jeudi 30 avril 2015

Janome 8900MC un an après

(Attention, très long billet!)( et  technique) (alors si la couture n'est pas votre tasse de thé,  revenez demain, on parlera de fleurs)

Voyez ici, c'est l'année dernière que je suis devenue l'heureuse propriétaire de cette monumentale machine, un-an-déjà-comme-le-temps-passe.....

Je suis loin d'avoir découvert toutes les possibilités de cette machine.

Ayant reçu plusieurs mails de personnes intéressées par cette machine, je vais essayer de faire un bilan, ou plutôt une évaluation un an après.

Ce que j'ai découvert:

Les valeurs de couture: c'est un point hyper important en couture, et qui m'a valu force déconvenues pendant longtemps. 0,7cm est-ce que c'est une mesure ça, hein?

La Janome est sur ce point follement pratique: son pied de biche standard, celui qu'on utilise a une valeur de couture de 1cm.
Eh bien croyez moi ça me change la vie!
(évidemment, si votre habitude de caler vos coutures sur 7mm est bien ancrée, vous risquez quelques déboires...)
Et bien entendu, il est possible aussi de décaler sur la gauche ou sur la droite la position de l'aiguille, au millimètre près, ce qui est grandement indispensable dès qu'on quitte l'autoroute les grandes lignes droites pour coudre les zip et autres galons biscornus.

Le revers de la médaille, c'est qu'il s'agit de pieds non standard,  et donc non compatibles.
M'enfin ils sont déjà 15 bien rangés dans leur boite, on a de quoi faire.

La couture sur jersey
Une petite photo, mieux qu'un grand discours, vous dira combien Monumental Carolina assure!



Les différents pieds:

Surprise, je viens à peine de découvrir l'existence et l'utilité du pied pour le patch.
Avec lui, les valeurs de coutures sont de 1/4 d'inch d'un bout à l'autre sans dévier.
Franchement , pour l'étourdie fantaisiste  que je suis, c'est une révélation!
Adieu les "interprétations" de ligne droite, les prises de tête et les cousu/décousu à la file.

(Ce pied est un grand timide: j'ai tenté plus d’une fois de faire des photos, mais je n'obtiens que du flou et surbrillant, quelque soit l'éclairage. J'ai aussi des progrès à faire en photo!)



On continue avec le pied à bâtir.....
Perplexe j'étais, et perplexe je reste.  Il s'agit donc d'un pied spécial,ce n'est pas juste la semelle, mais tout l'ensemble, pied+ semelle qu'il faut changer, à l'aide du tournevis. (fourni)
IL faut également penser à rentrer les griffes d'entrainement= juste  basculer un interrupteur, et sélectionner le point ad hoc;  tout est bien expliqué sur le livret, impossible de se tromper.

Mais à l'utilisation je n'ai pas trouvé cette technique (invention? idée? système?) pratique. C'est à moi de faire avancer le tissu, donc ce n'est pas régulier.  La machine pique un point et s'arrête, aiguille en l'air. Or, mal habituée que je suis, je manœuvre souvent en sachant que l'aiguille est plantée dans le tissu et que rien ne va bouger....Pire, un point/ arrêt: à chaque fois, il faut lever le pied de la pédale, et rappuyer sur la pédale) Et non ça n'avance pas vite du tout. (en même temps, on parle de bâtir, donc on est censé y aller len-te-ment!)
point de bâti


Je préfère employer pour bâtir à la machine la technique employée pour les fronces: longueur du point maxi + tension abaissée à 1+ pression diminuée à 4. Cela donne un point régulier mais relativement lâche, facile à défaire .
point de fronces
pied à bâtir





comparaison des 2 techniques









 La couture des boutons, voilà aussi une épreuve  épargnée, grâce au pied bouton. Une fois le réglage effectué, ça va tout seul, elle enchaine les boutons, en 5 minutes c'est plié, et bien cousu, oui oui, pas de risque qu'ils s'échappent.

