mardi 31 mars 2015

Du langage

Laure de "à tous les étages" nous apprend que c'est la semaine de la francophonie et de la langue française. (enfin la semaine dernière, mais j'étais absente)

Bonne occasion pour râler sur l'invasion anglaise de notre vocabulaire.
Rien qu’en couture, entre le trop fameux Wearability Project, dénommé TWP, et les différents "pattern" et autres assaisonnements linguistiques, on se sent quelque fois perdu.
D'autant que la couturière, par le biais des magazines de couture et les patrons,  fréquente aussi l'allemand dans le texte, le japonais -même s'il est un peu passé de mode-, et maintenant le russe.
La couturière du dimanche est une polyglotte qui n'a peur de rien!

Les patcheuses font encore plus fort, puisqu'elles utilisent indifféremment les mesures française et anglaises; pardon:  les mesures métriques ou le système impérial.(ça fait tout de suite plus riche, non?)
Sans se faire de sacs de nœuds. (j'admire!  des opérations de fractions, c'est pas possible pour ma p'tite tête!)

Mais les américaines souffrent aussi du syndrome du " vocabulaire étranger si chic"
Quand elles proposent un tuto (pardon un DiY) elles n'hésitent pas à terminer en proclamant fièrement: "et voila"! (en français dans le texte)
N'est-ce pas mignon?

Il existe encore un mot qui est passé directement avec "armébagages" du vocabulaire français au vocabulaire du patch anglo-saxon, pouf!
C'est le participe passé "appliqué".
Il est devenu mot racine en anglais, que l'on conjugue et assaisonne à tous les temps.
Ainsi, ces dames font de "l"appliquéing" -l'accent français est conservé. Moi je trouve cela savoureux et amusant. 

Finalement, rien n'est plus poreux que ces frontières langagières, et plus enrichissant aussi, il faut bien dire, malgré certains excès.

Et une langue vidée de ses apports étrangers, bah c'est une langue morte, tout simplement!

Filo








1 commentaire:

  1. Tout à fait d'accord avec toi ! On oublie souvent que le français actuel est le fruit d'allers et retours entre les différentes langues qui l'ont cotoyé. J'avais lu les livres d'Henriette Walter sur le sujet qui sont absolument passionnants, on y retrouve les racines de nombreux mots que nous utilisons et c'est souvent assez surprenant !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.