire. Tout est question de point de vue finalement ! Je sens que je vais reprendre certaines de tes expressions pour le Grand Blond...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai décidément un mari parfait : il lave, sèche et range la vaisselle avant mon retour. Sinon, il mange à la cuiller directement dans la casserole : c'est tellement meilleur paraît-il !
    Et tu as de la chance pour le coup des slips : tu peux avoir 15 jours de retard dans tes lessives sans qu'il le remarque !!!

    RépondreSupprimer
  3. veinarde quand même ! finalement ils se débrouillent mieux qu'on ne pense sans nous ... enfin il ne faut pas regarder dans le détail quand on rentre c'est tout ... et sinon, prompt rétablissement à belle môman ;-)

    RépondreSupprimer