pied pour coudre les boutons



Un des points d'achoppement de la couture de vêtements, c'est la gestion des épaisseurs. Beaucoup de machines s'y cassent les dents aiguilles, et les couturières s'arrachent les cheveux. Gros dégâts en perspective, donc.
Monumental Carolina n'a pas ces états d'âme, je dirais même qu'elle a tendance à se conduire comme un "bourrin": ça résiste? elle insiste fort et vite. On n'a pas le temps de lâcher la pédale qu'elle a déjà piqué 3 fois de suite au même endroit. Et là,  c'est le cœur de la couturière qui lâche.
En fait plus que l'épaisseur, c'est la densité du tissu qui fait souci. On peut superposer des épaisseurs de ouate sans inquiétude, mais le jean neuf épais à 8 coutures, ahum, c'est nettement plus "coton".
Celle-ci se rit des épaisseurs de jean -c'est bluffant-,  le point reste régulier, il suffit juste de manœuvrer avec souplesse et application, et ça passe tranquillement.
(bon en revanche sur les zip métal,  ça ne passe décidément pas. Ahem)

Je n'ai pas encore testé le pied à repriser -je n'ai plus de pantalon à repriser, c'est un comble!-, ni même le pied spécial double entrainement, qui était pourtant celui qui me faisait le plus envie. Assez curieusement, je n'en éprouve plus tant le besoin, soit grâce à la qualité de piquage de la machine, ou soit que je suis améliorée en technique de couture.....


Après plus d'un an d'utilisation soutenue -mais pas intensive-, je suis toujours ravie de cette machine.
J'adore: je l'allume et je démarre, le point droit est toujours impeccable, même sans vérification préalable. (la vérification sur chute est toujours préférable, mais en cas d'urgence, hop hop, elle y va et pas de soucis.  Pour avoir eu tant de mauvaises surprises avec d'autres machines, ça m'épate toujours!)
La tension automatique, a c'est encore une idée de génie, en principe, on n'y touche pas. Non madame, la machine fait le job toute seule. S'il faut la modifier, elle vous l'indique sur l'écran. (encore faut-il penser à vérifier, hum)

Le chapitre canette: ah la canette, et sa blague  répétitive de "je suis vide et je continue à coudre"... Pas de signal, mais avec l'habitude, c'est au bruit qu'on s'en rend compte.
Mon astuce : quand je bobine les fils blancs ou noirs qui sont ceux que j'utilise le plus, je fais systématiquement 2 canettes.  Ainsi quand la première  me lâche, j'ai l'autre sous la main pour continuer tout de suite.


Défaut:
Eh si, finalement, j'en ai trouvé 1 et un seul, petit certes, mais défaut quand même:
- la fragilité de la plaque de dessus de canette.  Elle est en plastique transparent,  bien utile pour vérifier ce qui reste de fil dans la canette, mais un des deux ergots qui sert à emboiter cette plaque sur la machine a cassé net.
La plaque point droit, qui me sert beaucoup moins, a encore ses deux ergots, mais l'un -le même,  celui du bas-, est au bord de la rupture.

 Pour une machine de cette qualité, j'estime que c'est vraiment un mauvais point, car la manipulation canette est tout de même un peu essentielle.
Plaque  dont l'ergot inférieur est cassé


Les 2 plaques présentent le même problème

Autres  inconvénients:
-Le fait que les pieds de biche ne soient pas standards -et chers à l’achat: 15 euros le pied pour zip invible- (mais à priori, je crois bien que c'est le seul qui manquait. Et peut-être aussi un pied téflon pour coudre le cuir...)


-il n'y a pas de système pour bobiner la canette à part; il faut désenfiler le fil, faire le circuit canette sur le haut de la machine, ensuite renfiler le fil etc...
Mon astuce ( de paresseuse): je me sers du deuxième porte bobine pour y mettre mon fil, ce qui me permet de laisser le fil principal enfilé sans y toucher.

le fil blanc reste enfilé, le fil noir est prêt à être bobiné


Il faut noter aussi, mais  ce n'est pas négatif,  que , comme toutes ces grandes dames très chics, mais un peu chochottes, il faut penser à la nettoyer et la dépoussiérer très régulièrement, après chaque deux ou trois projets; c'est absolument indispensable, si l'on veut s'assurer d'une belle régularité des points. 
Surtout le compartiment canette qui est, pardonnez moi l'expression, une vraie poubelle à fils et bourre!
Rien que ça (le boitier rempli de bourre) suffit à donner des points moins réguliers.


J'avais une aide -précieuse!- durant mes séances photos:
bébé apprend le patch


 D'autres choses à dire encore:
Je n'ai pas encore tenté le cuir, malgré l'assurance du vendeur que si, elle peut.
Il faut dire que je n'avais pas encore trouvé de cuir assez fin pour oser, mais ça y est, certaines merceries en ligne en commercialisent.
(parce que faire des essais sur le cuir de buffle de récupération des vieux fauteuils de belle-maman,  ouiménon, franchement!)

Je n'ai pas reparlé non plus de la plaque point droit, qui est une belle invention

Et je crois bien avoir passé sous silence ses points décoratifs, que j'emploie assez régulièrement, mais moins que je ne pensais, dommage.

Finalement,  il me semble bien qu'il me faudra encore un billet supplémentaire pour parler de cette machine!



Encore une fois, si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'envoyer un mail, je réponds toujours.

Filo
















6 commentaires:

  1. Bonjour, J'ai lu avec attention vos posts sur la machine à coudre ! Tout d'abord merci beaucoup à vous de prendre ce temps de décrire avec soin vos ressentis machine ! J'ai également acheté cette machine, j'en suis ravie également, cependant je rencontre un vrai soucis avec le pied de biche pour biais ? L'avez vous testé ? C'est un pied en complément de la machine... Bien cet emilie

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Emilie!
    De quel pied parlez-vous? Celui qui sert en général à poser le biais est nommé pied à fermeture à glissière. Est-ce bien celui-ci?
    Je l'utilise pas mal, pour les zip mais aussi les biais, et sans soucis. IL faut juste bien penser à décaler l'aiguille si on veut piquer sur les côtés.
    Et quel genre de problème rencontrez-vous?

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, je viens de découvrir votre blog!!!! J'étais à la recherche de renseignements sur cette machine à coudre et je dois dire que vos posts ont confirmé mon choix!!!! Je vais m'offrir cette merveille !!!!!
    Du coup, j'ai lu beaucoup de vos articles et j'aime bien ce ton un peu ironique et humoristique envers vous, l'éclectisme de ces articles!!! Je vais vous suivre avec grand bonheur!!!! Il m'a semblé que vous êtes dans le sud et même dans le Var ? Si c'est bien le cas, nous sommes un peu voisine, je suis niçoise !!!! A bientôt et au plaisir de vous lire bientôt !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Que de compliments, merci!
    J'en suis toute rougissante.
    En tout cas, ça me fait plaisir d'avoir des retours, j'ai souvent des questions par mail, mais jamais de réponse ensuite quant aux explications et détails qu'on m'a demandés.
    En effet, nous sommes voisines de département ;)

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir Filo, ça y est "Jeanne" est arrivée aujourd'hui ! Monstrueuse ! J'en profite, pour vous remercier "publiquement" pour vos articles et vos renseignements sur cette merveille.
    Je n'ai fait que peu d'essais, mais pour le moment, je suis ravie.
    Je vous en reparlerai bientôt. Ben voilà, copine de machine et voisine de département (06) ! Merci encore et à bientôt. Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah super, je suis contente pour vous!
      Je suis sûre qu'elle va devenir votre plus fidèle alliée.
      On reste en contact pour échanger sur nos machines alors!

      Supprimer